Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 300
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Ott se sent comme un poisson dans l'eau au volant de la Yaris, mais il patauge un peu au Mexique... 

Pour l'édition 2018 du rallye du Mexique, Spirit of Rally vous ouvre ses portes sur la chat box du forum ! 

Loeb: Je ne viens pas ici pour être comparé à Seb Ogier, ce n’est pas seulement lui dans le championnat. L'écart entre les pilotes est très serré, la bataille s'annonce intense. Après

Posted Images

Un lièvre intéressant soulevé par un Sherlock ailleurs.

Lorsqu'un concurrent prend une pénalité, elle n'est pas ajoutée à son temps en spéciale mais à son temps total en fin de rallye. Ainsi, ce concurrent qui vole le départ en Suède :

 

Capture d’écran 2018-03-15 à 17.12.19.jpg

Il écope logiquement d'une pénalité de 10", mais cette pénalité pourtant liée à son comportement en spéciale n'est pas appliquée sur son temps dans l'ES en question, mais sur son cumul à la fin du rallye :

 

Capture d’écran 2018-03-15 à 17.12.44.jpg

Donc, si l'on s'en tient à cette logique, Ogier devrait conserver son temps initial de la PS et se voir ajouter les 10" à son temps total, ce qui change tout... ou plutôt ne change rien ! :ange:

Edit : un point du règlement concerne la PS, et là, il n'y a plus de doute, dans ce cas précis la pénalité est ajoutée au temps de la spéciale :

13.3.4 Attribution de points "Spéciale Power"
Les points seront attribués selon le barème décrit à l’Art. 5.3.2.
Aux fins de l’attribution des points, le Classement de la "Spéciale Power" sera établi en additionnant le temps de la spéciale à toute autre pénalité en temps infligée sur cette spéciale, y compris toute pénalité pour faux départ.
Pour marquer des points, un pilote doit figurer au classement final du rallye.
Si un pilote figure dans le classement de la "Spéciale Power" mais n’est pas classé dans le classement final du rallye, les Commissaires Sportifs décideront si le concurrent suivant doit être re-classé dans le classement de la "Spéciale Power" pour l’attribution des points de la "Spéciale Power".
Si la "Spéciale Power" est définitivement arrêtée avant que tous les pilotes P1 admis à prendre le départ de la "Spéciale Power" aient eu la possibilité d’achever la spéciale, la FIA pourra décider qu’aucun point ne sera attribué pour la "Spéciale Power".

Edited by Zoréol
Link to post
Share on other sites

 

Transcription de l'événement Conférence de presse organisée par la FIA pour le Rallye du Mexique 2018

photo_-_transcript_2_2.jpg?itok=7iebJ_Ng

Présents:
1er - Sébastien Ogier, équipe M-Sport Ford World Rally 
1er - Julien Ingrassia, équipe M-Sport Ford World Rally 
2e - Dani Sordo, Hyundai Shell Mobis WRT 
2e - Carlos del Barrio, Hyundai Shell Mobis WRT 
3ème - Kris Meeke, Citroën Total Abu Dhabi WRT 
3ème - Paul Nagle, Citroën Total Abu Dhabi WRT 
Malcolm Wilson, Directeur d'équipe, M-Sport Ford World Rally Team  

Q: 
Sébastien, vous êtes le grand gagnant d'un brillant 10ème anniversaire depuis que vous êtes venu ici pour la première fois et que vous avez remporté la catégorie JWRC en 2008. Dix ans plus tard, vous venez de remporter le WRC principal avec sérieux. Comment allez-vous? 
SO:    
Super heureux. Comme tu dis, c'était une victoire fantastique avec Julien en 2008 dans la catégorie Junior. C'était comme un rêve d'être ici. Il y a 10 ans pour nous et c'est l'une de mes meilleures performances. Il est toujours difficile de juger; J'ai beaucoup poussé et Julien était parfait, tout comme l'équipe. Nous avons marqué des points précieux et nous avons réalisé une meilleure performance que l'année dernière. 

Q: 
Vous sembliez être à la limite de tout l'événement?  
SO: 
Oui, j'étais à peu près à plat, c'est vrai tout le week-end. Le premier jour, vous commencez comme l'un des premiers coureurs et vous faites de votre mieux et vous êtes à votre limite. Il y a de la frustration et vous essayez de minimiser la perte de temps et nous l'avons fait vendredi.Samedi, nous étions dans une meilleure position et nous avons commencé à attaquer dans l'après-midi. Nous avons pris les devants. J'étais fier que nous ayons tout donné jusqu'à la dernière étape et nous étions forts sur la Power Stage.  

