Jump to content

Bignonn

Members
  • Content Count

    168
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bignonn

  1. Crevaison pour Mikkelsen il me semble.
  2. Super galère aussi pour moi depuis 2-3 jours, j'espère que mon prono est bien passé. En tout cas je fais confiance aux admins pour résoudre les soucis "mode fayot on"
  3. Première licence, premier engagement, révision de la sunbeam (vidange, purge des freins et changement du liquide, constatation que les amortisseurs arriéres sont morts, aïe) et je me présente aux administratifs, accompagné de mon copilote aussi novice que moi et d'une sourde angoisse en constatant que j'ai oublié de faire le changement de CG. Heureusement, on m'explique gentiment que normalement il faut une autorisation de l'ancien propriétaire, mais pour cette fois ça va. Direction les techniques où étonnament tout se passe bien aussi, puis retour par la route au garage-atelier d'un pote qui se trouve à 2 km du parc et qui accueuille déjà les voitures de 4 autres concurrents. Comme je trouve la pédale de frein un peu molle, je repurge les freins et me fous du DOT5 dans l'oeil. Brûlure, j'ote ma lentille et vais me laver l'oeil, ça va me bruler toute la nuit. (De toutes façons j'aurais pas dormi ) Heureusement, le lendemain, avec des lunettes de soleil ça ira. Nous entrons dans le parc fermé avec beaucoup de courage, nous dirigeons vers le premier pointage avec la confiance de la gazelle qui traverse la mare aux crocodiles, et nous dirigeons vers le départ. 3 mn avant le pointage, la nature me rappelle sa main-mise sur mon organisme, et je sors me soulager. J'envisage de m'enfuir dans la forêt, mais mon copilote attend . Bref, casque, gants, départ, orgasm..... enfin bon c'est génial. Nos 100CV rugissent dans la montée de 5km, la boite 4 fait merveille, l'autobloquant disparu laisse le boulot au différentiel et nos SB20 de 5 ans nous permettent des appuis démentiels. Finalement la journée passe comme dans un rève et nous terminos en laissant si mes souvenirs sont bons une bonne quinzaine de voitures derrière nous (ALBI, si tu as des archives ) Après quelques courses sans incident notables, je m'inscris au Haute-Saône, qui va se dérouler en partie de nuit. Pas grave, je trouve 2 longues portées "Lafoirefouille approved", et me rends au parc par la route (ben oui, je n'ai ni voiture tractrice, ni plateau, et toutes mes maigres économies passent dans le rallye). Et puis il n'y a que 50km. Sortie du parc fermé, direction la spéciale, les vitesses ont un peu de mal à passer. (Quand on change un disque d'embrayage, il vaut mieux prévoir le mécanisme et la butée, voir plus haut). Sur le routier, nous sommes bloqués par un troupeau de vaches au milieu de la route, et n'avons pas le temps de changer les pneus (pour venir, j'avais mis des TB 15 gonflés à 3kg). Départ, 1ère, 2ème, Crac, 3ème, 4ème, la sunbeam ratatouille, et je me souviens qu'en bon bras cassé de la mécanique, j'ai passé la voiture au contrôle technique quelques jours avant, que le controleur m'avait embêté pour la pollution et que du coup j'avais baissé la richesse des carbus. A mi spéciale, la 3 passe de plus en plus mal, puis ne passe plus du tout, ce qui est génant sur cette spéciale quand on n'a que 4 vitesses d'origine. A l'arrivée, nous décidons cependant de régler ce qui peut l'être, puis nous élançons, pleins d'optimisme* pour le second tour. Las, une kyrielle de sorties nous retarde de près de 2 heures, et il fait nuit au départ. Nous observons nos concurrents se présenter au départ, allumer leurs superbes rampes qui déchirent la nuit, et s'eclipser en quelques instants, chevaliers hurlants, de fer et de feu, à l'assaut du chronométre. Sur la ligne, j'attends le dernier moment pour allumer mes pauvres phares, qui se sont d'ailleurs déreglés: L'un éclaire le bas côté gauche, l'autre le haut de l'arbre à droite. Et j'ai l'impression qu'un des phares d'origine a rendu l'ame. Bon, 5.4.3.2.1 VRAAAAAMMMM, Crac, 2ème, VRAAAAAMMMM, Crac, 4ème BEEEUUUUHHH. Malgré tout, on avance, on se fait (un peu) plaisir, car la spéciale (Ternuay, Melay.... pour les connaisseurs) est magnifique. Mais ce bonheur ne pouvait pas durer, et, arrivé à mi spéciale, au moment de remettre la 4, pas moyen. Plus que 3km avec la boite bloquée en 2, étonnement personne ne nous rattrape, mais à l'arrivée on se concerte: Encore 80km de liaison, 15km de spéciale, une boite defaillante (et c'est rien de le dire) et il faut encore rentrer par la route. Bref, 1er (et dernier ) abandon de ma carrière, et retour à la maison à 50km/h dans une voiture à la boite bloquée en 2, l'impression de faire Vladivostok-Brest en char à boeuf. La saison est finie, il va falloir faire une vraie révision à la voiture.
