Jump to content
KC67

Les voitures de l'Alsace Festival Rallye

Recommended Posts

Toyota Celica 2000GT - Serge DAELS / Franck OSSIEUR (B/B)

La saison 1977 a été particulièrement dense pour Hannu Mikkola, avec pas moins de 18 rallyes disputés. La réussite n’était malheureusement pas toujours au rendez-vous, puisque 11 abandons ont parsemé l’année. Parmi les notes positives figurent la deuxième place au Rac Rallye au volant de la Toyota 2000 GT.

daels_site_hier.jpg.585ee2fa2cc52962fecd59bcd04217a9.jpg


C’est cette auto que Serge Daels a choisi de reproduire. Deux années de travail ont été nécessaires pour finaliser son projet.

DAELS_FB_Presentation2019.jpg.403e25373f5959de1f97050de806b251.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Citroën DS23 - Harry MARTENS / Marcel SCHONEVELD (NL/NL)

Long de 4093 kilomètres le Rallye du Maroc 1973 était une véritable épreuve d’endurance. Bien que le rallye ne comportait que onze épreuves spéciales, certaines d'entre elles étaient de vrais morceaux de bravoure, la plus longue s’étendant sur 236 kms. Grace à sa suspension hydro-pneumatique et à sa  hauteur de caisse variable, la Citroën DS23 était la voiture idéale pour un tel terrain. Il n'y eut guère que l'Alpine A110 de Bernard Darniche qui fut en mesure de battre les reines de la route et empêcher ainsi les DS de réaliser un tiercé gagnant. Bob Neyret termina deuxième devant les deux voitures sœurs de Richard Bochnicek et Raymond Ponnelle.

martens_site_hier.png.0e84f4b556a85495f08a31c9bc009a57.png


Cette Citroën DS23 est une réplique des anciennes voitures d'usine Groupe 2 engagées par René Cotton et son équipe. Afin de pouvoir l’engager dans les épreuves Slowly Sideways, son propriétaire, Harry Martens, en a fait en une réplique exacte de celle du Rallye du Maroc 1973.

MARTENS_FB_Presentation2019.jpg.96aa97ad098999f79f129ee7905a09c8.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, KC67 a dit :

On travaille à la venue de guest stars. Beaucoup de choses sont en cours, mais ça dépend d'énormément de paramètres. Mais dès à présent je peux lever un coin du voile en annonçant la présence d'un ancien Champion du Monde   ;)

:bien: s'il est aveyronnais ce serait bien :rechercheAnim:  , mais on sera en alsace alors ...on peut imaginer un gars du pays

Edited by le lozérien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sunbeam 1600 Ti - Bernard DRESSEN / Alex PAQUAY (B/B)

Présentée au Salon de Paris 1978, la Chrysler Sunbeam Ti ("Twin Induction") est destinée à remplacer la Simca Rallye. Dérivée de l'Avenger, elle adopte un 1600 cm3 alimenté par 2 carburateurs Weber 40 CDOE qui de série développe 100 chevaux. La Sunbeam Ti reste une propulsion à pont arrière rigide.

Très rapidement elle est engagée en compétition. En circuit, dans le cadre de la coupe SRT, mais aussi en rallyes. La multitude de pièces de l'Avenger permet de nombreuses homologations en groupe 1 et 2 qui font le bonheur des pilotes amateurs.

Parmi eux figure Jean-Marie Jacquemin. Pilote doué, doublé d'un préparateur talentueux, il s'est au fil des années imposée comme un spécialiste des Simca Rallyes puis des Sunbeam.

dressen_hier_site.jpg.04f919be57f6deb3ec81f20d099963bb.jpg

Bernard DRESSEN a reproduit l'auto utilisée lors de la saison 1980 aux couleurs KINLEY. Associé à Alex PAQUAY, ce sera sa seconde participation au  Vosges Rallye Festival.

DRESSEN_FB_Presentation2019.jpg.1bf60138d9b3db701f517939f0ebd512.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alpine A110 - Michael SPLETTSTÖSSER / Hartmut PAPENBAUM (D/D)

C'est une première victoire qui était souhaitée par Alpine lors du Rallye Monte-Carlo 1971. Pour cela, six A110 d'usine de 155ch et 1600cc sont engagées pour faire face à Porsche. Cependant, la bataille pour la victoire s'est avérée plus facile que prévue puisque la marque allemande n'a pas engagé les 911 victorieuses les trois années précédentes et venait avec la 914/6 peu à l'aise sur la neige. Alors que Munari perdait du temps sur sa Lancia Fulvia, Alpine finissait par un doublé avec Ove Andersson devant Jean-Luc Thérier. Cela s'est avéré être un bon présage pour le reste de la saison dans le Championnat International des Rallyes Constructeur où l'équipe de Dieppe décrocha finalement le titre.