Q:  
Quand avez-vous pensé que vous pouviez vous battre pour la victoire? 
SO: 
Samedi midi, nous avons commencé à mettre la pression. La différence était de 15 secondes et Seb (Loeb) a été victime d'une crevaison. Sans la crevaison, je pense que nous avions un rythme plus élevé que lui. Cela aurait été une bataille serrée. Maintenant, nous savons que Seb est de retour avec nous. Pas tellement de gens peuvent faire ça dans le monde. Bien joué Seb Loeb.   

Q: 
Julien, que ressentez-vous après une victoire fantastique pour le 10e anniversaire? 
JI: 
C'est un bel événement, mais ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air. Les étapes sont proches du Parc d'Assistance mais elles sont exigeantes.

Q:  
Nous vous avons vu à un rythme incroyable. Toutes ces notes que vous devez lire sous pression, c'est un rallye très difficile. 
JI: 
C'est notre travail. Le copilote a beaucoup de tâches, comme la navigation, le ravitaillement et les choses. Tous les copilotes font du bon travail. Nous nous sommes amusés dans la voiture.C'était une bonne bataille. Nous avons une très bonne voiture et nous sommes plus à l'aise dans la voiture que nous ne l'avons été depuis longtemps. 

Q:  
C'était bien d'avoir Daniel Elena? 
JI: 
Il n'a pas beaucoup changé mais nous sommes heureux qu'il soit là. Il avait des problèmes sur le Dakar. Il était courageux et nous étions heureux de partager quelques bonnes photos de tous les équipages avec lui ici.

Q: 
Dani, vous êtes revenu au WRC après avoir raté la Suède. Que pensez-vous de la deuxième place après avoir dirigé une partie de l'événement? 
DS: 
Je suis content. La position de la route que j'avais le premier jour était meilleure pour moi et Loeb. Puis, samedi, nous crevons et Ogier arrivait très vite. A la fin, ce n'est pas si mauvaise deuxième place. J'aime ce rassemblement. Nous n'avions pas si mauvaise adhérence.J'apprécie beaucoup et la voiture fonctionnait bien. Pas de problèmes, donc c'était bien. 

Q: 
Le prochain événement est la Corse. Comment te sens tu à propos de ça? 
DS: 
Je l'aime beaucoup pour les virages et c'est vraiment bon avec les notes de rythme. C'est un rallye vraiment exigeant. 

Q: 
Carlos, nous ne vous avons pas vu sur un podium WRC depuis l'Alsace en 2013. Vous devez être ravi d'être ici? 
CdB: 
C'est un sentiment particulier. Je travaillais sur Monte-Carlo et j'ai passé quatre ans dans le championnat d'Espagne en tant que commentateur en parlant de ces événements et maintenant je suis assis avec tous ces gars autour de moi. C'est payant et c'est un sentiment génial. Maintenant, je me concentre sur la Corse. Comme l'a dit Julien, ce rallye est le plus exigeant pour un copilote. En Finlande, c'est même un événement rapide avec des crêtes, mais vous pouvez voir les arbres et la ligne. Ici, les coins sont serrés, ils sont différents et il peut y avoir des pierres et des dangers autour et les routes sont très étroites. Il y en a trop dans tous les coins.

Q: 
Kris, troisième position mais ça aurait pu être deuxième. Je pense que c'est un bon point pour le championnat et un podium. Mais j'ai l'impression que tu es déçu? 
KM: 
Pour être honnête ce n'était pas un week-end propre pour moi, de simples petites pirouettes, rien de grave, pas de vrais drames, mais j'avais tout. La voiture était assez bonne pour gagner, la position sur la route était bonne et j'avais le rythme. Seulement samedi après-midi, j'ai perdu un dixième de seconde par kilomètre jusqu'à Seb. Je n'étais pas assez bon ce week-end. J'ai quand même eu pire quand j'étais dans un avion le samedi soir. Je suppose que c'est des points dans le sac et la voiture est forte. En Corse, nous aurons une équipe forte, ce qui n'est pas si mal.

Q: 
Comment était Sébastien Loeb de faire partie de l'équipe? 
KM: 
Je suppose que c'est comme quand Seb (Ogier) est arrivé à M-Sport. Vous avez un champion multiple avec des victoires à son actif. Tout le monde soulève leur jeu. Seb (Loeb) est la royauté de ralliement. Il apporte une présence avec lui. C'est génial de l'avoir autour. Il y a une énergie dans toute l'équipe et nous avons été éliminés ce week-end. Il a fait ce que je m'attendais à faire. Il a gagné en courrant d'abord sur la route et il a pris le temps de construire son rythme.Mais il a fait du bon travail. Il a fait une erreur et j'ai fait une erreur. Nous aurions pu facilement être deux voitures sur le podium.

