Jump to content
Spirit of Rally

L'actualité Toyota

Recommended Posts

Comme lu "ailleurs", ils ont juste à récupérer celui de MSport ! Au moins il est arrondi :w:

DwtJ3-5XQAIjM60.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, salociN a dit :

Toyota-Yaris-WRC-2019-004_520742_5c39c14

Perso , je ne vois pas la photo , est ce que quelqu'un pourrait savoir d'où ça vient ?

Ça reglerait peut être en même temps le problèmes des photos qu'on ne voit plus sur d'autres topics ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Krystof a dit :

Perso , je ne vois pas la photo , est ce que quelqu'un pourrait savoir d'où ça vient ?

Ça reglerait peut être en même temps le problèmes des photos qu'on ne voit plus sur d'autres topics ...

TEST (avec affichage automatique de l'image au copié-collé, sans passer par les balises) :
photo_5_2f334-1800-1200.jpg
 

Moi c'est celle de Vince que je ne vois plus, ça affiche "DwtJ3-5XQAIjM60.jpg"
Sûrement un mot de passe Illuminati, je ne vois que ça :w:

Edited by salociN
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Krystof a dit :

Impec Nico :bien:

 

Et dans le même temps, je ne vois plus non plus la 1ère photo que j'avais moi-même posté, et ça c'est :hein02:

Edited by salociN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça doit venir de notre site , et c'est un problème récurrent ! !!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les images qui disparaissent sont hébergées sur quel serveur ? Celui du forum ou un truc indépendant ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, sur celui du forum. Il s'est passé 2-3 fois des trucs bizarres, on a rien compris...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toyota ne veut pas se précipiter au Monte-Carlo

Ott Tänak, Jari-Matti Latvala et Kris Meeke ne se fixent pas d'objectifs précis avant d'entamer l'un des rallyes les plus hasardeux de la saison de WRC.

Toyota ne veut pas se précipiter au Monte-Carlo Ott Tänak fait figure de favori au sein du Toyota Gazoo Racing pour le WRC en 2019. © Thomas Fenetre / DPPI

 

La troisième tentative sera-t-elle la bonne ? Depuis son retour officiel en Championnat du monde des rallyes (WRC) en 2017, le Toyota Gazoo Racing a buté deux fois sur la deuxième marche du podium du Rallye Monte-Carlo (la première fois avec Jari-Matti Latvala, la seconde avec Ott Tänak). Pour l’édition 2019 (du 24 au 27 janvier), les Yaris WRC veulent la victoire.

Quoi de mieux que de disposer du savoir d’un quadruple vainqueur à la tête de l’équipe ?  Le Team principal Tommi Mäkinen avait glané quatre Monte-Carl’ entre 1999 et 2002, et sait comment motiver ses troupes.« C’est un événement très piégeux pour débuter la saison, mais nos hommes ont beaucoup d’expérience. C’est sans doute l’élément le plus important, car mes victoires sont intervenues dans mes dernières années de carrière », explique le Finlandais de 54 ans.

Le leader de la formation, Ott Tänak, se sent « bien plus relaxé » par rapport à l’année dernière. « Il y a 12 mois, tout était nouveau pour moi, mais j’entame la présente saison avec la même voiture et le même personnel autour. Toutes les connaissances accumulées en 2018 vont nous rendre meilleurs. Je suis plus affamé que jamais, nous savons qu’il faut simplement être intelligents ici, c’est tellement imprévisible », reconnaît l’Estonien.

Le pilote le plus expérimenté du plateau WRC (195 départs depuis 2002), Jari-Matti Latvala ne cherchera pas la victoire à tout prix. « J’ai fini le Monte-Carlo sur le podium ces deux dernières années (2e et 3e), ce serait idéal de continuer cette série mais la clé sera de vivre un week-end propre et de minimiser les erreurs », analyse celui qui entamera sa 13e saison en Mondial.

 

Enfin, le nouveau-venu Kris Meeke sera encore plus prudent que ses collègues. « Je suis encore en phase d’apprentissage, donc je n’aurai pas d’objectifs élevés au Monte-Carlo. Ma priorité sera de prendre du plaisir à piloter, et le Monte-Carl’ est justement un rendez-vous que j’ai apprécié par le passé. »

Retrouvez le Guide WRC 2019 dans le n°2199 d’AUTOhebdo, toujours disponible en kiosques et en version numérique.

