Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 13/03/19 in all areas

  1. 4 points
    Après, la chaîne on s'en fout , si demain équidia (ben oui , en wrc y a beaucoup de chevaux) décide de diffuser l'intégralité de la saison en live , je serai ravi de découvrir cette chaîne
  2. 2 points
    Je compléterais ton message en rajoutant sur les derniers cités, "mais qui restent malgré tout bien rapide !" Et tout ça nous donne un put*** de niveau en WRC quand même !! Vivement la Corse !
  3. 2 points
    Bah, ça dépend à quoi, y'a toujours moyen de trouver un arbre consentant
  4. 2 points
    Depuis les versions 2017 , il y a un cap qui a été passé, Ogier est resté Ogier , Tanak et Neuville l'ont rejoint , et derrière on a Evans qui ne demande qu'à rejoindre le peloton , et des jeunes comme Lappi qui ont les dents longues et qui n'en sont encore qu'à l'étape "bucheron" par où les premiers sont tous passés et qui sont déjà très rapides ... Le reste est une question de progression et le temps qu'il faut à chacun pour gravir ces échelons ... À côté de ça, on a les Meeke, Latvala, Sordo et même Mikkelsen qui ne grimperont plus ...
  5. 2 points
    Triumph TR7 - Rik VANCAYSEELE / Alex VAN DOOREN (B/B) TUD 682T est la seconde Triumph TR7 en conduite à gauche qui a été construite. Elle a été utilisée par Per Eklund en 1979 puis louée au Champion Americain John Buffum pour le RAC Rallye de la même année. Elle a servi de banc de test pour le système d'injection Pierburg, mais sans grand succès. En 1980, les TR7 ont donc été équipées de carburateurs Weber 48 DCOE. Cette auto était à la base une auto de série. Rik VANCAYSEELE l'a achetée en 2006 pour en faire la réplique de l'auto utilisée par Per Eklund. Pourquoi le choix d'une Triumph TR7 ? Parce que cette voiture a hanté les rêves de son propriétaire depuis la participation de Tony Pond au Rallye d'Ypres en 1978.
  6. 2 points
    Au moins c'est clair (c'est le cas de le dire) Même si bon au final, ça l'est pas forcément (en clair)
  7. 2 points
    Lancia Beta Montecarlo - Udo RADERMACHER / Angel. IRABERRI MOLINERO (D/ES) A la fin des années 60, Fiat planche sur le remplacement des 850 Spider et 124 Spider. Au salon de Turin, Pininfarina présente un coupé équipé du 4 cylindre 1800 cm3 de la 124 en position centrale et frappé de l'emblème Fiat. Mais au salon de Genève de l'année suivant, la même étude arbore le logo Lancia et est motorisée par un 2 litres d'origine Fiat 132 (le même qui équipe aussi les Lancia Trevi et Beta) développant 120 Cv. Entre ces deux rendez-vous, Fait s'est rendu compte que moyennant quelques modifications, le Spider 124 était adapté au marché américain. Lancia, qui a récemment intégré le giron Fiat, hérite ainsi de ce coupé qui permet à la firme turinoise de proposer à son catalogue un modèle sportif jusqu'à présent cruellement absent dans sa gamme. Un comble, au moment où la Stratos rafle les victoires en rallye. C'est d'ailleurs en hommage aux trois victoires au Rallye Monte Carlo (Chiron-Basadonna en 1954 sur Aurelia, Munari-Manucci en 1972 sur la Fulvia HF et Munari-Manucci en 1975 sur la Stratos), que le coupé est baptisé Montecarlo (en un seul mot). En dépit de son nom, la Beta Montecarlo sera essentiellement engagée en circuit dans une version groupe 5 à turbocompresseur, et connaitra une carrière confidentielle en rallye. On retiendra que le préparateur italien Cagalli Tuning en a engagé un exemplaire au Rallye Monte Carlo 1979 et au Rally Team 971 en 1981. C'est cette version qu'Udo RADERMACHER a reproduite. Udo RADERMACHER est ingénieur de développement dans l'automobile. Il est également commissaire technique à la FIA pour la Formule 1 et le WRC. Il a acheté une Beta Montecarlo de série en 2006 qu'il a transformé en groupe 4, conformément à l'annexe J de 1981 et à sa fiche d'homologation. Il a mis un point d'honneur à n'utiliser que des composant d'époque, sans recourir à des pièces modernes. Il engage son auto dans des épreuves de régularité sportive et des épreuves de démonstration telles que le Vosges Rallye Festival.