  4. On s'imagine souvent que les voitures de rallye sont des bijoux rutilants, à la finition parfaite. Si cela est souvent vrai aujourd'hui, il n'en a pas toujours été ainsi. Dans les années 80-90, (avant je ne sais pas mais je me doute que ce n'était pas toujours fantastique), on voyait encore souvent des voitures dont la finition, la préparation, la sécurité n'était pas toujours parfaite, loin de là. D'ailleurs, tous les pilotes ne passaient pas par des préparateurs, et la passion remplaçait souvent les compétences. Je n'échappais d'ailleurs pas à la règle, issu d'une famille où le sport auto avait autant d'interet que, au choix: la sexualité de groupe pour Christine Boutin, l'interêt sportif dans une réunion de la FIA, l'originalité dans une chanson d'Aya Nakamura, ou encore les oeuvres de Kant dans un épisode de la villa des coeurs brisés. Bref, en 1994, nanti de 15000F d'économies et d'une promesse de CDI de mon employeur, je me lance à la recherche d'une voiture de course, et de surcroit une propulsion. Bien sûr, ce sera une groupe F, les Gr N et A sont inaccessibles finacièrement. A moi les RS2000, Kadett, Manta, Ascona GTE, Simca Rallye 2 et autre Sunbeam TI. Après plusieurs mois à parcourir les petites annonces d'Echappement et compte-tours, je déniche sur Roubaix une MA-GNI-FIQUE* sunbeam Ti, toute noire, 110cv, un pont autobloquant pour 11000f. Armé d'un pote, de son plateau, de sa 305 break diesel et de 11000f, nous quittons les Vosges et après avoir constaté que les problèmes d'insécurité existaient déjà à Roubaix, finissons par débarquer en plein centre ville chez le vendeur. Essai rapide sur un parking de supermarché et nous regagnons les Vosges, delesté de 10500F (l'embrayage était fatigué, et je suis aussi bon négociateur que mécano) et nanti d'une Ti à la finition "discutable". Je m'en fiche, j'ai ma voiture de rallye. Et bein sûr, à peine déchargée du plateau, vers 2h du matin, un essai s'imposait, histoire de réveiller les rares voisins, et de les preparer pour les années futures. Après avoir remis à neuf la face avant, l'embrayage (le disque seulement, ce qui est une erreur, comme on le verra plus tard), repeint l'interieur qui était en blanc, constaté que l'autobloquant promis avait disparu, la sunbeam est fin prête pour le sprint de La Bresse, qui va constituer mon premier rallye. A suivre *second degré inclus
  5. La suite, la suite.... P.S: Fantastique la fiat 127 signée!
  6. Le fait de voir Lappi quitter une equipe comme Toyota m'avait interpellé . Pourquoi se priver de la meilleure voiture? Je pense que Lappi a des ambitions à la hauteur de ses talents et qu'en restant chez Toy, il aurait du rester second pilote derrière Tanäk qui va rester au top encore longtemps, alors qu'en signant chez les chevrons, il avait l'opportunité à la fois de se comparer au champion incontesté, jusqu'à la retraite de ce dernier dans 2 ans. Et à ce moment là, il sera N°1 incontournable chez Citroën!
  7. Ce qui est surprenant, c'est que Hyundai n'aie pas laissé Mikkelsen à la maison pour le Monte-Carlo. Bon il faut reconnaître à Andreas une très belle course en Suède, avec l'intelligence de ne pas compromettre enfin un bon résultat pour rester devant Thierry. D'un autre côté, vu comme Evans se rapprochait, pouvait il aller plus vite?
  8. Content d'apprendre que le Nouvelle Zelande est toujours en WRC. Après, pour les choix de pays, si l'idée de rallyes se déroulant sur deux pays (France-MC-Italie; Portugal-Espagne, Suède-Norvége....) me semble acceptable, l'idée de remplacer des épreuves historiques avec un vrai interêt sportif par d'autres où juste la considération financière sera prise en compte me fait frémir...
  9. Bon finalement c'est mieux que si c'était pire pour moi. J'attends quand même la pénalité de 50 points qu'Armin voulait me donner pour faire appel
  10. J'ai très rarement vu Mikkelsen résister à la pression donc je miserais plutôt Lappi également. D'autant plus que Neuville lui colle aux fesses et qu' un échange 2ème- 4ème entre Neuville et Andreas ne coûterait pas de point à Hyundai. Mais bon, dans ce genre de situation y a qu' une règle, "defourailler le premier ". Qu' importe le résultat, pourvu que le sport soit au rendez-vous.
