Jump to content
Spirit of Rally

L'actualité Toyota

Recommended Posts

A voir, mais je pense que les constructeurs actuellement impliqués plus ceux éventuellement interessés vont bosser main dans la main avec la Fédé pour nous faire un reglement intelligent , c'est à dire qu'il plaise aux passionnés que nous sommes , mais aussi au grand public ,

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Armin

Tu devrais aller voir un GP de Formule E

Et après tu comprendras...

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'un strict point de vue technologique,  je ne vois aucun obstacle majeur à la réalisation de rallyes WRC avec des voitures tout électrique .

Système de batteries "clipsables", changées en 20 secondes entre chaque spéciale,  avec un véhicule d'assistance batterie à chaque point stop, aucun souci. 

Du point de vue spectacle,  là c'est autre chose.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plus tard sera le mieux. 

Après évidemment quand on sentira (et ça arrivera je pense, mais pas encore) que le rallye full essence ne fédérera plus les teams, les pouvoirs publics, pour cause environnementale, évidemment nous passionnés, on prendra le plie, et on s'adaptera à cette nouvelle forme ... Mais franchement pour le moment c'est inenvisageable. Pour moi on a encore pas mal d'années devant nous avec du carburant... 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Turbo a dit :

Le plus tard sera le mieux. 

Après évidemment quand on sentira (et ça arrivera je pense, mais pas encore) que le rallye full essence ne fédérera plus les teams, les pouvoirs publics, pour cause environnementale, évidemment nous passionnés, on prendra le plie, et on s'adaptera à cette nouvelle forme ... Mais franchement pour le moment c'est inenvisageable. Pour moi on a encore pas mal d'années devant nous avec du carburant... 

En tout cas si le tout électrique arrive je serai plus au bord des routes (même si niveau puissance ça

peu être pas mal) mais le bruit manquera :205T16Anim:

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils mettront des hauts parleurs... Je pense que l'on verra des véhicules hybrides avant le tout électrique. Et ce serait une bonne chose car l'hybride sera une solution pour réduire la consommation. Il faut profiter de la compétition pour améliorer et développer ces nouvelles technologies.

Sinon en tout électrique, on aura la voiture avec au cul une remorque et dessus un 2L atmo de kit-car pour recharger la batterie... Ainsi, on aura le son!

Edited by Pilat42
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/11/2018 à 09:29, Turbo a dit :

Le plus tard sera le mieux. 

Après évidemment quand on sentira (et ça arrivera je pense, mais pas encore) que le rallye full essence ne fédérera plus les teams, les pouvoirs publics, pour cause environnementale, évidemment nous passionnés, on prendra le plie, et on s'adaptera à cette nouvelle forme ... Mais franchement pour le moment c'est inenvisageable. Pour moi on a encore pas mal d'années devant nous avec du carburant... 

Je ne suis pas sûr que ce serait uniquement un problème environnemental mais plutôt un problème de ressources.

Le pétrole sera de plus en plus cher et les ressources se renouvellent juste un poil moins vite que nous en consommons donc le prix ne fera qu'augmenter.

La fin du moteur thermique tel que nous le connaissons n'arrivera que lorsque nous n'aurons plus les moyens de remplir notre réservoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toyota a annoncé que sa nouvelle recrue pour la saison 2019 du WRC, Kris Meeke, aura Seb Marshall pour copilote.

Motorsport.com indiquait en octobre que Kris Meeke, qui a été évincé par Citroën après le Rallye du Portugal au mois de mai, et son copilote Paul Nagle s'étaient séparés à l'amiable avant le retour du pilote nord-irlandais en WRC avec Toyota. 

Précédemment copilote de Hayden Paddon chez Hyundai, Seb Marshall était considéré comme le favori pour faire équipe avec le pilote vainqueur à cinq reprises en WRC. 

Marshall a une expérience de quatre ans en Championnat du monde des Rallyes, ayant fait équipe avec Kevin Abbring avant de rejoindre Paddon – qui a avait un programme partiel cette année – à partir du Rallye du Portugal 2017. 

Un communiqué de Toyota confirmant l'arrivée de Marshall précise qu'il est "rapidement devenu l'un des copilotes les plus respectés en rallye"

"Dans le laps de temps assez court durant lequel Hayden et moi avons travaillé ensemble, nous avons accompli beaucoup de choses", a déclaré Marshall sur son compte Twitter. "Le temps passé avec lui a sans aucun doute été le plus couronné de succès pour moi dans la discipline, avec de nombreuses victoires de spéciales, des podiums en WRC, et plusieurs autres moments forts."

"C'est dur de mettre fin à un partenariat comme le nôtre et c'est une décision à laquelle j'ai longuement réfléchi. Cependant, une opportunité s'est présentée et je ne pouvais pas l'ignorer. Je vais m'installer dans un baquet avec un grand vide à combler, mais je suis extrêmement enthousiasmé par la perspective de travailler avec Kris et l'équipe Toyota Gazoo Racing, ainsi que de participer à la totalité de la saison WRC pour la première fois. Je veux exprimer mes immenses remerciements à Hayden et à tout le monde chez Hyundai, avec qui j'ai passé les quatre dernières années."

