Jump to content
Spirit of Rally

L'actualité Toyota

Recommended Posts

Le soucis est moins esthétique qu'éthique, vis-à-vis des autres équipes (pas fait exprès pour l'allitération :ange:)

Si par le passé, Toy a pu jouer dangereusement entre les lignes des règlements jusqu'à s'en brûler les doigts, ici il est difficile de leur jeter la pierre, Meeke les ayant déjà toutes ramassées :ninja:.

C'est surtout que s'il y avait quelque chose à balancer, ça serait un bon parpaing sur la tronche de la FIA :siffle2:

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Armin

Comme c'est le Belge Matton qui est en charge des rallyes à la FIA, on pourrait lui jeter des bières...

Révélation

J'ai honte de moi :oops:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/08/2019 à 11:47, Stephane66 a dit :

Pourquoi??

Trop d'appui... Je trouve que ça va "un poil" trop vite,surtout sur tarmac.

La vidéo de l'enfilade tout à fond au Catalunya l'année dernière était impressionnante...

Si ça sort...!! :eek:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toyota souhaite le retour d'un pneu pour roulage à plat

Toyota souhaite le retour d'un pneu pour roulage à plat
20 sept. 2019 à 13:33

Le team principal de Toyota en WRC, Tommi Mäkinen, a réitéré son souhait de voir le retour en Championnat du monde de pneus run-flat, et notamment au Rallye de Turquie.

L'idée serait de mettre en place un anneau de mousse à l'intérieur du pneu, avant que celui-ci soit installé autour d'une jante, afin de lui permettre de conserver partiellement sa forme et sa tenue même après une crevaison. Ce système a vu le jour en rallye, sous l'impulsion de Michelin, dans les années 1980. Mäkinen l'a connu toute sa carrière, entre 1987 et 2003, mais ce dispositif a depuis été interdit, fin 2007.

Le Finlandais estime que le nombre de crevaisons lors du Rallye de Turquie le week-end dernier est inacceptable. L'an passé, cette même épreuve avait également été marquée par un nombre élevé de problèmes pneumatiques. Aucun constructeur n'y a échappé et pour Mäkinen, ces problématiques posent question.

"Le problème que nous avons est que ce rallye est une loterie", a-t-il déclaré pour Motorsport.com. "Vous pilotez normalement et les pierres sont tellement acérées que vous crevez sans rien faire. Si nous pouvions ajouter de la mousse aux pneus, cela réglerait ce problème. Je me souviens quand nous avions cela auparavant, nous pouvions rouler sur tout sans problème. Nous ne voulons pas que des rallyes se décident de la sorte."

Alors que les pneus de WRC coûtent 350 euros chacun, Mäkinen est prêt à accepter l'augmentation de la facture globale pour les écuries en cas d'insertion de mousse, même s'il estime que cela ne serait pas nécessaire sur toutes les épreuves. "Peut-être que [la mousse serait nécessaire] en Sardaigne et au Mexique."

"Mais là-bas, parfois, les crevaisons viennent plus d'erreurs des pilotes, en coupant un virage notamment, [donc] je ne pense pas que ça empêcherait ça. Si le pilote fait une erreur et crève, c'est de sa faute. Mais en Turquie, les pilotes ne peuvent rien faire."

Il est à noter que l'appel d'offres de la FIA pour la fourniture de pneus sur la période 2021-2024 courait jusqu'à vendredi dernier. Yves Matton, le responsable du rallye à la FIA, a déclaré que "plusieurs" candidatures avaient été déposées, sans donner plus de détails. Le vainqueur sera annoncé en décembre.

Avec David Evans 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais, mais 350€ par pneu, c'est une sacrée somme pour Linda, alors hein bon :Adamo01:

Edited by salociN
  • Like 1
  • LOL 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

TM il a souvent des idées, mais souvent des idées de merde aussi. 

C'est pas lui qui voulait faire des rallyes concentrés sur deux jours avec des ES de 10 km et des gradins mode arena panzerplatte partout ? 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Turbo a dit :

TM il a souvent des idées, mais souvent des idées de merde aussi. 

C'est pas lui qui voulait faire des rallyes concentrés sur deux jours avec des ES de 10 km et des gradins mode arena panzerplatte partout ? 

