Jump to content
Spirit of Rally

L'actualité Citroën

Recommended Posts

Super doc sur la 100eme victoire de Citroën

 

  • Like 3
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très sympa cette immersion,  1000 fois mieux pour la com de Citroën que toutes leurs niaiseries à base de miniatures  :bien:

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là dessus y a pas photo :dent:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'avais pas pris le temps de regarder, très instructif, tant sur la manière de travailler, que sur l'importance (mais est ce besoin de le préciser?) des équipes techniques, de leur réactivité, de leur professionnalisme et de la passion qui les animent, sans qui les équipages, tête de gondole de la marque et de la communication, ne seraient rien...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/05/2019 à 11:15, Tof a dit :

Super doc sur la 100eme victoire de Citroën

 

Merci, enfin bon grâce à toi je me suis couché encore plus tard, il était plus d'une heure du matin quand j'ai fini de revoir le GP de Monaco 2008 (le plus beau disputé sur ce circuit de ces 20 dernières années). Du coup j'ai pas pu résisté et j'ai décalé le couché de 25 bonnes minutes!

Voilà le lien d'ailleurs de la vidéo de Monaco 2008 que j'ai regardé avant (c'est en British). La course débute à 58'00".

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un travail productif pour Citroën au Rallye d’Estonie

 
 

 

Citroën a pu peaufiner les réglages de sa C3 WRC avec la participation d’Esapekka Lappi au Rallye d’Estonie.

 

Un travail productif pour Citroën au Rallye d’Estonie Esapekka Lappi sur sa Citroën C3 WRC au Rallye d'Estonie / Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Esapekka Lappi a participé la semaine dernière au Rallye d’Estonie face à plusieurs adversaires rencontrés en WRC, avec notamment Ott Tänak (Toyota), Andreas Mikkelsen, Craig Breen (Hyundai) ou encore Elfyn Evans (Ford). Le Finlandais a finalement pris la 3e place derrière l’imbattable Estonien et le Norvégien après avoir été victime d’un décoincement de pneu suite à la réception d’une bosse dans l’ES13.

« C’était un très beau rallye, bien organisé et une excellente préparation pour la Finlande, commente Esapekka Lappi qui disputait cette épreuve pour la seconde fois. Les spéciales y sont certes un peu plus rapides que chez nous, et la surface plus souple aussi, mais cela m’a notamment permis de retrouver les sensations et repères propres aux terrains à très haute vitesse. Je me suis senti en confiance derrière le volant, et nous disposons à présent d’une bonne base de réglages que nous allons continuer à affiner dès la semaine prochaine en tests. »

L’objectif principal de Citroën a été néanmoins accompli. Les Rouges ont pu peaufiner les réglages de la C3 WRC en vue du Rallye de Finlande prévu début août. Les ingénieurs ont ainsi étudié différentes options techniques au niveau de la géométrie, des amortisseurs ou des différentiels.

« Il ne fallait pas se tromper d’objectif ce week-end : nous aurions sans doute pu nous battre pour la 2e place en adoptant à chaque fois les réglages optimaux, mais ce n’était pas notre préoccupation première, précise le directeur de Citroën Racing Pierre Budar. Au lieu de quoi, nous avons accumulé des kilomètres et procédé à des changements de set-up à chaque assistance sur C3 WRC et en cela, cette participation s’est révélée particulièrement instructive. Nous allons désormais tâcher de faire encore fructifier ces acquis d’ici à la Finlande. »

Découvrez le compte rendu du Rallye d’Estonie dans le n°2225 d’AUTOhebdo, disponible dès lundi soir en version numérique sur toutes les plateformes, et dès ce mercredi en kiosques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

                     Citroën arrive en Allemagne avec une évolution moteur

 
Citroën arrive en Allemagne avec une évolution moteur
19 août 2019 à 14:50

L'équipe officielle Citroën aborde le Rallye d'Allemagne avec une évolution du moteur de sa C3 WRC, et la volonté de faire mieux qu'au Tour de Corse, seule autre épreuve 100% tarmac de la saison.

Citroën a préparé le Rallye d'Allemagne, dixième manche du championnat WRC 2019, avec quatre journées d'essais privés. Ces dernières ont permis aux deux pilotes de la marque aux chevrons, Sébastien Ogier et Esapekka Lappi, de se familiariser aux routes particulières, passant notamment par les vignes germaniques.

Une évolution moteur, qui nécessite l'utilisation d'un joker, sera également apportée afin d'essayer de faire mieux qu'au Tour de Corse. Sébastien Ogier avait terminé l'autre épreuve asphalte de la saison au deuxième rang, mais à 40 secondes de Thierry Neuville et sa Hyundai.

