Jump to content
G-Man

Spirit of vécu

Recommended Posts

En parlant du Lozère 74 et d'Ascona Gr.2. A l'époque, je ne courais pas encore, mais je suivais assidûment tous les rallyes du coin. Six mois avant, à l'Hérault, Claude Labrot pose dans un fossé son Ascona Gr.2. Le premier loustic à débouler pour sortir l'auto, c'est Mézigue. Et donc, à ce Lozère, je suis seul spectateur sur un talus à l'endroit où Claude prend une corde un peu fine et explose une roue. Surgi de nulle part, un quidam saute des hauteurs et a déjà ouvert le coffre et sorti la roue de secours avant que l'équipage soit descendu, toujours Mézigue ! La roue changée en un temps record, pendant que le père Labrot se rattache, il me lâche : "Toi, je vais t'engager en assistance rapide !" :lol:

  • Like 6
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ranimer un peu la rubrique en attendant le Monte. Je connaissais Marianne depuis quelques mois et j'avais arrêté de courir depuis presque dix ans. Un matin au réveil, elle me demande : "Qu'est-ce que c'est, les SB 10 et les SB 11 ?"

Quand on sort des vapes, on trouve la question un chouïa incongrue ! :eek:

" D'où tu sors ça, toi, et pourquoi tu me poses cette question maintenant ?

- Parce que cette nuit, tu avais le sommeil un peu agité, et tu as clairement dit : "Non, je mets pas les SB 10, on va les flinguer, je mets les SB 11 !"

Et naturellement, je ne me souvenais pas de ce rêve qui devait se passer à une assistance un peu compliquée ! :D:

  • Like 2
  • LOL 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je présume que tu lui as répondu :

"Ça ira ! Ça ira ! Toute la vie."

:clindoeil:

 

  • Like 1
  • LOL 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Armin a dit :

Merci Régis pour cette tranche de vie :jap:

A l’époque sans pépins...

Ce n’est rien moins qu’un copié/collé d’un article que j’avais fait du temps où je collaborais à l’élaboration d’un journal pour le compte d’un célèbre club de miniatures spécialisé dans le Tour de Corse...

Un collector à présent...:sol:

  • LOL 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On s'imagine souvent que les voitures de rallye sont des bijoux rutilants, à la finition parfaite.

Si cela est souvent vrai aujourd'hui, il n'en a pas toujours été ainsi. Dans les années 80-90, (avant je ne sais pas mais je me doute que ce n'était pas toujours fantastique), on voyait encore souvent des voitures dont la finition, la préparation, la sécurité n'était pas toujours parfaite, loin de là.

D'ailleurs, tous les pilotes ne passaient pas par des préparateurs, et la passion remplaçait souvent les compétences. Je n'échappais d'ailleurs pas à la règle, issu d'une famille où le sport auto avait autant d'interet que,  au choix: la sexualité de groupe pour Christine Boutin, l'interêt sportif dans une réunion de la FIA, l'originalité dans une chanson d'Aya Nakamura,  ou encore les oeuvres de Kant dans un épisode de la villa des coeurs brisés.

Bref, en 1994, nanti de 15000F d'économies et d'une promesse de CDI de mon employeur, je me lance à la recherche d'une voiture de course, et de surcroit une propulsion.

Bien sûr, ce sera une groupe F, les Gr N et A sont inaccessibles finacièrement. A moi les RS2000, Kadett, Manta, Ascona GTE, Simca Rallye 2 et autre Sunbeam TI.

Après plusieurs mois à parcourir les petites annonces d'Echappement et compte-tours, je déniche sur Roubaix une MA-GNI-FIQUE* sunbeam Ti, toute noire, 110cv, un pont autobloquant pour 11000f.

Armé d'un pote, de son plateau, de sa 305 break diesel et de 11000f, nous quittons les Vosges et après avoir constaté que les problèmes d'insécurité existaient déjà à Roubaix, finissons par débarquer en plein centre ville chez le vendeur.

Essai rapide sur un parking de supermarché et nous regagnons les Vosges, delesté de 10500F (l'embrayage était fatigué, et je suis aussi bon négociateur que mécano) et nanti d'une Ti à la finition "discutable". Je m'en fiche, j'ai ma voiture de rallye. Et bein sûr, à peine déchargée du plateau, vers 2h du matin, un essai s'imposait, histoire de réveiller les rares voisins, et de les preparer pour les années futures.

Après avoir remis à neuf la face avant, l'embrayage (le disque seulement, ce qui est une erreur, comme on le verra plus tard), repeint l'interieur qui était en blanc, constaté que l'autobloquant promis avait disparu,  la sunbeam est fin prête pour le sprint de La Bresse, qui va constituer mon premier rallye.

 

A suivre

*second degré inclus

Edited by Bignonn
  • Like 5
  • LOL 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça c'est du rallye :top: et bien raconté. ..

Je connais bien cette spéciale empruntée aussi par la luronne .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super le souvenir :top: Je me régale à tous vous lire ! Je connais pas mal le coin de Servance, Ternuay et Melay pour y faire quelques balade le week-end, assister à quelques rallyes et participer à quelques rallyes de navigation et de régularité, ça devait être sympa sans 3ème vu les virages et le dénivelé :dent:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


La manche précédente en vidéo.

La photo coup de coeur

L’image contient peut-être : arbre, ciel, couché de soleil, plein air et nature

Crédit photo : Aurélien Vialatte

×
×
  • Create New...