 

Tu dois confondre avec Capito qui était chez VW et qui avait toujours des idées à la con :clindoeil:

 

Edit : ah mince TM aussi :NoyeAnim:

:Colere:

Edited by Aurel
  • LOL 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Makinen et Capito ont un enfant ensemble , il faudra absolument  le noyer !   :clooneylol:

  • Like 1
  • LOL 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En les mélangeant ça donne Matonen. Je crois qu'ils ont déjà franchit la barrière du coup :ange:

 

IMG_20190923_120054.jpg

  • Like 1
  • LOL 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Akio Toyoda Comment on the 2019 WRC Round 13 Rally de España | PRESS RELEASE | 2019 | WRC | TOYOTA GAZOO Racing | WRC | TOYOTA GAZOO Racing


28 octobre 2019

Chers Ott, Martin, tous nos amis et supporters en Estonie, et le président Kaljulaid, félicitations pour les premiers titres de champion du monde de rallye pour les pilotes et les copilotes  Estoniens! L'année dernière, au Rallye de Finlande, j'ai vu autant de supporters estoniens brandir des drapeaux estoniens pour encourager Ott et Martin. Ils ont dit que les drapeaux n'étaient pas un poids sur leurs épaules. Au lieu de cela, ils ont senti le ferme soutien de tous les fans pour atteindre leur meilleur potentiel. Je suis heureux que notre Yaris WRC ait rivalisé avec une si forte vague de soutien de la part de nos amis et supporters estoniens et que nous ayons remporté le titre de champion! Ott et Martin, je veux célébrer avec vous les gars du podium du Championnat du monde de rallye pour les constructeurs dans trois semaines et remercier le fort soutien de l'Estonie au fil des ans! Nous devons gagner en Australie! Faisons le ensemble!

Akio Toyoda
Président de l'équipe TOYOTA GAZOO Racing World Rally

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

                                                     TOYOTA GAZOO Racing World Team

                                                                 Cérémonie du podium

wrc_1027_01.jpg.2d8229d4807e691ab53f6276c0eb2d3c.jpg

Tänak n'est que le troisième pilote différent à remporter le titre WRC depuis 2004, alors que lui et Järveoja sont les premiers Estoniens à avoir réussi l'exploit. C'est la cinquième fois qu'un pilote Toyota remporte le titre de pilote WRC et la première fois depuis le triomphe de Didier Auriol en 1994.

Après avoir remporté six des 12 rallyes à ce jour, Tänak est arrivé à l'avant-dernière manche de la saison avec une avance de 28 points au championnat. Dans le seul véritable événement à surface mixte de la série, Tänak a terminé cinquième du classement général après la première journée sur le gravier, avant que quatre victoires consécutives sur l'asphalte ne lui permettent de monter à la troisième place.

Dimanche, il a ouvert un avantage confortable sur le pilote de l’arrière, mais devait encore faire pression sur la Power Stage, qui clôturait le rallye, pour remporter le titre. Sur une course incroyable de 20,72 km, il a été 3,6 secondes plus rapide que quiconque, non seulement à remporter les cinq points supplémentaires, mais également à prendre la deuxième place du classement général.

Jari-Matti Latvala a terminé en cinquième position, marquant des points importants pour le championnat des constructeurs. Toyota conserve sa chance de remporter la dernière manche de la saison en Australie, à 18 points du leader. Après s'être retiré samedi matin à la suite d'un accident, Kris Meeke est revenu au jeu dimanche selon les règles du redémarrage.

Takamoto Katsuta, pilote du programme TOYOTA GAZOO Racing Rally Challenge, a mené à bien sa deuxième épreuve au plus haut niveau dans une Toyota Yaris WRC inscrite séparément, montrant une fois de plus de bons progrès bien qu'un problème technique l'ait ralenti samedi.

Citations:
Tommi Mäkinen (directeur d'équipe)

«C’est un exploit historique: nous avons un nouveau champion du monde. C'est une grande récompense pour toute l'équipe pour le travail acharné réalisé avec Ott et Martin tout au long de la saison pour atteindre cet objectif. Ott a eu beaucoup de pression ce week-end. Je sais ce que c'est et je pense qu'il est difficile pour quiconque de comprendre ce que cela signifie. Ce qu'il a fait sur la Power Stage, pour faire ce dont il avait besoin pour obtenir le titre, était absolument incroyable. La deuxième place nous aide également dans le championnat des fabricants. Nous aurons toujours une chance en Australie et nous ferons notre maximum là-bas. ”

Ott Tänak (voiture pilote 8)

«Il est difficile de savoir quoi dire en ce moment. La pression ce week-end a été à un autre niveau. Cela a été la cible de ma vie. Je savais que je ne pouvais pas faire d'erreur, mais je devais quand même faire un bon résultat pour que cela se produise. C'était donc une pression énorme et il était difficile de s'y habituer au début. Mais à la fin, j'ai été capable de me détendre et de conduire normalement. Ce matin, je me sentais bien dans la voiture et je pouvais conduire avec un bon rythme, mais Dani [Sordo] était toujours un peu plus rapide, alors je savais qu'il serait difficile en Power Stage d'obtenir les points dont nous avions besoin. J'ai poussé fort et à la fin ça a payé. J'ai eu à surmonter beaucoup de choses dans ma carrière, alors c'est bien de pouvoir enfin y parvenir. Merci à l'équipe ils ont fait un excellent travail. "