"Après notre deuxième place en Finlande, l’objectif sera de conserver cette bonne dynamique sur cette épreuve asphalte atypique, en accrochant au moins un nouveau podium et en faisant aussi une bonne opération au championnat avec Sébastien. Depuis la Corse, nous avons compris un certain nombre de choses sur le tarmac et mis les bouchées doubles pour y remédier, aussi j’ai espoir que nous retrouvions le haut de l’affiche sur cette manche dont nous connaissons bien les caractéristiques. Nous étrennons d’ailleurs une évolution de notre moteur pour l’occasion", a expliqué Pierre Budar, directeur de Citroën Racing.

Pour Sébastien Ogier, l'important sera également d'essayer d'enrayer la dynamique positive dans laquelle se trouve Ott Tänak. Le pilote Toyota a en effet augmenté son avance en tête du championnat lors de la dernière épreuve, en Finlande, et a terminé devant Ogier sur chacun des quatre derniers rallyes.

Triple vainqueur en Allemagne, le sextuple Champion du monde espère donc pouvoir retrouver la première marche du podium afin de reprendre les commandes du classement général. Mais attention, la vigilance sera de mise tout le week-end, sur un terrain où l'asphalte n'est jamais dans des conditions optimales, et où de nombreux pièges se cachent...

"J’arrive en Allemagne, sur un terrain où j’ai toujours été à mon avantage, avec l’objectif d’empocher un bon résultat et d’inverser un peu la tendance au championnat. Nous avons rencontré plusieurs types de conditions atmosphériques en essais et c’est toujours positif", juge le Français. "Disputer le camp militaire en sens inverse fait que ça peut redevenir un juge de paix, même si ces dernières années, la nécessaire gestion des pneus nous empêchait de trop attaquer. Cela reste quoi qu’il en soit une portion délicate à négocier, à l’image du rallye lui-même, où le risque de crevaisons notamment, est plus important qu’à l’accoutumée, en raison des nombreuses bordures présentes dans les vignes, comme autant des petites pierres coupantes qui pullulent dans Baumholder."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Objectif non atteint pour Citroën et surtout pour ogier sur ce rallye d'allemagne ,  comme quoi ogier est un excellent pilote , mais la Citroën n'a pas l'air de lui convenir.  

cela dit , je ne le voit pas encore foutu pour le titre , ce sera très dur mais je le voit bien remonter en Turquie :jap:  et cravacher sur les autres rallye.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

BUDAR : « NOUS SOMMES TROP LOIN »

 

Le directeur de Citroën Racing a reconnu que la formation française avait « raté quelque chose » dans ses préparatifs d'un ADAC Rallye Deutschland finalement décevant pour l'équipe.

Les espoirs de Sébastien Ogier de remporter un septième titre mondial ont pris un coup sur un asphalte allemand, où le sous-virage chronique des Citroën C3 WRC l'a empêché, tout comme son équipier Esapekka Lappi, de se faire une place aux avant-postes.

Encore plus retardé par deux crevaisons, le Français a dû se contenter de la septième place grâce aux pénalités délibérément écopées par son partenaire lors du dernier passage à l'assistance. Le Finlandais s'est finalement classé huitième.

Face à ce comportement piégeur déjà vu lors du précédent rendez-vous asphalte en Corse au mois de mars, Pierre Budar a promis d'apporter une analyse détaillée de la chute de rythme de la Citroën C3 depuis l'impressionnante victoire de Sébastien Loeb en Espagne l'an passé.

« Nous pensions avoir compris les raisons de notre performance en deçà de nos attentes en Corse et apporté les modifications nécessaires pour cette nouvelle manche sur asphalte », a-t-il déclaré. « Nous espérions être aux avant-postes ce week-end, mais la réalité s’est montrée bien différentes. Nous étions certes plus proches des leaders ce week-end qu'en Corse, mais nous sommes toujours trop loin pour être satisfaits. Nous avons clairement manqué quelque chose dans notre préparation. »

Pierre Budar a également souligné les mauvais conditions météorologiques ayant entravé le travail de l’équipe avant l'épreuve.

16801_SebOgier-Germany-2019_001_592x333.

Les espoirs de titre de Sébastien Ogier ont connu un sérieux revers en Allemagne.

« La seule journée complète d’essais réalisée par Sébastien et Julien (Ingrassia, son copilote) a été perturbée par la pluie », a-t-il ajouté. « Nous n’en avons finalement pas eu durant le rallye et cela nous a empêché de terminer notre programme d'essais sur l’asphalte sec. »

Sébastien Ogier est désormais troisième à quarante points du leader Ott Tänak alors qu'il ne reste plus que 120 points en jeu sur les quatre derniers rallyes de la saison. Malgré la déception, le Français estime que tout reste à jouer.

