Jump to content

Rally Turkey Marmaris 2018


Recommended Posts

 

88FF5842-E097-43EF-B4C8-E463E433FB96.png.8bfe74600ea1181e7986d49836dc73f4.png

Rally Turkey Marmaris

 Du 13 au 16 septembre 2018

19E35292-DD0A-4D38-A2F6-CC8482362BC0.gif.0c2f21bfc0b4321f72562ab185359f77.gif

Eligibilité

10ème manche WRC - WRC2 - WRC3 

---------------

Liste des engagés ici

 ----------------

Parcours et timing

  6E538640-FB66-4C52-91BC-72854A7E2769.thumb.jpeg.2d1b4d08ea0a324604fc169a36e2630a.jpeg

78910FB5-B677-4FEA-B5AB-A41362BF496A.thumb.jpeg.0acdf3710162817f6954b51f76e6af27.jpeg

4FD963B6-67F1-459D-86BE-E10E079212A8.thumb.jpeg.44161fc1f310846d53a8c9de86d3a5ee.jpeg

312BC6A7-5996-46B9-9918-87CC17A77060.thumb.jpeg.70b73c51ce1229f3e071b0994ceea472.jpeg

2018

Après un rallye d’Allemagne plein de rebondissements, les équipages du WRC s’en vont en territoire inconnu, le rallye de Turquie. Pas totalement inconnu en réalité, du moins, pour 3 équipages engagés, à savoir Latvala, Sordo, et Ogier. Même si leurs participations se limitent à 1 ou 2 éditions, et que pour certains, elles furent brèves, nul doute que sur un terrain aussi difficile que la Turquie, cela constitue un avantage non négligeable. 

Suite à ses deux victoires consécutives, Tanak entre dans la course au titre, et cette dixième manche de la saison sera à coup sûr le théâtre d’une lutte acharnée entre lui, Thierry Neuville et Sébastien Ogier, qui se tiennent en seulement 36 points.

Dans les meilleurs des autres, Lappi, qui a conforté sa 4ème position au championnat grâce à un podium allemand et les déboires des ses rivaux, ne devra pas relâcher ses efforts afin de confirmer le retour de Toyota aux avant-postes du championnat constructeurs. Latvala n’a toujours pas laissé son chat noir sur une aire de service, et il faut espérer que sa voiture sera enfin fiable pour le voir remonter sur le podium. Il a deux participations à ce rallye de Turquie, ce qui devrait l’aider dans sa tâche. 

Avec à peine 50 points au compteur, il n’y a pas grand chose à attendre des autres pilotes du WRC, à part qu’ils se distinguent pour leurs constructeurs, et leurs avenirs. On pense notamment à Breen, Ostberg et Evans.

Environnement 

Marmaris est l’un des endroits les plus beaux du littoral Turc. Paysages somptueux entre mer azur et montagne aride, les pilotes du WRC vont devoir affronter des routes etroites et cassantes.

En Turquie, «balayer» la route va être encore plus pénalisant qu'ailleurs, car le sol y est à la fois très sec et très meuble, avec une grosse couche de terre et de poussière dans laquelle il faudra trouver les bonnes trajectoires. Au premier passage, il faudra éviter de se faire piéger par les grosses pierres tranchantes qui sont parfois au beau milieu de la route et qu'il est difficile d'éviter. Marcus et Timo pourraient en témoigner :

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 139
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Voilà,  perso "ce rallye " m'interresse , et les principaux acteurs du mondial sont évidemment conscients de l'importance de cette épreuve,  entre la pression,  le terrain , la fiabilité des autos et

Sauter et Corse dans le même message, prise de risque

Sur ce rallye Neuville a tout à gagner. S'il arrive à assurer un podium, et que l'un de ses 2 poursuivants a un ennui mécanique ou bien sortie, ce dernier se mettra définitivement hors course pou

Posted Images

Vous l'avez rêvé... Armin l'a fait !
(enfin, pas vraiment ce coup-ci...)

J'y étais en effet lors des deux premières éditions en 2003 et 2004 avec l'équipe Peugeot.
Cependant, à l'époque l'épreuve se déroulait dans la région d'Antalya à environ 350 Km de Marmaris qui accueille le rallye cette année.

Captucarte.thumb.PNG.ef22ac0a14e264f9ad79318e1d179187.PNG

Tant que je suis là, voici un peu d'histoire et de géographie !

