Jump to content

KC67

Partenaires
  • Content Count

    86
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

KC67 last won the day on April 15

KC67 had the most liked content!

Community Reputation

140 Neutral

Recent Profile Visitors

225 profile views
  1. Super souvenir et deux fois en photo. Je ne me souvenais plus qu'on était aussi nombreux en GT (24). C'était de sacré bagarres avec ces souflettes.
  2. La vidéo est collector. Un indice supplémentaire : c'est un pilote Peugeot
  3. Je vais fouiller dans ma mémoire. Mais avec l'âge, elle commence à me jouer des tours
  4. Nous avons vécu cela en début d'année lors du Rallye Monte-Carlo Historique. Pour se rendre du Parc des Exposition où se tiennent les vérifications techniques ou centre ville de Reims où a lieu le départ, nous sommes escortés par les motards. Les feux rouges et les limitations de vitesses n'existent plus. Jouissif !!
  5. Le deuxième d'une longue liste d'Espoirs Echappement.
  6. C'est d'ailleurs Barbenzinc qui est au volant de la 205 Rallye qui illustre l'article antémémoires d'Echappement du mois dernier.
  7. C'est forcément quelqu'un de bien alors :o)
  8. Il n'a pas eu les félicitations du jury, c'est sur. Mais il n'était pas le seul responsable de l'abandon.
  9. Un copilote ça va, deux copilotes, bonjour les dégâts. Rallye de Turquie 2003, j’officie dans le baquet de droite comme ouvreur de Seb « senior » (qui fait plutôt office de junior à l’époque). Les nombreux orages qui se sont abattus sur Antalya les jours précédent le rallye ont contraint l’organisateur à revoir le tracé, parfois à gros coups de bulldozers. Résultats, une pile d’additifs pour le road-book (je vous laisse imaginer la séance de découpage / collage) et des modifications de kilométrages. Tous les calculs de consommations ont évidemment aussi dû être refaits. On se souvient du résultat : erreur sur le routier + calcul de conso erroné = panne d’essence pour le duo Seb-Danos. A l’époque le Rallye 2 n’avait pas encore été inventé et l’épreuve prenait donc pour nous définitivement fin. Le soir à l’hôtel nous avons longuement débriefé avec Danos autour d’une bouteille de raki. A une heure avancée de la nuit, nous en arrivons à parler de l’Alsace-Vosges qui a lieu quelques semaines plus tard et où Seb sera voiture 0 avec une Saxo Kit-Car. Et on se dit que ce serait sympa de le faire en voiture 00. Ni une, ni deux, la décision est prise : on sera au départ en 00 et on va montrer à Seb qui c’est les meilleurs. Danos s’occupe de trouver la voiture et moi je m’occupe de… rien. Le week-end avant l’épreuve on reconnait le parcours. Il s’agit de faire les choses sérieusement, on n’est pas là pour rigoler (tu parles !). Tout se passe bien à part un estomac un peu en vrac. La suspension hydractive de la C5 ne fait pas bon ménage avec les gueuletons que nous ne manquons pas de faire. Arrive le jour J. La Saxo Challenge est là, rutilante dans sa robe rouge, et couvée par l’équipe PH Sport que nous connaissons bien. Nos noms ornent les vitres latérales, précédés d’un volant pour Danos, d’un cahier de notes pour moi. La première journée disputée en Alsace se passe sans encombre. Le soir au dîner, ça se chambre sec ! Pour un peu Daniel envisagerai de prendre le volant de la Xsara WRC lors de la prochaine manche. La journée du samedi promet d’être animée… En effet, dès le routier vers la première spéciale, on manque de se mettre au trou en chauffant les pneus. Bon, on va mettre ça sur le compte des pneus froids ! Arrive Corcieux, LA spéciale du rallye, celle dans laquelle il se passe toujours quelque chose. Pour nous, c’est un gauche, qui pour le compte ne passe pas ! Et voilà la Saxo dans le bas-côté appuyé sur la portière droite (tiens donc, mon côté comme par hasard). Les premiers mots de Danos sont « je suis désolé papy » (au vu de notre « grande » différence d’âge je l’appelle gamin, en représailles il m’appelle papy). C’est pas tout, il va falloir se sortir de là. Quelques solides gaillards nous remettent sur la route, mais la belle Saxo a un peu souffert. On décide de prendre la première route qui nous permet de sortir de la spéciale. Avant de rejoindre l’assistance, un passage par l’éléphant bleu s’impose pour retirer toute la terre mangée par la petite Citroën. L’assistance fera un super boulot. Finalement les dégâts sont minimes et seul la vitre côté co-pilote sera à changer. Inutile de préciser que ça a été notre fête lors du dîner et que Danos a définitivement dû renoncer à prendre la Xsara à la place de Seb. Le lundi matin, je trouve dans ma boite mail la photo suivante accompagnée de ces mots : « un copilote ça va, deux copilotes, bonjour les dégâts ! »

La Finlande en vidéo.

Source :ToutAuCable

Classements après la Finlande

  • WRC - Tous les classements et statistiques ICI
  • La photo coup de coeur

    Image à venir...

    Ott Tänak - Crédit photo : Honza Fronek

    ×
    ×
    • Create New...