Medhi Casaurang-Vergez

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin, le nouveau-venu Kris Meeke sera encore plus prudent que ses collègues. « Je suis encore en phase d’apprentissage, donc je n’aurai pas d’objectifs élevés au Monte-Carlo. Ma priorité sera de prendre du plaisir à piloter, et le Monte-Carl’ est justement un rendez-vous que j’ai apprécié par le passé. »

 

 

oui et surtout garder l'auto sur la route !! lol 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
REPORTAGE WRC. Au cœur de l’assistance Toyota Gazoo Racing en Suède
Ott Tanak et Toyota Gazoo Racing vainqueurs du rallye WRC de Suède.

Le week-end dernier se déroulait le rallye de Suède, deuxième manche du championnat du monde WRC. L’épreuve a été remportée par l’Estonien Ott Tanak (Toyota). Ouest France vous propose de vous plonger dans les coulisses de l’écurie vainqueur.

 

Ott Tanak et Toyota ont brillé en Suède le week-end dernier en remportant le rallye comptant pour la deuxième manche du championnat du monde WRC. Ainsi, le pilote estonien prend la tête du général tandis que l’écurie dirigée par Tommi Makinen mène la danse au classement constructeurs devant Hyundai.

Présent sur l’épreuve, Ouest France vous propose de découvrir les coulisses de l’assistance chez Toyota Gazoo Racing.

Le lundi précédant le rallye, l’écurie et le matériel arrivent sur place et s’installent. Les trois voitures se trouvent sous des stands, tandis que les pièces de rechange et les pneus se trouvent sous des tentes à l’abri des regards (voir si dessous).

 

017f2c90142ce6caf14d7e32bfb7b6e0-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=49%2C99&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=6b9e9b4c1eca921552cdc46b903815fb9335d62463e7d4660d5a6ab895b05eb5 Le stand Toyota où sont réparées et réglées les voitures, matin, midi et soir lors d'un rallye. | OUEST FRANCE

 

 

43f3162296e5f9ff2818e3a55713bc00-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_0.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=48%2C0&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=0c31c422b973221840532c0a9705f0a99f6a0cb23e463147e4be4fefefdff8c5 Derrière ce camion, il y a plusieurs tentes à l'abri des regards où se trouvent des pièces de rechanges et les pneus pour les 3 voitures Toyota. | OUEST FRANCE

 

Dans l’une des pièces bien gardées (prise de photos interdite), se trouvent différents éléments des trains avant et arrière de chaque voiture : suspensions, berceaux, différentiels, amortisseurs (trois fois plus gros que pour une voiture classique).

Tout est divisé par 3 pour chaque voiture, puisque les réglages voulus par chaque pilote sont différents, et le règlement de la FIA l’impose aussi. Il y a également une boite de vitesse de secours (1 doit servir pour 3 rallyes) et 6 versions de ressort avec longueurs différentes.

 

aaf9e284d6edcb314b322b6ca0c69305-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_2.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=51%2C99&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=4890b1f4a39f34447a4ed53b24e24b2e93cbbf5592f7aba2f962065167eebe8f Les mécaniciens et assistants de chez Toyota Gazoo Racing se préparent en attendant l'arrivée des voitures à l'issue de la dernière spéciale de la journée de vendredi. | OUEST FRANCE

 

Deux autres pièces sont également importantes pour l’écurie : celle où se trouvent les pneus, et l’autre, dans un camion, où se trouvent les ingénieurs et analystes qui récupèrent en temps réels les données de chaque voiture.

Concernant les pneus, il n’y avait qu’un seul choix pour la Suède, même si cette année, la neige était moins présente : les pneus cloutés (384 clous de 7 mm de hauteur par pneu, voire photo ci-dessous). Chaque écurie est limitée en nombre de pneus : 24 par (6 paires de 4) voiture.

 

413e4361643c19d9f3928af099d762f6-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_3.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=53%2C99&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=632d3c176145c2ef53bf85773d238c32f7837fd45887a60f0217bc49a62df0b1 Le pneu clouté, le seul utilisé et autorisé lors du rallye WRC de Suède. | OUEST FRANCE

 

 

Trois temps d’assistance par jour pour chaque rallye

Concernant le temps d’assistance, il y a 3 périodes par jour, par voiture. Il y a 10 minutes le matin, désormais 40 le midi, au lieu de 30 auparavant, et 45 minutes le soir. "Le matin, on a le temps de changer les amortisseurs, mettre les pneus et faire la mise en route de la voiture", explique Dimitri, l’un des mécaniciens de Toyota.

