Jump to content
Spirit of Rally

Rallye de Suède - 2019

Recommended Posts

1107005440_logo-rallysweden-2019-dates2.png.bb70bcbc4a8a664acc01db45a9b26a48.png

Eligibilité

2ème Manche 2019 : WRC - WRC2 - WRC2Pro
1ère manche 2019 : JWRC

Neuville2018.thumb.jpg.eab8e3376c31b7010c3089573e18596a.jpg

Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul - Colin's Crest 2018
Onebet Jump Of The Year Award

---------------
L'itinéraire et les horaires
Source : eWRC.com

679018468_Itinraire.thumb.PNG.4a521dd4660e80e930b95991f3e82976.PNG

 

map_2019.thumb.jpg.94f2578eae81fd11e3aa5f389b481705.jpg

Liste des engagés

Site officiel

Et n'oubliez pas en bas de toutes les pages du site
les liens indispensables pour suivre le WRC

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exacte , je croyais que c'etait une rumeur de plus , mais ça a l'air sérieux. ..

 

Grönholm va disputer le Rallye de Suède avec une Toyota - Motorsport.com Suisse

Grönholm va disputer le Rallye de Suède avec une Toyota
 

Le double Champion du WRC Marcus Grönholm va faire son retour dans la discipline au volant d'une Toyota Yaris WRC lors du Rallye de Suède le mois prochain.

La voiture, qui va être inscrite de façon privée par Grönholm, sera engagée par Toyota Gazoo Racing mais pas dans le cadre du programme d'usine. Le pilote finlandais est le co-détenteur du record de victoires dans la manche suédoise du WRC, mais a écarté toute suggestion concernant un sixième succès éventuel qui en ferait le seul recordman, devant la légende suédoise Stig Blomqvist.

Comme Motosport.com l'a rapporté en septembre, Grönholm a failli piloter une Yaris lors de son épreuve favorite du Championnat du monde l'an passé, mais un manque de voitures disponibles a empêché cela. Le cadeau retardé pour son 50e anniversaire arrive donc cette saison.

"Il s'agit pour moi de profiter de mon cadeau d'anniversaire sur les superbes routes du Rallye de Suède", a-t-il déclaré, lui qui aura 51 ans la semaine précédent cet événement. "J'ai beaucoup de souvenirs inoubliables de cette épreuve et j'y ai signé ma toute première victoire en WRC en 2000. Donc, désormais, je vais faire du rallye une fois de plus."

"Je suis un peu trop vieux en tant que pilote de rallye, donc je vais piloter en conséquence. Mais ma position de départ sera bonne, derrière les autres, donc j'imagine que nous pourrons en revenir avec quelque chose..."

Grönholm, dont le co-pilote habituel Timo Rautiainen sera également de retour avec lui, ne découvrira pas la Yaris qu'il a déjà pilotée lors d'une démonstration de la spéciale urbaine de Harju lors du Rallye de Finlande 2017. Il la testera à nouveau avant la Suède.

"J'ai l'intention de faire autant de kilomètres que possible afin d'arriver à un bon niveau avec la voiture. Je ne vais pas perdre du temps à régler moi-même la voiture, mais j'aurai un set-up de Toyota Gazoo Racing dont ils pensent qu'il va bien fonctionner."

Mäkinen a déclaré à Motorsport.com qu'il était impatient de voir ce que son compatriote pourra faire en Suède. "Il pourrait être très rapide, surtout dans un endroit comme la Suède qui est un des rallyes qu'il aime. Avec quelques essais, il pourrait être bon et ça sera super de le voir de retour pour ce rallye qu'il a gagné tant de fois."

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut tout le monde, ceci constitue ma première intervention sur ce forum. Quand j'ai commencé à m'intéresser au rallye de Suède (il y a une dizaine d'années), les forums n'étaient pas aussi nombreux, les sujets n'étaient pas aussi diversifiés, et les informations vraiment pertinentes n'étaient pas aussi présentes. J'ai du y aller au "feeling" parce que je n'avais pas trouvé les renseignements recherchés, ou parce que ce sont parfois ceux qui en connaissent le moins qui en parlent le plus.

Au fil des années, ça s'est amélioré, les infos sont devenues plus précises. Fort de mon expérience, j'ai pas mal répondu aux nombreuses questions d'internautes désireux de se lancer dans l'aventure (du rallye de Suède).

Vous trouverez donc ici un compte-rendu de notre rallye de Suède 2016 (c'est le même que celui décrit plus haut par Françoiswizz, je vais essayer de retrouver les éditions plus anciennes).

 

Retour d'expérience de Suède 2016

Je ne vais pas revenir sur les atermoiements des organisateurs (manque de neige). Avec les dépenses engagées (et non remboursables), notre groupe de 4 (mes deux fistons, mon frangin et moi) n'était pas très confiant jusqu'à la conférence de presse du lundi...

