Jump to content

Bignonn

Members
  • Content Count

    168
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bignonn

  1. Et tu vois là Malcolm , y a Seb et Daniel qui nous appellent pour nous dire: "Tu sais, Nandan est venu nous voir discretement et on a signé pour quelques courses. Et là dessus, t'as Thierry qui l'appelle Nandan à son tour et qui lui dit: "bonne nouvelle, Citroën ne pourra pas aligner une voiture pour les 2 vieux. Au moins ils viendront pas nous piquer des points! "
  2. Vaudrait mieux que ce soit son talent qui lui permette de poser son postérieur dans une wrc plutôt que... Mais il me semble qu' il avait fait une prestation sympa avec une wrc en Suède il y a quelques années. Quelqu' un pour confirmer?
  3. Ni l'un ni l'autre je pense. A part en Suède et en Finlande, je ne vois pas ce qu' il pourrait apporter à un team. Et il y a à mon humble avis pléthore de pilotes plus talentueux sur le marché. Je pense que son heure est passée, il n'a jamais été capable de surclasser Kopecky, alors qu' il est maintenant plus qu' experimenté, je pense quec'est un bon second couteau, mais rien de plus. Je crois bien plus en Rovenpera, Suninen, Evans, et même Camilli. Mais le voir en C3 R5 privée, team Veiby au hasard, pourquoi pas?
  4. Aucun pour moi. Ni le temps, ni le budget. Certains restent abordables (Corse, Sardaigne, Portugal, Catalogne, Allemagne) mais soit correspondent à des périodes de forte activité, soit tu te retrouves parqué dans des zp, et comme je n'ai ni le temps ni l'envie de préparer ça pendant des semaines ou de jouer à cache cache avec des teigneux à sifflet ou des brebis en voiture FIA, je me contente de regarder les splits sur wrc.com et la ps en live sur l'équipe 21. Comment ça ils arrêtent en 2019?
  5. D'un strict point de vue technologique, je ne vois aucun obstacle majeur à la réalisation de rallyes WRC avec des voitures tout électrique . Système de batteries "clipsables", changées en 20 secondes entre chaque spéciale, avec un véhicule d'assistance batterie à chaque point stop, aucun souci. Du point de vue spectacle, là c'est autre chose.
  6. La 24ème est pas mal non plus
  7. Signé aussi. Mais je pense qu'un tirage au sort des positions de départ avant chaque journée de course serait une alternative acceptable, et pourrait donner lieu à une audience télévisuelle intéressante (FIA approved)
  8. Sur cette 1ére journée, je trouve aussi que Formaux offre une superbe prestation. Avec une fiesta, pour son 17eme (?) rallye, son premier Var, sa première course en R5, rentrer Gilbert, Roche, Mauffrey, Wagner , taper des temps devant Grazyin, Bouffier.. démontre vraiment un gros potentiel. Je le vois bien 2 ou 3 à l'arrivée. Ben oui, pour aller vite sur asphalte, il faut une skoda...... ou une C3....... ou du talent.
  9. Au moins ça signifie que Peugeot continue un programme rallye encore quelques années .
  10. Sordo et Paddon ont marqué 144 pts à eux deux en 14 courses, Mikkelsen n'en a marqué que 84 en 13 courses. C'est même Paddon qui a le meilleur ratio points/course des 3. Je trouve dommage qu'on ne le lui donne pas un programme complet. Je verrais bien Sordo avec une dizaine de courses au programme, et Mikkelsen au départ du Mc, Sardaigne, Deutschland et Australie. Le reste avec une i20 R5+ pour donner la réplique aux Skoda. Et une deuxième R5 pour toute la saison pour Hüttunen.