"Le midi, ce sont 10 minutes gagnées. Ce temps n’est pas négligeable pour nous, mécaniciens, surtout sur certains rallyes, comme le Mexique ou l’Argentine, où des pièces en carbone peuvent casser facilement. Ça aussi permet aux pilotes de s’exprimer dans les médias", estime ce dernier.

 

8fef381e37485babe46838fcc60dc218-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_4.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=da1516160634369a9c93793b5e1c5fa2b3c96811215c19dce6d0805961a8c984 Assistance sur la voiture de Ott Tanak, le samedi midi, lors du rallye WRC de Suède. | OUEST FRANCE

 

Le soir, une fois les trois voitures rentrées dans les stands, à l’issue de la dernière spéciale de la journée, l’écurie a un créneau de 3 heures pour les réparer. Au début de chaque réparation, les mécanos pointent auprès de la FIA, qui lance le chrono de 45 minutes imposé.

"Le soir, on est plus sur l’analyse de la voiture, son fonctionnement durant la journée, par rapport aux données récoltées, que sur de la réparation, sauf casse évidemment. On fait aussi des réglages en fonction des souhaits des pilotes et des ingénieurs", développe Dimitri.

 

f2e5d1e430f69190b61a026f8e82c723-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_5.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=50%2C24&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=fc7e90bdeb35b29405a569d30951f1ea7b94d38840cd36a5267a6d6ce8b53254 L'écran sur lequel est indiqué le temps restant lors de l'assistance sur une voiture lors du rallye de Suède. | OUEST FRANCE

 

 

de3db659c0effae77e63e8967d870810-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_6.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=52%2C99&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=7cdcec8ac1abd123b3351c32aba340d01ccfe01f6fdc604c20f8cd24f72b0185 Assistance du vendredi soir, d'une durée de 45 minutes, le vendredi soir. En noir, les mécaniciens sont à pied d'oeuvre sur la voiture de Kris Meeke. En rouge, ce sont les superviseurs de l'écurie. | OUEST FRANCE

 

 

6c05d1593cd20a95740a9d9c9776e0c7-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_9.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=47%2C0&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=a20d4c19f5986a9de48e1aaac2971b2b4cc01518e1c29b30dbb9a78ce3889fa6 Assistance du vendredi soir chez Toyota Gazoo Racing lors du rallye WRC de Suède. | OUEST FRANCE

 

Le dimanche, lors des dernières spéciales, le temps est consacré au démontage des différentes structures de l’écurie (stands, tentes, camions…) par le staff.

Les voitures, à l’issue du rallye, montent directement dans un camion qui les emmène en Finlande, tout comme le matériel et la logistique, au siège de Toyota Gazoo Racing.

 

c65225735f546045af521ecd28e8e728-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_7.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=50%2C0&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=3424c8b967dcad92094fd1bddf4ad90af418aa367773da9889bf4f079c53ea5b Les stands , où sont réparées les voitures le temps du week-end, sont démontés le dimanche matin, durant es dernières spéciales du rallye. | OUEST FRANCE

 

 

c86faf9a2a7f393f77f2669b6b8fbda8-reportage-wrc-au-coeur-de-l-assistance-toyota-gazoo-racing_8.jpg?width=940&height=0&fill=0&focuspoint=48%2C0&cropresize=1&client_id=cmsfront&sign=0a2606a828af51c7905aea4cbd84a104e35eff6a163d183ea37163fa30b4527d Le matériel est rangé dans différentes caisses avant d'être acheminé par camion vers la Finlande, siège de l'écurie Toyota Gazoo Racing. | OUEST FRANCE

 

À noter enfin que chaque pilote dispose de 3 voitures différentes durant la saison. Une pour l’asphalte en Europe, une pour la terre/neige en Europe (celle utilisée le week-end dernier en Suède), et une pour la terre "overseas", c’est-à-dire pour les rallyes qui se déroulent hors Europe (Mexique, Argentine, Australie…).

 

D’ailleurs, cette dernière est déjà en route pour le Mexique, lieu du prochain rallye WRC qui se déroulera du 7 au 10 mars.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/01/2019 à 09:08, Stephane66 a dit :

Oui, sur celui du forum. Il s'est passé 2-3 fois des trucs bizarres, on a rien compris...

C'est un coup des "Elohims"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Armin

Zoréol, tu piges toujours pour Autopop ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 4 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online

La Turquie en vidéo.

Source : BG-Power-Channel Official

Classements après la Turquie

  • WRC - Tous les classements et statistiques ICI
  • La photo coup de coeur

    Image à venir...

    Crédit photo : Internet

    ×
    ×
    • Create New...