Arrivés mercredi en fin de journée à notre location à Hagfors et n'ayant pas de shakedown pour nous divertir le jeudi matin, nous décidons d'aller nous poster dans Rammen à l'heure des reconnaissances (de 10h30 à 14h). Il n'y a pas un chat, nous nous postons à un T droit dans un décor lugubre. Le sol est gelé sur moins de 3 mm, il n'y a pas la trace de l'ombre de la présence de neige, on se dit qu'une annulation est encore possible.

Les concurrents arrivent peu après 10h30, ils nous font tous un petit signe de la main, ils doivent se dire qu'il y aura eu au moins 4 spectateurs pendant le rallye. Tous ? Non ! Pas Meeke. Sa Lancer Evo arrive très vite, il enfile le T droit en légère dérive, on comprend tout de suite que Kris n'est pas venu pour acheter un terrain. Dans l'heure qui suit, les Golf des VW boys, les Béhèmes des Hyundai boys, les Volvo et les Lancer se suivent à un rythme soutenu (au moins 2 passages pour chacun). La matinée est vite passée, nous avons reconnu un accès possible de Rammen, nous avons vu les boys, nous aurons déjà ça dans les souvenirs. 

Vers midi, nous passons par Hagfors et nous décidons d'aller manger un bout dans notre cantine préférée (Coloseom, à l'entrée d'Hagfors venant du service park). C'est sympa, pas cher, et il y a du Wifi. Une bande de jeune est un peu bruyante à la table à côté, qui discute et rigole, et sort avant nous. Mince alors, le petit gars qui tenait le crachoir monte dans une Lancer qui porte le numéro distinctif des reconnaissances (des chiffres oranges en haut à droite du pare-brise) : c'était Ole Christian Veiby, qui nous régalera plusieurs fois pendant le rallye avec sa Fabia R5.

Nous partons ensuite pour Karlstad, en passant d'abord par le service park où il ne se passe pas grand-chose, sinon la pose de rampes de phares pour la procession dans l'hippodrome. Et nous arrivons un peu à l'avance pour l'habituelle séance de signature d'autographes par les 14 pilotes sélectionnés par l'organisateur. Comme nous venons chaque année, nous connaissons la musique par coeur, nous sommes parmi les premiers à entrer, et comme chaque année, nous avons l'occasion de prendre des photos, d'encourager l'un ou l'autre, de parler même avec certains.

Au début de la file, les pilotes Abu Dhabi Total Citroën sont un peu gênés ! Ce sont les seuls qui n'ont pas apporté de "supports" pour offrir des autographes au public. Meeke regarde alternativement le sol et le plafond, les bras croisés. Personne n'a pensé à faire un peu de relations publiques ?

Neuville, lui, nous avoue que ce sera difficile de faire aussi bien que l'année dernière. Henning Solberg et Ilka Minor nous font leur meilleur sourire.

Nous surprenons une conversation entre Mikkelsen et Latvala. Ils devisent d'un passage dans une courbe rapide et de la manière dont ils vont l'aborder : Mikkelsen privilégie la corde, et Latvala une plus grande dérive qui lui permettra d'enfiler la courbe suivante plus vite. Voilà des vrais professionnels (tout en signant des autographes et en souriant pour les photos). 

Mon frangin engage la conversation avec Ogier. Contrairement à l'année dernière, mon frère lui dit qu'il ne doit pas laisser gagner Neuville cette année ! Grand sourire du champion du monde (l'année précédente, à mon frangin qui lui demandait de laisser gagner Neuville, Ogier avait répondu que Neuville était assez grand pour gagner tout seul). 

Petite parenthèse : j'ai toujours du mal à imaginer que le mec qui blague et sourit devant nous soit aussi souvent blâmé pour sa grosse tête, sa prétention, sa vanité, son arrogance... Je trouve que pour un pilote de haut niveau, il reste très très très accessible.

Au bout de la file, les organisateurs ont casé quelques pilotes et co-pilotes suédois, dont Fredrik Ahlin, qui dédicace des grattoirs de pare-brise à son effigie !

Le vendredi matin, là où nous logeons juste à côté d'Hagfors, rien n'a changé. Il a à peine gelé pendant la nuit, il n'y a toujours pas de neige. Nous partons pour Torsby, et nous allons nous poster dans un double droit rapide du côté de l'aérodrome. Il n'y a pas de neige non plus à Torsby, et on voit bien la trace de l'arrosage de la veille sur la route. C'est gelé en surface, mais la mince couche de glace partira vite sous les clous des premiers sur la route. Les WRC passent comme des fusées, en légère dérive, avec une mention spéciale pour Sordo qui passe comme une fusée turbo ! Tanak montre que les DMACK tiennent bien la glace. Al-Qassimi, Camilli et Breen sont les seuls à sous-virer ??? Evans nous régale et les Fabia sont efficaces.