  11. A l'inverse, je trouve que Jari Matti a fait une saison à la Latvala. Des casses mécaniques, des sorties, et en dehors des 3 dernières courses pas grand chose de concret. A contrario, sa saison 2017 était à mon avis sa meilleure, avec une seule sortie sur la saison mais comme c'était dans la dernière spéciale de l'Australie, c'est malheureusement ce qu' on a retenu. Reste qu' il a été le seul en dehors des 3 mousquetaires à s'imposer ( avec d'Artagnan-Loeb). Mais j'ai du mal à ne pas être un tantinet critique avec un gars qui a le c.. dans des wrc depuis 15 ans, et qui, à l'instar de Meeke, n'est toujours pas capable de trouver l'équilibre entre victoire et sortie. Mais, comme Kris, son exubérance au volant et sa sympathie font qu' on lui pardonne beaucoup .
  12. Le monde est petit. C'est pas tout a fait du rallye, mais ça tourne autour. Dès que le virus du rallye m'a titillé, en 1986, je n'ai eu de cesse d'écumer tous les rallyes du coin, et même de plus loin. Bien sûr, le sprint de La Bresse qui se déroulait à 2 pas de chez moi monopolisait l'essentiel des intérêts de la petite bande de potes qui usions nos pneus à vitesse grand V dans toutes les petites routes des environs, au grand dam de la population locale. Autant dire que c'est sur ces 5 km en montée que nous avons tous , le teint verdatre mais le pied droit ou le cahier de note fretillant, etrenné nos licences et nos premières voitures de course. Un passage surtout captait notre attention: Machais, serie de pif paf avec un pont en bosse sur un grand droite en 4 très bosselé où se concentrait la moitié des spectateurs , et où beaucoup d'espoirs et de caisses se sont brisés. Et puis, après 4 participations, une passion intacte à l'inverse de mes finances , j'ai pris une année sabbatique histoire de calmer un peu les exhortations de mon f...king banquier à régulariser une situation qu' il jugeait beaucoup plus précaire que la réalité. Bref j'ai gardé quelque argent et en ai profité pour partir en voyage dans un pays qui m'a toujours fait rêver, le Vietnam. Arrivé à Hanoi avec mon cousin qui allait me copiloter quelques années plus tard, nous embarquons dans un land cruiser presque neuf (770000km) direction Lao Cai dans le nord ouest. Un autre land cruiser de la même agence locale nous suit avec un autre touriste, Parisien lui. Après une journée de route sur des routes où les pratiques de circulation foudroyeraient sur place n'importe quel chantre de la sécurité routière chez nous, nous arrivons tant bien que mal au pied d'un col direction Bac Ha. La montée s'effectue dans un brouillard à couper au couteau 'le guide passe la tête par la fenêtre afin d'indiquer au chauffeur les obstacles de la route qui s'est transformée en piste défoncée. Le chauffeur lui s'obstine à rester en plein phares, tout comme les rares autres véhicules que l'on croise. Arrivé à Bac Ha, il nous reste quelques km pour rejoindre notre "hôtel " par une piste encore plus exotique que la précédente. Il est environ 23h quand nous arrivons devant notre hébergement, une salle vaguement carrelée donnant sur 3 pièces familiales qui vont nous servir de chambre. Quelques villageois s'agglutinent autour d'une télé à la réception douteuse. Un Vietnamien s'avance vers le guide et lui tend un téléphone, le guide explique qu' il doit repartir avec le chauffeur car l'autre Toyota a fait un tonneau dans le brouillard, et nous invite à regarder la télé en l'attendant . Ce que nous faisons après avoir commandé 2 bières. A l'écran, un bêtisier sportif, un goal qui se troue lamentablement, puis une simca rallye 3 qui plonge dans un ruisseau... A Machais, au sprint de la Bresse.
