Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 300
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Ott se sent comme un poisson dans l'eau au volant de la Yaris, mais il patauge un peu au Mexique... 

Pour l'édition 2018 du rallye du Mexique, Spirit of Rally vous ouvre ses portes sur la chat box du forum ! 

Loeb: Je ne viens pas ici pour être comparé à Seb Ogier, ce n’est pas seulement lui dans le championnat. L'écart entre les pilotes est très serré, la bataille s'annonce intense. Après

Posted Images

Merci!

Joli travail sur les stats.

Après c'est difficile de tirer des plans sur la comète, l'année dernière le fait que la 1ère boucle du vendredi avait été amputée avait plutôt avantagé Ogier, je ne parle pas de Latvala qui balayait (après son carton-plein, 30 points, en Suède) et qui a été rapidement pénalisé par les problèmes de jeunesse de sa Yaris qui découvrait la haute altitude! Quant à Neuville, l'année dernière après ses 2 mauvais résultats au MC et en Suède on peut penser qu'il s'est assez vite contenté d'un podium pour reprendre de la confiance et garder quelques chances au championnat, ce qui était incontestablement la bonne option!

Après entre 2013 où Neuville manquait d'expérience et les années 2014 et 2015 où il roulait sur la première i20 qui n'a jamais été l'arme absolue, face à Ogier qui roulait ces années-là avec la redoutable Polo, Ogier a fait de meilleurs résultats ces 3 années-là, pour moi c'est juste normal... Et je suis plutôt dans le camp des supporters de SO!

Link to post
Share on other sites

bonsoir , je vais participer un peu à vos sujet même si je ne suis pas un fin spécialiste , pour moi le rallye c'est avant tout un beau sport et de belles images automobile , pour moi la star c'est la voiture .  Pour ce rallye , je vois encore des surpriseS , on recommence comme l'an dernier avec au monte carlo un podium partagé entre ford et toyota ( hyundai l'an passé ) , suivi d'un rallye de suède avec un podium hyundai - citroen donc , tous les team ont fait 1 podium en 2 rallyes.

 

ça promet un beau championnat :5a946874cd312_clindoeil:

Link to post
Share on other sites

Le rôle exact du balayage au Mexique ?

* A titre purement informatif, Spirit of Rally rappelle les dispositions légales et réglementaires en vigueur: le contenu qui suit est strictement rattaché à son auteur. Aucune diffusion, par quels que moyens que ce soit, sans le citer de façon apparente et conformément aux règles d'usage, n'est possible. Voir les textes légaux et réglementaires pour davantage d'informations. 

Suite et fin des données et de leur exploitation concernant l'impact du balayage sur les résultats au Mexique. 

Plus haut vous vous souvenez, j'avais posté une étude sur l'année 2017 uniquement. 

Mais les données sur une année sont trop aléatoires et ne permettent pas une exploitation parfaite. En revanche, les données sur les 6 dernières manches permettent de dresser un portrait quasi parfait de l'impact du balayage au Mexique.

Pour rappel, le postulat est le suivant : 

Le principe est simple. Sur un tableau Excel, j'ai pris les pilotes au volant d'une WRC auxquels j'ai attribué un numéro en fonction de l'ordre de départ. Par exemple, si nous avons l'ordre de départ suivant : Ogier, Latvala, Mikkelsen, Neuville, Sordo etc., et que l'on a 10 pilotes WRC, Ogier part dans la spéciale avec 10 points, Latvala 9, Mikkelsen 8 et ainsi de suite, jusqu'au dernier (10ème à s'élancer) qui part avec 1 point. Si l'on a plus de pilotes, on ajuste l'échelle (celle-ci va jusqu'à 14 sur certaines manches). 

Je me base uniquement sur les premières boucles du matin, puisque l'après-midi, les analyses sont beaucoup plus aléatoires. Par exemple, si la boucle du vendredi matin compte 3 spéciales encore non empruntées, je prends ces 3 spéciales en compte. Si le samedi matin il y en a 4, je prends les 4. En revanche, je ne prends jamais les spéciales du dimanche, puisqu'elles polluent l'analyse. Comme on le sait, le dimanche, tout est plus ou moins joué, et certains ne jouent pas vraiment le jeu de rouler à leur plein capacité. J'ai donc écarté les spéciales du dimanche. 