splettstosser_sie_hier.jpg.f3452ae73ce5995abd977e878e00175f.jpg

En 1994, Michael Splettstösser achète cette Alpine A110 partiellement restaurée et en pièces. Une fois le travail terminé, cette A110 est présentée comme une réplique des voitures d'usine de 1971. Seules différences : l'essieu arrière et la boîte de vitesse que Michael Splettstösser a remplacé par ceux utilisés sur les dernières A110 de route et dans les A310.

Fidèle de la première heure, le pilote allemand sera pour la troisième fois au rendez-vous cette année, toujours en compagnie de Hartmut Papenbaum.

SPLETTSTOSSER_FB_Presentation2019.jpg.bbf7b7ee4aee931d767b0c37438ecb8b.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les premiers engagements sont arrivés

REEB-2020.thumb.jpg.f7b1b1b542990f54d2c881d429d32fce.jpg

En 1983, Audi homologue un nouveau moteur en aluminium, plus léger qui a été nommé l'A1 (A pour aluminium). Alors que la cylindrée est restée à 2144 cm3 pour l'A1, elle a été réduite à 2109 cc pour la Quattro A2 qui a été homologuée le 1er mai 1983. La réduction de la cylindrée permettait ainsi, après application du coefficient de turbo de 1,4, d’avoir une cylindrée corrigée de 2952 cc et l’Audi pouvait ainsi bénéficier d’un poids d’homologation de moins de 1000 kg.

Walter Röhrl menait le Rallye de Nouvelle-Zélande 1984 avec son Audi Quattro A2 lorsqu’il a dû abandonner en raison de problèmes électriques. Mais pour une raison étrange la voiture fonctionnait à nouveau parfaitement à son retour à Ingolstadt et tous les problèmes semblaient être réglés.

Il a fallu à Jürgen Reeb plus de deux ans (de 2011 à 2013) pour construire cette Audi Quattro A2. Après la restauration, il a participé à de nombreux événements historiques à travers toute l’Europe. C’est un habitué de l’Eifel Rallye Festival et il participera cette année pour la seconde fois à l’Alsace Rallye Festival.

Share this post


Link to post
Share on other sites

FIDDELAERS_2020.jpg.247a68d5534063eb74d123ed2705e647.jpg

La R5 Alpine a été conçue dans l'usine Alpine par Yves Legal. En 1977, le groupe Renault a préparé une version groupe 2 pour les rallyes. Elle a débuté sa carrière au "Rallye des 1000 pistes" 1977 sous les couleurs du transporteur Calberson qui allaient bientôt devenir célèbres. Pilotée par Jean Ragnotti elle termina septième.

Le Rallye Monte-Carlo 1978 a été particulièrement enneigé. Les deux Renault 5 Alpine de Jean Ragnotti et de Guy Fréquelin n’ont pas été handicapés par leur faible puissance (elles rendaient au moins 100 à leurs concurrents) et ont tiré bénéfice de leur traction avant. Leur agilité et la dextérité de leurs pilotes les ont amenées sur les deuxièmes et troisièmes marches du podium, derrière la Porsche 911 de Jean-Pierre Nicolas et devant 4 Fiat 131 et une Lancia Stratos ! Un résultat qui allait faire rentrer la « planche à roulettes » de la Régie dans la légende.

Cette Renault R5 a été transformée en groupe 2 à partir d'une voiture de série en 2002. Puis, en 2013, Jean Fiddelars l’a acheté. Depuis, il la pilote sur des évènements sportifs de Club Alpine et sur des événements "classic" comme le Ice Trophy en Autriche ou l’Eifel Rallye Festival. 2020 sera sa seconde participation à l’Alsace Rallye Festival.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Conreau_2020.jpg.ed5c3a9f342bcbc4c767d499b09cd6ac.jpg

L'Audi Quattro Sport E2, aussi appelée Audi S1, est une évolution de la Quattro Sport.

Suite à un sous-virage chronique, de nombreuses mesures sont appliquées : les voies sont élargies et, en plus de la batterie, de la bâche à huile et des radiateurs d'huile, le radiateur de refroidissement moteur prend place dans le coffre. Un gros travail a été fait sur l'aérodynamisme pour mieux plaquer la voiture au sol et aérer les radiateurs situés dans le coffre. L'espace libéré par le radiateur dans le compartiment moteur a permis de redéfinir les périphériques moteur pour augmenter la puissance de la voiture. En configuration de base, la puissance grimpe à 475 ch tandis qu'en fin de carrière elle monte à plus de 550 ch !