De Torsby, nous partons pour Svullrya. Heureusement, comme nous l'avions vu en passant l'avant-veille, il y a de la neige en Norvège. Nous entrons dans la spéciale par l'arrivée, et nous remontons jusqu'au dernier gauche rapide. Encore une fois, les WRC passent comme des avions (pour changer !). Sauf Al Qassimi qui loupe son point de freinage, s'emmêle les pinceaux et passe carrément dans la corde où il n'y a heureusement que 30 cm de neige. Il n'y a qu'un spectateur qui ne rigole pas, celui dont la GoPro est restée longtemps en l'air avant de retomber. 

Nous avons été prévoyants, et en attendant le deuxième passage dans la même ES Svullrya (c'est la suivante), nous allumons un grill et nous cuisons quelques saucisses. Comme le temps se refroidit, nous décidons de retourner nous réchauffer dans la voiture. Mais nous croisons Colin Clark (le mec un peu fou de la radio WRC) au point Stop de la spéciale, et nous décidons de rester à l'arrivée pour le voir à l'oeuvre. Là nous avons un autre spectacle sous les yeux. Non seulement les mimiques de Colin Clark qui est très expressif, mais aussi l'état des voitures qui s'arrêtent devant nous.

On ne sait pas si ça a eu lieu lors du premier ou du deuxième passage, mais la Polo d'Ogier n'a plus d'aile à l'avant gauche. Et la Polo de Mikkelsen n'est pas en reste, il manque la carrosserie à l'avant gauche aussi !

Nous rentrons en Suède et nous terminons la journée par le deuxième passage dans Torsby. A notre grand étonnement, il a neigé pendant que nous étions en Norvège, Nous décidons de retourner au même endroit que le matin, pour apprécier l'éventuelle différence de passage dans le double droit. Les WRC sont un peu plus lentes (à l'oeil), et les dérives un peu plus larges. Malheureusement, nous sommes témoins de deux faits de course importants !

Premièrement,  nous avons vu Neuville à la peine, en survirage suite à la casse de son différentiel arrière (et juste avant que le cardan avant droit ne casse en fin de spéciale, ce que Gilsoul nous a confirmé plus tard). Neuville a ramé toute la journée, et a perdu l’espoir de ramener des points.

Et aussi, l’abandon de Latvala devant nous, arrivé lui en sous-virage (par la portière, suite à la casse de son différentiel avant plus tôt dans la journée). Parti en presque tête à queue, Latvala a finalement cassé sa suspension dans le fossé et c’était terminé.

Nous rentrons cependant contents de notre journée : nous pouvons enfin envoyer quelques photos à nos proches (ceux qui nous chambraient pour nos photos de Suède sans neige).

Nous voilà arrivés au samedi. Vu le peu de spéciales à disputer et craignant que ce soit blindé de monde, nous faisons l’impasse sur Fredriksberg pour aller nous installer dans Vargasen 1. Nous optons pour une belle enfilade rapide repérée sur les vidéos «onboard» de WRC+. Malheureusement, c’est devenu un problème en Suède, vu la distance à parcourir sur le chemin d’accès et le nombre important de voitures qui s’y rendent, nous nous retrouvons bloqués à 6 km de la spéciale. Au bout de 25 minutes à l’arrêt, j’arrive à faire demi-tour au prix de 15 manœuvres. Il est trop tard pour aller ailleurs, nous finissons par nous rendre à l’arrivée de la spéciale où nous nous joignons à des familles suédoises dont les gosses font des signes aux pilotes. J’ai un scoop pour vous : les WRC ont un klaxon !

Pour éviter une deuxième déconvenue, nous nous rendons sur un spot de Vargasen 2 plus facile d’accès (grand parking à proximité). Dans une longue courbe à droite en montée, nous essayons de comparer les trajectoires. Les voitures évitent la corde, qui doit cacher un piège. C’est ainsi que ceux qui se sont installés plus bas dans la courbe dégustent de la neige sale. Il y a du monde sur la colline, on reconnaît l'ambiance des rallyes de Suède des années précédentes.