A l'issue des spéciales retenues, je prends le résultat scratch, et j'attribue des points en sens inverse. Par exemple, si Ogier part premier mais finit 10ème (je rappelle il part avec 10 points), il finit à 1 points. Il a donc perdu 9 points. Si Latvala part 2ème et finit 5ème, il part avec 9 points et finit avec 6 points. Si Meeke part 10 mais finit 1er, il part à 1 point mais finit à 10 et etc.

Pour chaque spéciale, je calcule ainsi le nombre de points perdus ou gagnés en fonction de l'ordre de départ, ce nombre de points correspondant, comme vous l'avez compris, aux nombres de places. 

Voilà le modèle posé. 

Une fois calculés les écarts positifs/négatifs sur chaque spéciale, j'établis une moyenne par rallye, pour pondérer et lisser le résultat. Cela permet d'exclure les résultats "bizarres". 

A ce propos, lorsqu'un pilote termine au moins une spéciale de la matinée mais abandonne dans une autre, je gèle ses résultats pour les prochaines spéciales. Cela signifie que je continue à faire comme s'il roulait = je prends ses résultats "fictifs" en considération, mais je le laisse durant toute la boucle à la position scratch qu'il a eue pour son premier résultat. C'est le moyen le plus "juste" que j'ai trouvé pour ne pas fausser le modèle. En effet, si l'on avait exclut ce pilote, on enlevait une bonne partie de données. Si l'on avait modifié son résultat, on ne tenait pas compte de la réalité. 

Dans la situation où un pilote n'abandonne pas, mais fait un résultat "hors du commun", c'est à dire il perd 10 minutes, j'applique le même principe. C'est par exemple le cas si Mikkelsen finit une spéciale, et lors de la seconde, il crève ou reste coincé dans un bas côté. Si je tenais compte de son résultat réel, cela fausserait l'analyse, car le balayage n'a rien à voir dans son temps excessif. Je gèle donc son résultat. 

Ce qui est intéressant en prenant 6 éditions plutôt qu'une seule, c'est que l'on peut aussi comparer l'impact de la qualifying stage sur le balayage. Mais ça, nous y reviendront après. 

Commençons par analyser l'impact du balayage sur les 6 dernières éditions du rallye du Mexique.

1.thumb.png.337c9061bff12e7bb68c98e4f4d904ce.png

A l'horizontal, l'ordre de départ des pilotes WRC. A la verticale, le nombre de places perdues ou gagnées en fonction de cette ordre de départ.

Ce que l'on constate d'abord, c'est que les données prises uniquement sur 2017 et publies plus haut, n'étaient pas si fausses que ça même si elles n'étaient prises que sur une année. Ca valide donc définitivement la méthode et enlève tout argument contraire aux contestataires. 

C'est bien entre les 6 et 7ème positions que la bascule se fait, et que l'on commence à gagner des places dans le classement. 

On retrouve d'ailleurs exactement le même résultat sous une autre forme :

2.thumb.png.7c052faad3996415831f3e92cff78121.png

Sur ce deuxième graphique, on peut essayer de lisser le résultat en traçant une droite, ce qui nous donne ça : 

3.thumb.png.cd155f5c689917d2bf5166937786467e.png

On a gommé les imperfections du modèle et fini d'éliminer les parasites qui faussent le résultat. La ligne droite oblique verte est donc la stricte moyenne de l'impact du balayage sur les 6 dernières éditions du rallye du Mexique. Les 2, 3, 4, 5 et 6ème pilotes à s'élancer sous performent par rapport aux extrémités que sont le 1 et le 14. Mais il faut relativiser en sachant qu'en 1 on a souvent Ogier, et en 14 un top pilote également, qui gagne un maximum de places. 

 

Le débat sur la qualifying stage 

On le sait, certains l'appellent de leurs voeux, d'autres n'en veulent plus ... Qu'en est-il vraiment ? 

Quel est l'impact de la qualifying stage sur le balayage ? J'ai retenu 2012 et 2013 pour la qualifying stage. Au rallye du Mexique, les équipages ont donc choisi, en fonction du résultat de cette pré spéciale, leur ordre de départ. Evidemment, les top pilotes finissant généralement devant, ils choisissent de partir derniers, et les moins bons se répartissent les premières places. 