Antalya et Marmaris (que je ne connais que de nom) sont deux zones touristiques de la côte sud de la Turquie.
La première citée est le paradis des tours opérators à prix cassés, avec des hôtels clinquants qui accueillent des groupes de Germains aux visages rubiconds et leur proposent une semaine de vacances en Turquie pour le prix d'un billet pour le zoo de Dresde
(bien connu pour son élevage de pigeons en tout genre).

En dehors de la bande littorale, à l'époque c'était aussi pauvre que dans un quartier périphérique de Nairobi, avec les habitantes en train de faire bouillir de l'eau dans un chaudron sur un feu allumé dans la boue devant l'entrée de leur hutte en torchis.
La Turquie sortait alors de la crise économique de 2001 qui avait mis son économie et sa monnaie,
la livre turque (Türk Lirasi ou Lira), au plus mal.
Par exemple le  matin, lorsque j'allais acheter les deux ou trois  journaux locaux pour faire la revue de presse,
j'en avait pour 15 ou 20 millions de livres...

10millions.jpg.3789ae552b36803335218ed9dd2aebd3.jpg
Ce billet de 10 millions que j'ai gardé est devenu en 2005 un billet de 10 livres (1,5 €) !

Vous avez compris, je présume, que je n'ai pas gardé un souvenir impérissable de ses deux incursions sur le territoire de Soliman le Magnifique qui fut l'un des monarques les plus éminents de l'Empire Ottoman au XVIe siècle.
  

Link to post
Share on other sites
  • Thanks Jaakko, i knew about the info but only know was bothered to change it ;)

    "A steel bar that was used to keep up the lines by the road collapsed when Gronholm and Timmo drove over it, it penetrated the bottom of the car, Timos seat and seat cushion, but luckily nothing more and Timo was not seriously injured.

    This information is from TImo himself in the story below. It´s in Finnish.

    www.mtv3.fi/viihde/uutiset/muut.shtml/598148?gronholm_marcus"

 

:clindoeil:

C'est bien ça. C'est des barres en fer plantées dans des pierres, utilisées pour certaines constructions là-bas.

C'est le souvenir que j'en avais.

Edited by Aurel
Link to post
Share on other sites
Le 19/08/2018 à 15:06, Aurel a dit :
  • Thanks Jaakko, i knew about the info but only know was bothered to change it ;)

    "A steel bar that was used to keep up the lines by the road collapsed when Gronholm and Timmo drove over it, it penetrated the bottom of the car, Timos seat and seat cushion, but luckily nothing more and Timo was not seriously injured.

    This information is from TImo himself in the story below. It´s in Finnish.

    www.mtv3.fi/viihde/uutiset/muut.shtml/598148?gronholm_marcus"

 

:clindoeil:

C'est bien ça. C'est des barres en fer plantées dans des pierres, utilisées pour certaines constructions là-bas.

C'est le souvenir que j'en avais.

:bien: on peut dire qu’on a bon tous les deux :D: :fleur:

@Armin pourra nous raconter ça avec plus de détails.

Link to post
Share on other sites

Comme je l'ai écrit plus haut, j'y étais pour Peugeot-Sport...

C'était un fer à béton, qui avait dû être relevé par les voitures passées avant Marcus, qui est venu transpercer le dessous de la 307 et le baquet de Timo.
Heureusement cela n'a pas été grave, mais à quelques centimètres près, soit Timo s'appelerait Tima aujourd'hui :oops:, soit il ne serait plus avec nous !

Link to post
Share on other sites

https://www.autohebdo.fr/wrc/actualites/la-crise-ne-menace-pas-le-rallye-de-turquie-selon-yves-matton-197039.html#comments

 

La crise ne menace pas le Rallye de Turquie selon Yves Matton

 

Yves Matton, directeur des rallyes à la FIA, assure que l'épreuve turque n'est sous aucune menace malgré la situation compliquée que traverse le pays.

Entre crise monétaire et diplomatique, la Turquie traverse une passe difficile en cette fin d'été. Le pays, lien entre l'Europe de l'Est et l'Asie, doit toujours accueillir du 13 au 16 septembre la prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes dans ce contexte compliqué, mais qui ne semble pas remettre en cause la tenue de l'épreuve.

« Il n'y a aucune mauvaise nouvelle concernant la Turquie, indiquait Yves Matton, directeur des rallyes FIA, en marge du Rallye d'Allemagne le week-end dernier. Nous en avons parlé avec le promoteur et il nous a confirmé que, de son côté, tout était en ordre. »

Disputée dans le cadre du Mondial dans les années 2000 et jusqu'en 2010, avec un dernier succès pour Sébastien Loeb et sa Citroën C4, la manche turque démontre la volonté de la FIA et du promoteur du WRC de renouveler le calendrier des rallyes. Rappelons que le Chili ou encore le Japon pourrait arriver ou revenir dans les prochaines années.