  11. Belle course de Mikkelsen et d'Evans pour le moment. Mélange de sagesse et de rapidité, pourvu que ça paye.
  12. Je trouve quand-même que lorsque les conditions de route sont similaires pour tous, on a toujours le même trio d'intouchables, et dès lors que le balayage prend de l'importance, les seconds (voire troisièmes) couteaux s'illustrent. Lapalissade incluse
  13. Je me passionne toujours pour la course de Fourmaux, bon, 21 mn perdues dans la 6 mais meilleur temps devant les gars du wrc3 dans la 8.... Franchement chapeau.
  14. J'ai cru comprendre que sa fiesta était moins performante que celles du wrc3. Mais je te rejoins, sa perf est pour le moment formidable, sachant qu'il découvre la neige, la Suède....
  15. Et Loeb n'a pas du boire assez de café!
  16. Avec le prono que j'ai fais je vais être dans le négatif
  17. Je dirais même plus: Nom d'une pipe!
  18. Pas de problème. Merci beaucoup.
  19. As tu bien pris en compte mon prono car j'ai mis un autre vainqueur que les 3 plébiscités? Ou alors j'ai mal compris, faut dire que je dois avoir 3 ou 4 ans de sommeil en retard
  20. Mais Ogier aura t'il à balayer? https://www.youtube.com/watch?v=rcefF7d_K2w
  21. Si les spéciales ressemblent à la Pologne, ça pourrait être sympa. Si le placement des spectateurs ressemble aussi à la Pologne, j'en connais une qui va encore s'arracher la laine...
  22. Je crois que ce qui le chagrine, c'est pas la 4ème place, c'est les 2mn de retard. Mais il va certainement encore se remettre dans le bain en Suède, et après ça va ch... Lui qui annonçait vouloir surtout se faire plaisir, cette saison, tu vois tout de suite qu' il a toujours la hargne, vu comme il a l'air énervé après ses temps du dimanche. Avec tous les inconvénients qu' il cumulait au départ (copilote de 90kg, fatigue, manque d'essai, d'habitude avec la I20, doigts... ) il termine à une position que n'importe lequel des autres 2ème pilotes du Wrc n'ont pu obtenir et lui n'est pas satisfait. Ca te place tout de suite la mentalité du guerrier.
  23. Et ici dans les Vosges il neige aussi à gros flocons. 20cm déjà ce soir. Mais ça va faire loin pour un Monte Carlo.
  24. Pour ma part, j'aimerais que le MC revienne en Ardèche... Mais bon la dernière édition que j'ai vue en spectateur, c'était 1993. La Fayolle, Lalouvesc, St Julien du Gua.... Au niveau pilotes, commençons par ce qui fâche. Mikkelsen, je l'aime pas, je suis pas objectif, mais au vu de ses résultats depuis sa signature chez Hyundai je me dis c'est pas possible, il doit quand même être capable d'assurer des top 4 ou 5 à un moment. Bon! Lappi. Belle entame de course, à confirmer. Tidemand, je trouve que c'est un Mikkelsen bis donc... Mais je suis sûr qu' en Suède un top 6 est envisageable. Après ça va rester un pilote pour 3-4 courses dans l'année. Suninen: pas mal du tout, malgré une entame rédhibitoire. Il y a du potentiel et j'ai tendance à y croire. Evans, je le voyais plutôt bien sur ce Rallye, vers la 4ème place, déception. Meeke. Kris reste fidèle à lui même, des temps, des roues cassées, mais ça fait plaisir de le voir libéré. Jusqu'à quand? Latvala. Course honnête, la meilleure voiture qu'en plus il connaît bien, une équipe dans laquelle il est très en confiance, une épreuve qu' il connaît très bien et qu' il a bien préparée, des points assurés pour le team. Mais je suis sûr que ce soir Jari Matti est en train de cogiter parce qu'il a terminé derrière Loeb. Et si Latvala cogite, la confiance le quitte. Loeb. Peu d'essai, à peine remis du décalage horaire, des doigts abîmés, une voiture réglée à la va-vite (et lui même sait à quel point il est pointilleux à ce sujet), un copilote qui représente à lui seul 2 roues de secours supplémentaires, et au final le meilleur des autres. Et capable d'assurer des gros points pour Hyundai lui (suivez mon regard) Tanäk. Meilleur performeur, meilleure voiture, mais j'ai toujours cette impression qu' il surconduit et ne garde pas la petite marge qui lui eviterait la crevaison... Neuville. La course parfaite, du début à la fin. Maîtrise, vitesse, résistance à la pression. Une seule petite erreur. Ogier. Idem, sans la petite erreur. Le boss, c'est lui.
  25. Neuville semble porter son attaque!!!

La manche précédente en vidéo.

Source : Centre Ouest Rallye

La photo coup de coeur

Image à venir...

Crédit photo : Internet

×
×
  • Create New...