Conclusion : la qualifying stage accroît évidemment les écarts entre les premiers et les derniers. Sans qualifying stage, les meilleurs balayent et partent premiers, mais comblent ce désavantage grâce à leur pilotage. Au contre, les moins bons partent derniers et profitent d'une route dégagée. Avec qualifying stage, les meilleurs partent derniers et bénéficient de deux facteurs avantageux : leur pilotage et leur position, alors que les moins eux, sont doublement enfoncés. 

4.thumb.png.2ee989e08247b8832a55b0d961add3e6.png

On voit bien que la courbe rouge (sans qualifying stage) est moins brutale que la courbe verte (avec qualifying stage). D'ailleurs, élément qui corrobore l'analyse, on décale encore la place "pivot", celle à partir de laquelle une position devient avantageuse ou non avantageuse. En rouge comme on l'a dit plus haut, c'est entre la 6 et 7ème place. En vert, c'est plutôt entre la 7 et 8ème place. 

Alors quelle conclusion tirer de toutes ces données exploitées ? 

En toute objectivité, on peut affirmer : 

- Le balayage a un rôle important, ou plutôt décisif, dans un résultat au Mexique. Personne ne peut le nier, mais nous pouvons désormais ici le quantifier en moyenne. 

- Ce rôle important n'empêche pas les extraterrestres de rattraper le gap et de l'emporter grâce à un pilotage hors norme

- La qualifying stage déséquilibre encore plus les rapports de force et donne d'énormes écarts sur un rallye 

La subjectivité, je vous laisse la raconter ! 

 

Est-ce que ce modèle permet de gagner tous les futurs pronos ? Certainement pas :8:

Link to post
Share on other sites

La qualifying stage est, selon le moi, la solution la plus juste. Certes les moins bons pilotes seront encore plus pénalisés, mais sportivement, il est normal que les meilleurs puissent avoir les meilleures conditions possibles pour exprimer leur talent.

Dans tous les autres sports, les meilleurs sont toujours mis dans des conditions optimales. Il serait donc logique que la règle s’applique aussi en rallye.

Link to post
Share on other sites

Au sujet de la qualifying stage, pour affiner j'imaginais le même un système que 2012 et 2013 où les meilleurs temps de la qualif pourraient choisir chacun à leur tour leur position de départ le vendredi, donc jusqu'ici rien de nouveau, mais selon le classement au championnat du monde les 3 "meilleures" positions de départ ne pourraient pas être choisies par ceux qui occupent le podium virtuel du championnat... Ainsi les meilleurs ne seraient pas les plus avantagés, et ça maintiendrait un certain intérêt à la fois pour le rallye en cours et pour le championnat. Evidemment à partir du moment où un pilote ne serait pas dans les 3 premiers du championnat, il pourrait choisir une position de départ "inaccessible" aux 3 meilleurs si elle est encore disponible (si elle n'a pas été déjà prise par un autre pilote qui n'est pas 1, 2 ou 3 au championnat et qui a fait un meilleur temps de qualif que lui).

Systématiquement on considèrerait les 3 dernières places, par exemple 13ème, 14ème et 15ème s'il y a 15 WRC au départ, comme les 3 meilleures... Le temps étant sec le plus souvent. Après ce serait aux pilotes de faire des choix différents ou prendre des risques selon le risque de pluie envisagé pour le vendredi.

C'est vrai que ce ne serait pas très "lisible" pour le grand public au niveau de l'attribution des positions de départ, mais le plus important ce serait que le rallye et les résultats qui en découleraient seraient eux plus logiques et que l'on aurait à chaque fois de belles bagarres, avec ce que cela implique comme prise de risque et de sorties, entre les meilleurs pilotes du WRC.

Link to post
Share on other sites

Faut arrêter de se compliquer la vie. Tous les sports protègent les têtes de série. Y a bien que la maFIA pour faire le contraire. Bolt quand il se tape le meilleur temps en demi sur 200, il prend le meilleur couloir en finale, point. Pas de gnagnagna.

Les jeunes pilotes devront faire leur armes et progresser pour atteindre les meilleures positions sur la route. 