  8. 2 points
    15 ans de domination française, ça use. Pas étonnant qu'après tout ça, on ait encore des véléités d'être exigeant en voyant de la domination partout, quand on a l'impression que tout semble avoir déjà été dit, fait, montré, expliqué, analysé. Vu sous cet angle, il est compliqué de trouver du neuf, de l'inédit, et donc plus simple et plus rapide d'être blasé. C'est à mon sens une des raisons expliquant la non-popularité d'Ogier notamment en son propre pays, lui qui marchait sur les pas de son illustre prédécesseur qui avait tout écrasé avant lui, et qui avant de gagner chez un "grand-petit" n'était perçu que comme une sale gosse de riche, mais surtout pas comme un compétiteur ayant durement bossé pour acquérir ses titres. Sauf qu'entre temps, la règlementation 2017 est venue rabattre les cartes, et nous a redonné une excitation que l'on pensait ne plus pouvoir retrouver dans un futur proche. Peut-être d'ailleurs sommes-nous dans une époque où l'on se dira plus tard "j'y étais", "je l'ai vécu", donnant du grain à moudre à ces vieux réacs que nous serons encore plus à l'avenir, en mode "c'était-franchement-mieux-avant" quand le thermique ne sera plus que de l'histoire ancienne, et qu'on aura définitivement transformé le bord des routes en no-man's-land... qui sait ? De mon point de vue, il n'y a guère que l'artificialisation du suspens au travers des ordres de départ qui ne soit qu'un furoncle sur ces années que nous vivons, et qui rend le déroulé frustrant parce que prévisible (et injuste). Mais malgré ça, j'ai du mal à me dire que le WRC est en voie de pépérisation sous prétexte que trois lascars reviennent souvent dans les conversations et dans les chronos, parce qu'à mon sens, le champ d'intérêt du WRC est bien plus vaste que cela, et que la vie à trois, c'est déjà bien assez compliqué comme ça .
  9. 1 point
    Ils pensent à tord peut-être qu'un passionné de rallye est passionné de sport mécas et va donc forcement aimer de la E F1,du gp1 ou du nascar pour exagérer… à contrario, un fouteux ne devrait pas se confondre avec un sport à ballon.. rugby, hand, basket ect .. Sinon, je suis ok avec toi, si t'aime vraiment le WRC, tu prend wrc live.