« Nous espérions nous battre aux avant-postes, car c'était une épreuve importante et l'objectif était clairement d'essayer d'inverser la tendance au championnat », a-t-il admis. « Très vite, cependant, nous avons dû nous rendre à l'évidence : nos tests en amont du rallye n'ont pas permis de corriger les défauts de la voiture et les soucis que nous avions connus en Corse sont réapparus. Même si la situation est difficile, la saison n'est pas terminée et nous ne sommes pas du genre à baisser les bras. Nous allons donc continuer à nous battre, et ce dès la Turquie dans trois semaines, où il sera primordial d'aller chercher un bon résultat. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après je n'y connais pas grand chose, mais que ça soit Citroën ou des autres ça me laisse pantois quand j'entends dire que la seule journée d'essai s'est passée sous la pluie. 

"ah mince de la pluie, tant pis on aura plus de chance le prochain coup" et allez hop ça suffira pour cette fois. 

On a l'impression que les équipes font un rallye par mois, 2 jours d'essai et allez hop tout le monde à la maison. Ça me laisse sur le cul à chaque fois. Niveau mondial et oh bah zut la météo est pas bonne, tant pis on gardera quand même ces réglages sur le sec. Il y a bien des bases de données, celles de Loeb en Espagne par exemple. Ils savent bien quels setup ont fonctionné plus ou moins bien pour telle météo. Je suis sûrement bien naïf, mais je comprends vraiment pas comment c'est possible à ce niveau (alors oui les essais sont limités, mais merde, quand même c'est pas le régional avec le gars qui bricole la voiture sur son peu de temps libre). 

Edited by Aurel
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Assez d'accord avec toi...

Ça me fait penser à l'histoire avec Hyundai et Neuville, où ils nous sortaient à chaque fin de séance d'essais être "super prêt" pour le rallye, et après avoir pris quelques valises sur les 1ers chronos ils remettaient en cause les réglages... Ça laisse un peu perplexe ! :hein02:

Mais pour des ignares comme nous :D:, y a forcément certains éléments qui nous échappent...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'exagère volontairement le trait. Mais c'est que ça me questionne vraiment. Après le niveau de compétition est tel, qu'un réglage seulement moins bon que la concurrence, suffit pour perdre énormément de temps. Mais ça me chiffonne quand même :Adamo01:

J'imagine bien que c'est un sacré travail, et c'est pour dénigrer personne, mais ça me surprend à chaque fois. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben ... je me suis fait la même réflexion :bah:

Pourquoi ne font ils pas une seance d'essais sur le sec et une sur le mouillé ?  j'en sais rien !

C'est certain qu'il y a des choses qui nous echappent mais en attendant c'est eux qui sont à la ramasse .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toute façon on parle d'écarts qui sont en dessous d'1/2sec au kil' ! Forcément le moindre détail à son importance et influence sur le chrono...

Faut se faire 1km dans le vignoble allemand avec sa caisse et se dire après ça "le mec a perdu même pas la moitié d'une seconde sur tout ce tronçon !" Ça fait relativiser ! :dent:

Edited by Vince
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te crois , mais c'est pas moi qui le dit ...

Budar:

" La seule journée complète d’essais réalisée par Sébastien et Julien (Ingrassia, son copilote) a été perturbée par la pluie », a-t-il ajouté. « Nous n’en avons finalement pas eu durant le rallye et cela nous a empêché de terminer notre programme d'essais sur l’asphalte sec. »

Ce que je voulais dire après avoir lu ces déclarations,  c'est "pourquoi ne font ils pas une journée COMPLETE" sur le sec et une autre sur le mouillé ? "

Comme l'a bien dit Aurel , c'est quand même une marque qui participe au championnat du monde .

Je suis certain qu'avec plus de moyens et d'ambition , Citroën pourrait rivaliser sans peine .

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est malheureusement ça la donnée principale, même si les rouges sont allés rouler en Grèce avec Camilli pour préparer la Turquie... La communication aussi, qui les fait passer pour des pinpins... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, francoiswizz a dit :

 La communication aussi, qui les fait passer pour des pinpins... 

C'est clair que l'image véhiculée ces dernières années est pas top pour eux...

Et en dehors des résultats obtenus, ça ne doit pas vraiment booster les décideurs ça non plus ! :bof:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Aurel a dit :

Je crois qu'en parlant budget on a tout dit :Chirac2:

Et encore, il reste réd Bull qui a suivi Ogier, le jour où il raccroche, on n'aura plus que nos yeux pour pleurer. 

Depuis 2001, on a vu une équipe Citroën conquérante, challenger, championne indétronable, puis bousculée, dominée, appelant les plus grands à son chevet, et enfin moquée. 

Si même Ogier qui a su s'imposer en Fiesta n'y arrive plus, quel est le niveau de l'équipe ? 

Sacrée commémoration du centenaire que nous offre Linda !

Bon, pour le grand public, il reste quelques illusions, quelques souvenirs, quelque Sébastien... 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 2 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online

La Turquie en vidéo.

Source : BG-Power-Channel Official

Classements après la Turquie

  • WRC - Tous les classements et statistiques ICI
  • La photo coup de coeur

    Image à venir...

    Crédit photo : Internet

    ×
    ×
    • Create New...