  13. Ce titre est vraiment un reflet d'une grande équipe: Un équipage totalement impliqué, capable de se donner à fond pour la victoire et d'assurer au maximum les points quand la victoire est inaccessible. Un team manager passionné, compétent et insufflant toute son énergie pour faire avancer le team et son équipage fétiche. Des équipiers dévoués (même si devoir ralentir les a souvent contraries, pour rester poli) Une équipe de mécanos, ingenieurs... toujours à fond pour donner le meilleur à leurs pilotes On peut ajouter un brin de roublardise pour les consignes (trop présentes mais indispensables pour ce titre), une fiabilité mécanique excellente et on obtient un deuxième titre de champions du monde pilote-copilote pour M-sports. A côté des Hyundais au motor home à l'allure de palais présidentiel du Talslipkistan du nord, des Toyotas à l'aerodynamique de tyrannosaure, des Citroën. .. non rien, cette réussite du "petit" du championnat du monde prouve qu'avec peu de moyens, beaucoup de travail, d'humilité et de passion, on peut encore faire de grandes choses. Bravo Malcolm, Seb et Julien. Merci à tous les autres pilotes de nous avoir fait vibrer cette année (sauf Mikkelsen mais lui je l'aime pas). Vivement le Monte Carlo!
  14. Duval avait certainement plus talent à la base que Thierry, mais Thierry lui a bossé pour arriver au plus haut niveau. Aujourd'hui, je pense que niveau talent, on a 3 pilotes qui se valent, la différence se fait je pense sur la plus grande capacité d'Ogier à ne pas provoquer la malchance. Bon ça peut encore se retourner dans quelques heures, mais la maîtrise de Seb semble telle que je n'y crois guère. Mais même si j'apprécie Ogier, ça me fera ch... pour Thierry qui se donne tellement pour ce titre. On peut trouver qu'il surpilote trop souvent, je pense que c'est surtout une rage de gagner qui le motive.
  15. Quelqu' un aurait de la motul? Edit Armin m'avait devancé
  16. Peut-être qu' Andreas ferait mieux de s'occuper de son pilotage que de son brushing et de son sourire ultra bright. L'un de ces 2 pilotes est champion du monde des rallyes.
  17. Ragnotti dans la spéciale de la chartreuse quasiment déserte (il me semble) "Si si, il y avait des spectateurs, ils étaient très grands, avec des branches "
  18. Mikkelsen peut-il pointer suffisamment en avance et partir 1er? Pour Paddon m'étonnerait que Hyundai le sacrifie, le titre constructeur est encore jouable malgré les facéties d'Andréas, quand Malcolm lui a déjà tout misé sur Ogier et délibérément sacrifié Evans et Teemu. Franchement la seule réussite pour Citroën en 2017 c'est de ne pas avoir signé Mikkelsen. Le gars n'a quasiment rien apporté aux Coréens et ne tient pas son rang au moment précis où il est attendu .
  19. Il lui faut au moins ça pour être au niveau des autres... Sérieusement une I20 R5 en WRC 2+ l'année prochaine ça lui irait très bien et ça laisserait la place à un jeune.
  20. Sans approuver le geste , une citation de Courteline me semble appropriée : "Je ne connais de spectacle plus sain, d'un comique réconfortant, que celui d'un monsieur recevant de main de maître une beigne qu'il avait bien cherché "
  21. Ses années en Polo , sans aucune pression du résultat, ont contribué beaucoup à le surcoter je pense. 2 ou 3 rares coups d'éclat en une dizaine d'années de pilote WRC ont pu laisser penser qu'il maitrisait autant son sujet que son brushing. A la fin de l' Espagne il avouait avoir du mal à trouver ses réglages et qu'il fallait continuer de travailler. Quand on voit ce que fait Neuville avec la Hyundai, il a pas fini de bosser le pauvre. Et moins de roulage ok, mais si on compare avec Loeb , ses 30 kg de lest, son age canonique et seulement sa 3éme course avec une wrc+, c'est quand même une toute autre catégorie. Cela dit je ne suis pas objectif, je l'aime pas!!!

La manche précédente en vidéo.

Source : Centre Ouest Rallye

La photo coup de coeur

Image à venir...

Crédit photo : Internet

×
×
  • Create New...