Toyota a ajouté que Meeke et Marshall débuteraient leur coopération ce mois-ci, afin de préparer la manche d'ouverture avec le Rallye Monte-Carlo.

À noter que chez M-Sport, Teemu Suninen changera également de copilote avec l'arrivée de Marko Salminen à la place de Mikko Markkula. Ce dernier était l'ancien copilote d'Andreas Mikkelsen et Juho Hänninen, entre autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un Marshall à bord pour surveiller d'éventuels écarts de conduite ? Il pense à tout, Tommy !

  • Like 1
  • LOL 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Armin

Tommy Truman a décidé d'appliquer le Plan Marshall !

Mais si je ne me trompe pas, le Japon n'était pas concerné par celui-ci :dent:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/11/2018 à 18:18, Cook a dit :

En tout cas si le tout électrique arrive je serai plus au bord des routes (même si niveau puissance ça

peu être pas mal) mais le bruit manquera :205T16Anim:

Voir le bruit de la VW de Romain Dumas à Pikes Peak, une sirène de police installée sur l' auto pour avertir les spectateurs...:bah:

 

 

  • LOL 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toyota en WRC : La fête aux champions - L'Automobile Magazine

Publié le 07/12/2018 par Francis Monsenergue Mis à jour le 07/12/2018

  •   Pour célébrer son titre de champion du monde des constructeurs en rallye, Toyota a offert une démonstration de sa Yaris WRC à Onnaing, près de Valenciennes.

Artisans du titre de champion du monde des constructeurs WRC de Toyota, Ott Tänak, Jari-Matti Latvala, leurs coéquipiers et leur patron, Tommi Mäkinen, ont entrepris une tournée mondiale. Avec une date incontournable à Onnaing (Nord), près de Valenciennes, site de production européen de la Yaris.

Ils n’étaient pas peu fiers en ce début d’après-midi, au moment du changement d’équipes sur le site de l’usine Toyota, de voir une des Yarisdu Toyota Gazoo Racing engagée en WRC enchaîner les "donuts", les accélérations bruyantes et les freinages ultra-courts autour des bâtiments industriels (voir vidéo en bas). Fiers parce que cette auto, modèle le plus fabriqué en France depuis cinq ans (1100 par jour, dont 87 % sont exportés un peu partout sur la planète), ce sont eux, les employés, qui l’ont construite. Tommi Mäkinen, quadruple champion du monde et boss de l'écurie, précise : "une fois réceptionnée dans nos ateliers en Finlande, la coque de la Yaris nécessite 500 heures de travail avant de répondre à tous les critères d’homologation de la FIA. Le moteur, lui, est assemblé à Cologne, en Allemagne, dans l’usine des TS050 gagnantes des 24 Heures du Mans 2018."

Un authentique exploit

Si pour ces dernières, en endurance, la concurrence est clairsemée, on ne peut en dire autant du de la Yaris de rallye où les adversaires sont très pointus. Pour Mäkinen, dont l’équipe n’a débuté en WRC qu’en 2017, ce titre est un authentique exploit, tant la lutte est à couteaux tirés :"Aujourd’hui, du fait de la réglementation, les voitures sont très proches, donc les écarts entre les meilleurs sont faibles, ce qui est excellent pour l’intérêt de la compétition. Désormais, les WRC sont aussi performantes sur asphalte que sur terre alors qu’auparavant certaines marchaient mieux sur un type de terrain qu’un autre." La meilleure illustration de ce constat est que les nordiques sont à l’aise sur tous les terrains, en gagnant en Corse, par exemple, et que les latins s’imposent en Suède ou en Finlande.

 

Pour célébrer son titre de champion du monde des constructeurs en rallye, Toyota a offert une démonstration de sa Yaris WRC à Onnaing, près de Valenciennes. © © Samuel Dhote / Toyota Jari-Matti Latvala a participé à une séance de dédicaces. Jari-Matti Latvala a participé à une séance de dédicaces.© © Samuel Dhote / Toyota

L’an prochain, l’Estonien Tänak et le Finlandais Latvala seront rejoints par l’Irlandais du nord Kris Meeke, limogé par Citroën cette saison suite à de nombreuses sorties de route : "je connais le métier de rallyman par cœur. J’ai une grande confiance en Kris, je saurais l’intégrer dans l’équipe. L’état d’esprit est un facteur très important pour la réussite." Esapekka Lappi, le troisième pilote Toyota n’était pas de la fête à Valenciennes, il va devenir l’équipier de Sébastien Ogier chez Citroën. Ce qui fait dire à Mäkinen : "Sébastien dans une grande écurie va être encore plus redoutable, mais le challenge n’en est que plus excitant." Première confrontation à partir du 24 janvier sur les routes du Rallye Monte-Carlo, l’une des épreuves les plus compliquées de la saison en raison de conditions météo souvent changeantes, mais aussi l’une des plus belles.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les coup de pub comme ca sont toujours efficace !!

l'electrique en Rallye sera impossible . Formule E / Trophe Andros , WRX ,  c'est seulement possible sur des compétitions courtes. Par contre , l'hybridation va arriver , c'est certains .