Q: 
Et les choses vont bien dans l'équipe maintenant. 
KM: 
Nous avons eu des changements de personnel au sein de l'équipe. Il y a eu de grands changements au sein de PSA Motorsport et une fusion sous un même toit du RallyCross, du rallye, du Dakar et de la Formule E. Il a fallu du temps pour s'installer. Ça a commencé maintenant et Pierre Budar fait un travail fantastique et la motivation est là. Il y a des améliorations dans la voiture et une attitude différente de chacun. Nous avons également des améliorations pour les prochains rallyes et nous attendons avec impatience le reste de la saison.

Q: 
Paul, un podium. Tu étais en train de traquer Dani ce matin. Comment allez-vous? 
PN: 
C'est un podium décevant. Mais nous avons 32 points et nous avons eu moins en Espagne au tour 11 l'année dernière. Toute l'équipe est prometteuse. 

Q: 
Que s'est-il passé ce matin? 
PN: 
Ce matin c'était un petit coin lent. Normalement, vous rebondissez sur une banque mais nous sommes tombés dans un ravin et les spectateurs nous ont ramené sur la route. Mais le mal était fait. Cela aurait pu être pire et nous avons eu quelques tours hier. 

Q: 
Malcolm, ce fut une journée difficile vendredi, mais vous devez être ravi de ce résultat? 
MW: 
L'excellent travail a été fait vendredi. Pour réaliser ce qu'il a fait samedi après-midi, il a réalisé la meilleure performance de Sébastien depuis qu'il a rejoint l'équipe. Passer d'un tiers égal à l'autre en deux étapes était tout à fait remarquable. Nous n'étions pas aussi compétitifs ici l'an dernier.  


CHAMPIONNAT FIA WRC 2

Présent:
1er - Pontus Tidemand, Škoda Motorsport  
1er - Jonas Andersson, Škoda Motorsport 

Q: 
Pontus, félicitations pour votre victoire. Ce fut une sacrée victoire. Vous avez eu une grosse avance, pas de batailles, juste un drive sans faute? 
PT: 
Oui, tout d'abord, merci à toute l'équipe. Ce fut un très bon rallye et nous avons apprécié.J'aime les spéciales, certaines parties étaient très glissantes, mais nous avions une très bonne voiture et un bon équilibre rend la conduite facile. 

Q: 
Vous avez fait une grosse avance dès le début. Comment arrives-tu à rester concentré après ça?Testez-vous des choses? 
PT: 
Un peu avec des pneus, oui. Nous remercions Jonas de m'avoir poussé un peu pour faire monter l'adrénaline. Cela aide à la concentration.

Q: 
Quel est le défi le plus difficile sur un événement comme celui-ci? 
PT: 
C'est le changement de grip je pense. Vous êtes à la limite alors vous devez vérifier à quoi ressemble la prise en main ou vous quitterez la route. Nous travaillons dur pour défendre le titre WRC 2. C'est ce qui est dans notre esprit maintenant. J'espère que ça va arriver à nouveau.  

Q: 
Jonas, vous étiez en train de garder Pontus sur la droite et étroite. Comment tu fais ça? 
JA: 
C'est difficile si vous allez à fond et faites une erreur. Vous devez trouver un bon équilibre. Nous essayons de nous pousser un peu. Nous avons eu plus d'un rythme décent et nous gagnons plus d'expérience et nous essayons donc de garder le rythme un peu plus et d'avoir une course propre. Nous devons également considérer la petite quantité de gros rochers qui se sont déplacés sur la scène. 

Q:  
Quel a été le défi le plus difficile ce week-end? 
JA: 
En fait ce week-end a été vraiment sympa. L'ensemble du rallye est toujours un grand défi mais rien ne me vient à l'esprit. C'est dur avec le temps et il y a de longues journées dans la voiture quand on transpire et qu'on boit beaucoup. C'est un très bon rallye. Les organisateurs ont bien travaillé.  

Q: 
Il y a toujours une bonne ambiance ici, n'est-ce pas? 
JA: 
Certains endroits je vois les fans, comme le jeudi, nous les avons vus là (Guanajuato) auparavant. Je me souviens du bon vieux temps. C'était le meilleur début de cérémonie. Il y avait un nombre fou de personnes. C'était une atmosphère incroyable.
 

 

Edited by Krystof
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...