Cette Audi S1 est la voiture de Championnat du Monde des Rallyes la plus puissante jamais engagée mais malgré cela, elle n'a remporté que le Rallye Sanremo 1985.

Jean Conreau décide, en 2015, de construire une Audi Quattro Sport S1E2. De nombreux problèmes ont dû être surmonté pour fabriquer la coque avec arceau et réunir les trois voitures nécessaires à la construction. Après de nombreuses recherches, la réalisation de la coque est confiée à un préparateur allemand spécialisé dans ce genre de travail. Sept mois ont été nécessaires pour assembler, couper, souder et peindre. Jean Conreau et son équipe ont refait à neuf la boîte de vitesse, le pont ainsi que le moteur qui peut développer entre 420 et 600 cv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rathel_2020.jpg.911729b15b0245375b3ee850cc8150dd.jpg

L’édition 1981 du Rallye Monte Carlo restera gravée dans les mémoires. Hannu MIKKOLA a impressionné tout le monde avec la nouvelle Audi Quattro qui surclassait la concurrence sur les premières étapes enneigées jusqu'à ce qu'il sorte de la route. Puis Jean-Luc THERIER au volant de sa Porsche prit la tête jusqu'à ce que lui aussi sorte dans la descente du Col de Turini sur une plaque de neige. C’est ensuite RAGNOTTI qui prenait la tête pour ne plus la quitter jusqu’à l’arrivée à Monaco.

Martin RÄTHEL est parti d’une R5 Turbo 2 qu’il a acheté en 1987 dans le sud de la France. Dans cette configuration « Cevennes », elle développe 200 chevaux, comme la majorité des R5 turbo engagées en rallyes au début des année ’80. Concessionnaire Renault et grand amateur des sportives de la marque, il a tenu à rendre hommage à Jean RAGNOTTI avec une réplique de l’auto victorieuse en 1981.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Radermacher_2020.jpg.01019d526b96b55505338fc540339c96.jpg

A la fin des années 60, Fiat planche sur le remplacement des 850 Spider et 124 Spider. Au salon de Turin, Pininfarina présente un coupé équipé du 4 cylindre 1800 cm3 de la 124 en position centrale et frappé de l'emblème Fiat. Mais au salon de Genève de l'année suivant, la même étude arbore le logo Lancia et est motorisée par un 2 litres d'origine Fiat 132 (le même qui équipe aussi les Lancia Trevi et Beta) développant 120 Cv. Entre ces deux rendez-vous, Fait s'est rendu compte que moyennant quelques modifications, le Spider 124 était adapté au marché américain. Lancia, qui a récemment intégré le giron Fiat, hérite ainsi de ce coupé qui permet à la firme turinoise de proposer à son catalogue un modèle sportif jusqu'à présent cruellement absent dans sa gamme. Un comble, au moment où la Stratos rafle les victoires en rallye. C'est d'ailleurs en hommage aux trois victoires au Rallye Monte Carlo (Chiron-Basadonna en 1954 sur Aurelia, Munari-Manucci en 1972 sur la Fulvia HF et Munari-Manucci en 1975 sur la Stratos), que le coupé est baptisé Montecarlo (en un seul mot).

En dépit de son nom, la Beta Montecarlo sera essentiellement engagée en circuit dans une version groupe 5 à turbocompresseur, et connaitra une carrière confidentielle en rallye. On retiendra que le préparateur italien Cagalli Tuning en a engagé un exemplaire au Rallye Monte Carlo 1979 et au Rally Team 971 en 1981. C'est cette version qu'Udo RADERMACHER a reproduite.

Udo RADERMACHER est ingénieur de développement dans l'automobile. Il est également commissaire technique à la FIA pour la Formule 1 et le WRC. Il a acheté une Beta Montecarlo de série en 2006 qu'il a transformé en groupe 4, conformément à l'annexe J de 1981 et à sa fiche d'homologation. Il a mis un point d'honneur à n'utiliser que des composant d'époque, sans recourir à des pièces modernes. Il engage son auto dans des épreuves de régularité sportive et des épreuves de démonstration telles que l'Alsace Rallye Festival.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

La manche précédente en vidéo.

Source : Pablo 46

Classement WRC après le Mexique

  • La photo coup de coeur

    Image à venir...

    Crédit photo : unknown>

    ×
    ×
    • Create New...