  10. 1 point
    Je veux dire que la chaîne de foot et de cinoche que Canal a toujours été historiquement, achète des trucs pour compenser l'absence de diffusion de compétition d'envergure (L1, LdC) qui n'est désormais plus à sa portée depuis que Bolloré a mis le grappin dessus, et que de nouveaux acteurs sont entrés en jeu. Mais comme un nouveau riche s'achète une Ferrari rutilante pour finalement s'apercevoir qu'en fait, ça l'intéresse pas tant que ça parce que c'est pas une voiture du quotidien, qu'il s'en lasse rapidement les WE, et la laisse finalement remisée au garage où elle pourrit tranquillement. Le problème de Canal avec le WRC, c'est que le fait d'avoir du rallye en crypté destine ce programme à une poignée marginale d'abonnés quand l'immense majorité s'intéresse surtout à d'autres trucs, alors que ceux qui sont réellement passionnés par le rallye (et qui sont à priori la cible de Canal pour tenter de se refaire la cerise côté abonnements en chute libre) se tournent plutôt vers WRC+, qui malgré la "barrière" relative de la langue, a un rapport qualité-prix sans égal. Sans parler des débrouillards qui vont aller faire un tour sur Twitch... D'ailleurs, si la plus-value par rapport à l'Equipe est si faible (en général 1 PS, 1 ES de taille moyenne et 1 sur une piste tracée par Ken Block), c'est sans doute "à cause" de la FIA qui favorise logiquement son "propre" service, générant des revenus plus directs, par le biais d'une diffusion intégrale dont elle se garde l'exclusivité. Et puis sinon, la diffusion du Monte Carlo en clair et sur C8 (donc accessible à tous, pas comme Canal Sport), bah on l'attend toujours. Quant au Canal 17 de la TNT, ili a changé tellement de fois de pavillon que je ne savais même plus qu'il hébergeait encore une chaîne de TV
  11. 1 point
    Oui bien sûr qu'on s'en fou de la chaine mais j'aimerais savoir ce qui ce trame niveau fric la dessous.. comment ça se passe, c'est intéressant de savoir … et pour une fois que je dit pas une connerie.
  12. 1 point
    Les mecs ont la sensation d'avoir un loup affamé à leur cul !!
  13. 1 point
    Mais en fait, tu ne l'es pas vraiment... (clair)
  14. 1 point
    C'est une légende que tous les fans de WRC veulent croire ça Voilà la liste des événements sportifs ayant obligation d'être diffusé sur une chaîne gratuite (ou en clair) :
  15. 1 point
    Mouais... ça dit surtout que le WRC, c'est pas assez bien pour être diffusé sur Canal même quand on le paye, alors on passe ça sur une chaîne de 3ème zone, et pour un nombre encore non défini de spéciales (mais y'a des raisons que croire que ça sera pas plus que les 2-3 habituelles). L'engin ça sera quand même plus simple que le faux clair inaccessible de Canal Sport Il me semblait d'ailleurs que dans le cas où le détenteur des droits de retransmission diffuse en crypté, il avait pour obligation de retransmettre au moins en partie l'épreuve nationale, comme ça se fait pour la F1.
  16. 1 point
    Caisse que vous avez pas compris Perceval ? La voiture elle est encore en version Bêta
  17. 1 point
  18. 1 point
    Pareil , 3 prétendants au titre , plus 2 ou 3 affamés derrière , ça me va
  19. 1 point
    T'es super exigeant, tu serais pas un peu Français ? Entre 2005 et 2016 on s'est globalement bien fait chier (mise à part 2007 mais il y avait que 2 prétendants, 2009 parce que le boss s'est planté sur 3 rallyes et 2011 jusqu'à ce que le boss aille toquer à la porte du patron de PSA). Pour arriver à des saisons aussi passionnantes, il faut remonter de 98 à 2003 (et encore en 2002 Peugeot avait tout cadenassé et en 99 Makinen avait été titré un rallye avant la fin). Trois prétendants au titre, c'est rarement arrivé, surtout sur une aussi longue période. Perso je kiffe les wrc 2017 après de longues années de disette. Dommage que ça devient de plus en plus dur d'aller sur le bord des spéciales et aussi que j'habite aussi loin
  20. 1 point
    - Hé les mecs, y'a un truc qui déconne sur cette caisse ! - Vu que tu la connais mieux que personne, tu peux nous dire quoi ? - Quoi ? Nan je déconne, j'en sais rien. - ...