Link to post
Share on other sites

Vous trouverez ci-dessous la réalité de la situation en Turquie. Aucun autre pays visité par le WRC peut se targuer d’avoir un tel pedigree, et c’est tant mieux. 

Personnellement, quand je lis ça, je me dis qu’en tant que spectateur, pilote, ou promoteur, je n’y foutrai pas un orteil.

Il n’y a strictement rien à gagner à aller là-bas. Même pas en terme sportif ou d’image, et à la place du belgo-belge Matton, j’aurais fait annuler la manche.

Si tout ce passe bien, alors personne ne dira rien, mais dans le cas contraire, on pourra tous dire qu’il y avait un risque et qu’il fallait annuler.

Bref, comme dit @Krystof espérons que tout se passe bien.

Terrorisme

Les attentats qui frappent régulièrement la Turquie attestent de la persistance d’un risque terroriste dans ce pays.

• Des groupes djihadistes ont commis plusieurs attentats sur le territoire turc, dans les zones touristiques (attentat dans le quartier de Sultanahmet à Istanbul, le 12 janvier 2016, attentat sur l’avenue Istiklal, le 19 mars 2016, attentat dans la discothèque Reina le 1er janvier 2017), les centres urbains (attentat aux abords de la gare centrale d’Ankara, le 10 octobre 2015) et les zones frontalières avec la Syrie (attentat le 20 juillet 2015 à Suruç et le 20 août 2016 à Gaziantep).

• Le cessez-le-feu entre le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et les autorités turques a été rompu en juillet 2015, occasionnant un nouveau cycle de violences, qui visent en priorité les forces de sécurité turques (attaques contre des postes de police, de l’armée ou de la gendarmerie) et les infrastructures énergétiques et de transport (actes de sabotage). Ces violences se sont étendues dans les campagnes et dans plusieurs villes du Sud-Est de la Turquie. Ces affrontements violents peuvent causer des dommages collatéraux importants et faire des victimes civiles. Ces zones doivent être évitées absolument. Par ailleurs, les Faucons de la liberté du Kurdistan ont également revendiqué les attentats commis à Ankara le 17 février et le 13 mars et le 10 décembre 2016 à Istanbul.

• Le mouvement d’extrême gauche DHKP-C (Parti-Front de libération du peuple révolutionnaire) est redevenu plus actif ces dernières années, commettant un attentat contre l’ambassade des Etats-Unis le 1er février 2013 et le consulat des Etats-Unis à Istanbul le 10 août 2015, ainsi que des attentats et des attaques à Istanbul visant les forces de police les 1er janvier, 31 mars et 1er avril 2015 et le 3 mars 2016 ainsi que le palais de Dolmabahçe le 19 août 2015.

• Un attentat perpétré contre un car de police s’est produit le 17 octobre 2017 à Mersin. Il n’a pas été revendiqué.

• La probabilité que d’autres événements sécuritaires de cette nature se produisent reste très élevée. Les intérêts et les ressortissants français en Turquie peuvent être également pris pour cible.

Il convient de faire preuve d’une très grande vigilance lors des déplacements, en particulier dans les lieux de forte affluence et les quartiers touristiques ; de respecter les consignes des autorités locales ; et de se tenir à l’écart des postes de police et de gendarmerie ainsi que des bâtiments officiels qui peuvent constituer des cibles.

Manifestations

Il est formellement recommandé de se tenir à l’écart d’éventuels rassemblements et manifestations de nature politique dans les grands centres urbains. Ceux-ci peuvent en effet être la cible d’attaques, comme cela a été le cas le 10 octobre 2015 aux abords de la gare d’Ankara, ou d’affrontements entre manifestants et les forces de l’ordre.

Zones de vigilance
Zones formellement déconseillées (rouge sur la carte)

Compte tenu du contexte régional, les abords immédiats des frontières avec la Syrie et l’Irak sont formellement déconseillés.

Tant en Syrie qu’aux abords de la frontière du côté turc, le risque d’enlèvement d’Occidentaux est élevé. Ce risque n’est pas seulement dû aux actions directes des groupes djihadistes, il est également lié à la présence de groupes criminels qui ont ensuite la possibilité de remettre leurs otages aux groupes radicaux.