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

en cas de gros crash l'électrique ???   déjà que pour bosser sur une voiture électrique il faut porter gant , sur gant , casques de sécurité et j'en passe  , les mécanos ressembleront encore plus à des cosmonautes .

 

mais bon comme ils sont en train de raccourcir les rallye , le pire c'est que ça arrivera un jour :rechercheAnim:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois d'ailleurs avoir vu un article où Ogier dit qu'il faut y regarder de près à l'électrique ... 

EDIT : le voici : https://franceracing.fr/wrc/sebastien-ogier-le-wrc-doit-sinteresser-a-lelectrique/

Le sextuple Champion du Monde des Rallyes, Sébastien Ogier dresse le bilan du championnat WRC à l’heure actuelle. Il a quelques idées pour redonner de l’intérêt à la discipline.

Le Rallye est une discipline très populaire dans beaucoup de pays, notamment la France. Les spéciales de rallyes présentent encore un facteur risque qui tend à disparaître sur les circuits, des paysages bien plus variés que sur les circuits, voilà peut-être deux aspects qui vont à la préférence aux amoureux et inconditionnels du rallye.

Sébastien Ogier veut des changements…

Le Rallye n’a jamais été une discipline télégénique, car il est compliqué de capter l’attention sur 3 jours de spéciales. Néanmoins et malgré ce, l’engouement est toujours là, il s’est même renforcé ces dernières années avec les nouvelles WRC élargies et dont la puissance affiche désormais 380 ch.
Aujourd’hui, M-Sport, Citroën, Hyundai et Toyota se disputent les victoires, voilà qui donne du piment aux rallyes, personne n’est capable de deviner à l’avance le vainqueur comme dans d’autres disciplines.

Le Champion 2018, Sébastien Ogier, pense que le WRC doit s’adapter et reformer ses week-ends. Pour lui, 3 jours pour capter l’attention des fans c’est trop long. « Nous avons eu une bonne saison, mais la discipline doit se réformer. Il pourrait être nécessaire de compacter le format actuel. Trois jours c’est trop long pour maintenir avec succès l’attention du public, il serait mieux d’avoir deux jours intenses avec 300 km de spéciales pour préserver la notion d’endurance. »

Puis, l’ordre de départ des pilotes qui peut influencer sur le résultat final du rallye a été évoqué. « Il y a aussi l’éternel débat de l’ordre de départ des pilotes. Aujourd’hui, il y a trop d’avantage donné aux pilotes invités, c’est vraiment préjudiciable. Les règles en WRC sont conçues de manière à ce que les invités aient les meilleures positions de départ, c’est frustrant. Nous ne pouvons pas présenter des résultats artificiels au public et créer une fausse concurrence, c’est un sujet épineux. » Les intéressés visés apprécieront…

Ensuite la question de l’hybridation des WRC, un sujet qu’il faudra évoquer tôt ou tard. Le Championnat du Monde de Rallycross a retardé l’échéance du 100% électrique de 2020 à 2021. Pour Sébastien Ogier, il faut que la discipline prenne en considération l’électrification.
« Le WRC doit également s’intéresser à l’électrique, nous devons agir et prendre aussi ce virage que les autres disciplines ont déjà pris. Ce n’est pas facile à mettre en place mais il existe aujourd’hui des solutions, c’est le meilleur moyen d’attirer des nouveaux constructeurs tout en répondant aux besoins de notre société. »

La Formule 1 a adopté l’hybridation des moteurs, comme le WEC avec ses LMP1 (même si Toyota en est le seul représentant aujourd’hui), la Formule E est, elle, une discipline 100% électrique. Est-ce que le WRC peut à court terme être une discipline hybride pour attirer de nouveaux constructeurs ?
Chez Subaru, on attend juste un modèle adéquat dans la gamme pour justifier une implication en WRC, comme une nouvelle compacte. Chez Mitsubishi, l’idée était sur la table, puisque de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, les deux premiers constructeurs ont un programme officiel mondial, seul Mitsubishi pouvait entrevoir un retour en WRC. Mais depuis l’affaire Carlos Ghosn, est-ce toujours d’actualité ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il semblerait que Latvala ait arraché une roue hier lors d'une séance d'essais!!!

Il doit encore rouler dans le 05 aujourd'hui , si la yaris est réparée biensur!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


La manche précédente en vidéo.

Source : WRC OFFICIAL

Classements après le wales rally

  • WRC - Tous les classements ICI
  • La photo coup de coeur

    Image à venir...

    Crédit photo : Aurélien Petitnicolas

    ×
    ×
    • Create New...