Link to post
Share on other sites

Sur le fond je suis d'accord avec toi, notre jeune Français qui fait 4ème en slalom aux JO, Clément Noël, avec un mauvais dossard en 1ère manche, et qui au final termine à 3 centièmes de la médaille de bronze, personne n'a dit qu'il aurait certainement fini 3ème avec un meilleur dossard comme c'était le cas pour les 3 qui étaient sur le podium... Il n'y a qu'en WRC qu'on défavorise les meilleurs. Mon idée c'est de laisser des ouvertures (cf Jean-Claude Dus!!!) pour un gars qui fait une bonne qualif mais qui n'a pas encore le niveau des tous meilleurs... On est loin des cadeaux offerts à Paddon en 2016 qui a cru qu'il avait tapé Ogier à la régulière! Les meilleurs seront tout de même devant et les écarts ne seront pas trop aggravés par les différences de condition de route!

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, sebenfer a dit :

Faut arrêter de se compliquer la vie. Tous les sports protègent les têtes de série. Y a bien que la maFIA pour faire le contraire. Bolt quand il se tape le meilleur temps en demi sur 200, il prend le meilleur couloir en finale, point. Pas de gnagnagna.

Les jeunes pilotes devront faire leur armes et progresser pour atteindre les meilleures positions sur la route. 

Idem.

Pas besoin de faire compliqué.

Comme déjà dit par ailleurs :

3-4 passages obligatoires au S.D (pour que tout le monde bénéficie d'une route pourrie, le cas échéant) et un dernier run à 10h pour établir un classement "qualifying stage" sur ce seul passage.

Pour faire simple : ordre de départ du dernier run = ordre du championnat.

Tu foires ton run, t'as une place pourrie le lendemain mais au moins tu sais pourquoi.

 

Sinon pour revenir au Mexique.

Je ne sais pas trop quoi penser du cas Loeb. Neuville et Ogier risque de bouffer sévère le vendredi, donc il sera pas mal évidement.

Mais Tanak et Mikkelsen auront une position pas si dégueu donc je vois pas Loeb 1er, même le vendredi soir. Je me trompe peut être carrément, il sera pas largué de toute manière  (simplement les stagiaires de l'époque ont changé de braquet).

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, RP14 a dit :

Petit HS ton avatar ce ne serait pas une auto qui avait failli faire perdre le MC à Toïvonen en 86?

Je ne vois vraiment pas ce qui peut te faire dire ça...

à part peut être la s4 Martini numéro1 qui est derrière , parceque des (604 ?peugeot ?) anonymes , même  accidentées il y a du y en avoir d'autres :5a946874cd312_clindoeil:

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Aurel a dit :

 

Je ne sais pas trop quoi penser du cas Loeb. Neuville et Ogier risque de bouffer sévère le vendredi, donc il sera pas mal évidement.

Mais Tanak et Mikkelsen auront une position pas si dégueu donc je vois pas Loeb 1er, même le vendredi soir. Je me trompe peut être carrément, il sera pas largué de toute manière  (simplement les stagiaires de l'époque ont changé de braquet).

Tu as peut être (sûrement) raison , même si on parle quand même de Loeb

Après, comme je l'avais dit sur un autre site , pour moi le niveau général des pilotes du mondial à grimpé depuis l'aire Loeb , et si il se fait larguer , ça ne sera sûrement pas à cause du manque de roulage , ou plutôt  (si vous préférez ) ça ne sera pas la raison principale .

Link to post
Share on other sites

Tiens ton post et le dernier épisode de Top Gear France (à 20mn) ça me donne des idées...

 

On pourrait imaginer les pilotes qui endossent tour à tour le rôle de bergers au shakedown rebaptisé "Transhumance WRC Edition" ; avec pour mission de mener le troupeau de moutons (non pas Michèle) à "l'enclot de la sportivité".

Bien sûr on leur met en paquetage du caviar, petits fours et du pétillant ; pour que les brebis gâleuses de la FIA se battent pour le scratch au banquet.

Le pilote récupérant le plus grand groupe de fans heu moutons gagne alors le droit de partir derrière le troupeau de balayeurs en spéciale.

 

 

PS : La drogue c'est mal ; allez y avec modération :cyp:

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...