Des restrictions à la circulation sont possibles dans les districts frontaliers avec la Syrie et l’Irak (Reyhanli, Kirikhan, Siirt, Şırnak et Hakkari) ainsi que dans le département d’Aǧrı, où l’accès aux monts Ararat et Tendürek est soumis à l’autorisation préalable des autorités turques.

La situation à la frontière avec le Kurdistan d’Irak est tendue. De nombreux incidents s’y produisent et des attentats visent régulièrement les forces de l’ordre.

Zones déconseillées sauf raison impérative (orange sur la carte)

Les départements du Hatay, de Kilis, de Gaziantep, de Şanlıurfa, de Mardin, de Diyarbakır, de Batman sont déconseillés sauf raison impérative. Les préfectures de ces départements déclarent régulièrement des « zones de sécurité », formellement interdites aux civils en raison de la reprise des opérations et combats entre les forces de sécurité turques et le PKK, et dont la durée varie entre deux semaines et plusieurs mois. Des couvre-feux ont été instaurés dans plusieurs villes comme la vieille ville de Diyarbakır. Certaines ont même fait l’objet de mesures temporaires de confinement (accès interdits). Le détail des zones en question est accessible sur les sites internet des préfectures des départements cités.

Zones de vigilance renforcée (jaune sur la carte)

Dans les zones figurant en jaune sur la carte ci-dessous il est recommandé de faire preuve d’une vigilance renforcée, de rester discret, de toujours avoir sur soi ses documents d’identité français. Il est également conseillé d’éviter tout rassemblement de foule et de se conformer strictement aux consignes qui pourraient être données sur place par les autorités turques en particulier dans les zones touristiques et les quartiers très fréquentés.
La frontière avec l’Arménie est fermée et les deux postes frontières d’Aryaka (province de Kars) et d’Alican (commune d’Egdir) ne fonctionnent plus depuis 1993.

4F199F20-0292-4B1B-8F38-D594253F0DCF.thumb.jpeg.50fe68b9bf0965d9f679bdc80ca4ebce.jpeg
Recommandations générales 

Il convient donc d’y respecter les mesures de prudence inhérentes à tout séjour dans des zones particulièrement touristiques. Toutes les personnes se rendant en Turquie sont invitées à s’enregistrer sur le portail Ariane. 
Pour les personnes effectuant un séjour prolongé en Turquie, il est recommandé de se signaler, selon le lieu de leur séjour, auprès de la section consulaire de l’ambassade de France à Ankara ou du consulat général à Istanbul.

Une vigilance accrue est recommandée comme dans tous les endroits touristiques, notamment à Istanbul, où il convient de veiller à ses documents personnels.

A Istanbul, la nuit, la prudence est de rigueur, car certains taxis peuvent ne pas disposer de la licence officielle donnant le droit de véhiculer des clients.

La prudence est recommandée en cas d’abord par des inconnus : les intéressés peuvent avoir des intentions malhonnêtes, et proposer des boissons ou des aliments pouvant contenir des tranquillisants.

En cas de perte de carte bancaire, il est conseillé de faire immédiatement opposition.

Il est interdit de photographier des installations militaires ou des bâtiments et sites devant lesquels stationnent des militaires ou membres des forces de l’ordre.

Bon voyage, et surtout bon rallye :dent:
Link to post
Share on other sites

J'avais abordé le sujet du pays en voie de sous-développement en 2003 et 2004, sans vouloir approfondir, par pudeur et respect pour ces gens, dans le troisième message de ce sujet.

Mais je vois que 15 ans plus tard ce n'est pas mieux :triste:

Bravo à la FIA d'avoir valider cette épreuve :Hannibal:

 

Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Armin a dit :

J'avais abordé le sujet du pays en voie de sous-développement en 2003 et 2004, sans vouloir approfondir, par pudeur et respect pour ces gens, dans le troisième message de ce sujet.

Mais je vois que 15 ans plus tard ce n'est pas mieux :triste:

Bravo à la FIA d'avoir valider cette épreuve :Hannibal:

 

Niveau sécurité, c’était comment y’a 15 ans? Vous étiez sous escorte militaire ou les déplacements étaient libres?

Link to post
Share on other sites

Non, aucune contrainte à l'époque, mais ce qui m'avait choqué était de retrouver "dans les terres" un univers comparable à l'Afrique profonde... A quelques kilomètres d'hôtels de "luxe", si l'on peut dire.

Une vitrine touristique au bord la mer et une "arrière boutique" moyenâgeuse juste derrière.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...