La journée est déjà terminée, nous faisons l’impasse sur la super spéciale de Karlstad : c’est loin (85 km) pour voir des WRC dans des duels de 1.900 mètres…

Pour le dimanche, il n’y a guère de choix, il n’y a qu’une spéciale, la power stage de Varmullsasen. Connaissant le saut de l’arrivée pour l’avoir fait 4 fois les années précédentes, nous choisissons un endroit qui n’était pas très fréquenté l’année dernière (quand il y avait 2 boucles). Bon choix, nous arrivons à 100 mètres de la spéciale après un parcours de 8 km dans les bois sans rencontrer âme qui vive. C’est une longue courbe à droite, avec un T droit ouvert à droite. Latvala et Meeke arrivent super vite, donnent un petit coup de frein et balancent littéralement leur WRC dans le T, à la corde, en accélérant à fond. On se dit qu’on tient là deux mecs sur le podium. Al Qassimi passe en troisième position, mais vous savez tous qu’il ne prend pas de risques dans les power stages. Neuville déboule à fond, il ne freine pas et sa i20 se met en travers avant le T, qu’il enfile tout en dérive (et toute la courbe à droite qui suit dans la foulée). C’est hyper-spectaculaire, mais on se dit que ça doit lui coûter du temps au final. Nicolas Gilsoul nous avouera le lundi qu’ils ont tout donné dans la power stage, en utilisant au maximum toute la largeur de la route. Ceux qui suivront donneront tous un petit coup de frein, et utiliseront de plus en plus la corde (l’intérêt des traces de ceux qui partent devant). La suite, on la connaît : victoire d'Ogier devant Paddon et Ostberg.

C’était un peu court dimanche, mais le passage des « fous furieux » nous a régalé. Et les WRC2 n’étaient pas en reste. Les Fabia sont même passées avec la roue avant droite dans le vide (fossé à la corde). Et c’est là qu’on doit tirer un coup de chapeau à ces virtuoses. Il n’y a pas de mauvais pilotes dans le top 30. Pour ceux qui sont plus loin, on parlera d’objectifs différents.

Nous sommes partis d'Hagfors le dimanche vers 16h pour Gardermoen, où nous avons dormi parce que nous devions être à l’aéroport à 4h30 du mat.

Petites anecdotes sur les rencontres fortuites qu’on peut encore espérer en WRC. Je vous ai déjà raconté que nous étions derrière Ilka Minor dans la file d’enregistrement (qui nous a remercié pour les compliments sur le spectacle offert par Henning). Et à notre grande surprise, Neuville et Gilsoul était à côté de nous pour monter dans l’avion, Gilsoul a été sympa de nous raconter plein de trucs, il nous a même conseillé d’aller un jour voir le rallye de Pologne, parce que c’est un pays abordable et que le parcours se fait dans une campagne ouverte où on voit loin et longtemps. Il nous a dit que c’était plus rapide qu’en Finlande. Vraiment un chouette gars aussi, très accessible !

Désolé, je n'ai pas retrouvé les photos correspondantes.

Fin de l’aventure…

  • Like 3
  • Love 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle entrée en matière :laporte:

Merci pour ce beau retour et bienvenue à toi .

Ps: pour Ogier et Gilsoul , j'avais aucun doute :clindoeil:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Welcome et merci pour ce récit, c'est amusant de constater que nous avons plus ou moins vécu la même chose.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, salociN a dit :

Je me disais bien que ça sentait l'haleine de bouc ici :montel:

:fier:

Pour finir, j'étais moi-même incommodé !

  • Like 1
  • LOL 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Rally Guide 2 vient d'être publié :

- les cartes https://rallysweden.com/wp-content/uploads/2019/01/rally-guide-2-2019-appendix-2-maps.pdf

- l'horaire https://rallysweden.com/wp-content/uploads/2019/01/rally-guide-2-2019-appendix-1-itineraries.pdf

Pour la petite histoire, le shakedown se tiendra à 9h (heure locale) et pas 8h comme les années précédentes.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca donnait quoi la sécurité l'an passé en Suède ? Ca n'évolue pas trop au fil des ans ? Toujours acceptable de se mettre où l'on veut en sécurité sans se faire taxer de suicidaire et d'inconscient ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Turbo a dit :

Ca donnait quoi la sécurité l'an passé en Suède ? Ca n'évolue pas trop au fil des ans ? Toujours acceptable de se mettre où l'on veut en sécurité sans se faire taxer de suicidaire et d'inconscient ? 

Comme ces 7 dernières années, c'était "open bar". On a parfois réussi à trouver des chemins d'accès "suicidaires" (bien enneigés), on a vu des commissaires étonnés de nous voir débarquer en plein bled, et aucun n'a jamais soulevé la moindre objection. Bon, aussi, il n'y a que ma Go-Pro qui prenait des risques, moi et mes gamins, on se trouvait à chaque fois un peu en retrait, un peu en hauteur. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Depuis 7 ans t'as dû en collectionner des passages flat out du Suède avec la Go Pro ! Va falloir partager tout ça un jour :ange:

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 6 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online

×