  21. 1 point
    Jacky DANIEL / Marie-France DANIEL (F/F) En 1975 Michèle MOUTON s’aligne sur les épreuves du Championnat de France au volant d’un Berlinette Gr3. Tout au long de la saison, elle se bat aux avant poste malgré le déficit de puissance de son Alpine qui trouve en face d’elle les Porsche Carrera 3 litres. Ces performances lui valent d’être remarquée par François GUITTER qui décide de l’aider. En 1976, la grassoise portera donc les couleurs Elf sur la toute nouvelle A310. Celle-ci n’étant pas prête à temps pour le Rallye Monte Carlo, Michèle, toujours naviguée par Françoise CONCONI, s’aligne une dernière fois au volant d’une A110. Une ultime sortie récompensée par une belle 11ème place au classement général et la victoire en groupe 3. Mais surtout, la Berlinette bleue est la première Alpine, suite à la déroute des A310. Jacky DANIEL a restauré son Alpine dans le plus pur esprit des groupes 3 de l’époque et l’a mise dans la livrée de l’auto victorieuse de 1976.
  22. 1 point
    Audi Quattro A2 Gr B - Jürgen REEB / Werner STAAB (D/D) En 1983, Audi homologue un nouveau moteur en aluminium, plus léger qui a été nommé l'A1 (A pour aluminium). Alors que la cylindrée est restée à 2144 cm3 pour l'A1, elle a été réduite à 2109 cc pour la Quattro A2 qui a été homologuée le 1er mai 1983. La réduction de la cylindrée permettait ainsi, après application du coefficient de turbo de 1,4, d'avoir une cylindrée corrigée de 2952 cc et l'Audi pouvait ainsi bénéficier d'un poids d'homologation de moins de 1000 kg. Walter Röhrl menait le Rallye de Nouvelle-Zélande 1984 avec son Audi Quattro A2 lorsqu'il a dû abandonner en raison de problèmes électriques. Mais pour une raison étrange la voiture fonctionnait à nouveau parfaitement à son retour à Ingolstadt et tous les problèmes semblaient être réglés. Il a fallu à Jürgen Reeb plus de deux ans (de 2011 à 2013) pour construire cette Audi Quattro A2. Après la restauration, il a participé à de nombreux événements historiques à travers toute l'Europe. C'est un habitué de l'Eifel Rallye Festival. Avec Werner F. Staab, il participera cette année pour la première fois au Vosges Rallye Festival.
  23. 1 point
    Le premier engagement est arrivé ! Pascal COLLARD / x (B/x) - Clan CRUSADER Gr 5 La Clan Crusader était une voiture en kit fabriquée à Washington New Town, Northumbria et basée sur la Hillman Imp. Préparé pour le Manx Rallye International 1972, cette voiture a surpris tout le monde en terminant 2e au classement général pilotée par Andy Dawson et John Foden. Battue seulement par la Ford Escort Mk1 d'usine de Roger Clark, elle a créé un engouement pour les Clan Crusaders pour différentes disciplines de sport automobile. La coque de LUP 62J (une seule véritable voiture d'usine existe) a été modifiée par le Clan Motors Company depuis le rallye Dukkeries. La voiture originale a été achetée en 1973 par Dave Williamson (l'actuel président du Clan Owners Club) et, depuis, il l'a régulièrement engagé en compétition, essentiellement dans des rallyes régionaux. Pascal Collard apprécie les voitures de rallye qui sortent de l'ordinaire. Il a donc décidé d'acheter une véritable Clan Crusade 1972 et de reproduire au plus près la voiture du Manx 1972. Propriétaire d'une Hilmann Imp Gr.5 Castrol il en a transféré les pièces mécaniques dans la Clan Crusader. La carrosserie a été l'objet d'un gros travail de restylage. La voiture est allégée et ne pèse que 560 kg. Les 100 ch du petit moteur Imp de 998cc couplé à une boîte de vitesses Jack Knight rendent cette voiture bien plus performante que la Hillman Imp groupe 5. Pascal Collard a participé pour la première fois au Vosges Rallye Festival en 2017. Une participation qu'il a appréciée, puisqu'il est le premier engagé de cette édition 2019.

La manche précédente en vidéo.

La photo coup de coeur

L’image contient peut-être : arbre, ciel, couché de soleil, plein air et nature

Crédit photo : Aurélien Vialatte

×
×
  • Create New...