Jari-Matti Latvala (voiture pilote 10)

«Je suis content de mon week-end. Je pense que nous avons eu une course régulière et que nous n’avons vraiment pas commis d’erreurs pendant le week-end, et la performance était globalement bonne. Il me manquait un peu de confiance au début de ce rallye, je dois donc être heureux du résultat et pouvoir marquer de bons points pour l’équipe. Nous aurions peut-être pu obtenir la quatrième place aujourd'hui si j'avais poussé très fort, mais cela ne nous aurait pas été bénéfique dans le championnat des constructeurs. C'était la chose la plus importante: rester ouvert jusqu'au tour final en Australie.

Kris Meeke (voiture pilote 5)

«J'ai retrouvé le rythme dans la voiture aujourd'hui. Nous savons que la Yaris WRC est très forte sur l'asphalte et je me suis senti à l'aise ce matin. Nous avons dû reculer dans la Power Stage car nous n'avions aucun moyen d'aider Ott à conclure le championnat et il était important de ne pas entrer dans la composition et de lui prendre des points. Nous allons nous rendre en Australie avec quelque chose à combattre, toujours dans le championnat des constructeurs et nous ferons de notre mieux. »

CHAMPIONS DU MONDE DES PILOTES AVEC TOYOTA:

1990: Carlos Sainz (Toyota Celica GT-Four ST165)
1992: Carlos Sainz (Toyota Celica Turbo 4RM ST185)
1993: Juha Kankkunen (Toyota Celica Turbo 4RM ST185)
1994: Didier Auriol (Toyota Celica Turbo 4RM ST185)
2019: Ott Tänak ( Toyota Yaris WRC)

Et après?

La saison se termine au Rally Australia (14-17 novembre), qui se déroule sur des routes de gravier variées avec des pistes forestières étroites et sinueuses combinées à des sections rapides et fluides à travers la campagne.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

UNE SAISON COMPLÈTE POUR KATSUTA ?

17248_TakamotoKatsuta-Spain-2019_001_896

Directeur des opérations rallye de Toyota Gazoo Racing, Tommi Mäkinen a admis que le Japonais Takamoto Katsuta pourrait disputer une saison complète en WRC en 2020.

Tommi Mäkinen a salué la progression de Takamoto Katsuta au volant de la Toyota Yaris WRC le week-end dernier du Rally RACC Catalunya - Rally de España avant d'ajouter que le programme 2020 du jeune espoir japonais était toujours en discussion.

« Ce n'est pas encore confirmé », a-t-il indiqué. « Nous allons en discuter maintenant. Le Japon n'a pas encore rendu sa décision. Peut-être qu'il fera tous les événements européens plus le Japon, mais nous pensons aussi à disputer tout le championnat. »

Takamoto Katsuta a effectué ses débuts en World Rally Car avec une Yaris lors de l’ADAC Rallye Deutschland en août dernier, mais le rendez-vous espagnol représentait sa première sortie sur terre au volant de cette voiture.

Épaulé par son copilote britannique Dan Barritt, le Japonais figurait dans le top dix avant qu'un problème de boîte de vitesses ne le prive de la neuvième place dès la première spéciale sur asphalte samedi matin.

« C'était un problème étrange », a exposé Tommi Mäkinen. « C’est une pièce neuve que nous avons installé et qui a explosé. Nous pensons qu’il s’agit d’un problème de matériau dans la boîte de vitesses. Cela a détruit sa journée. L’après-midi était difficile, car il a dû prendre la boîte à rapports longs plus adaptée à la terre, mais je suis content de ses progrès. Il était clairement plus rapide qu’en Allemagne et il s’est bien débrouillé sur terre. Il doit désormais améliorer son système de notes. Les données nous indiquent qu’il freine deux fois à certains endroits, mais il s’en sort très bien en résumé. »

Takamoto Katsuta retrouvera la Toyota Yaris WRC la semaine prochaine au Central Rally Aichi (8-10 novembre), une dernière répétition générale du Japon avant que le pays ne fasse son retour au calendrier du WRC la saison prochaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait pas une mauvaise chose  finalement pour Toyota , sur le long terme , surtout que katsuta est, je pense voué a rester chez Toyota toute sa carrière. Plus il engrangera des kilomètres avec la Toyota avec en parallèles un développement de l'a future Toyota hybride , mieux ce sera pour lui  et Toyota.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


La manche précédente en vidéo.

Source : Pierre Auriol - Maxi Corde

Classement WRC après l'Espagne

  • La photo coup de coeur

    Image à venir...

    Crédit photo : Aurélien Fayolle

    ×
    ×
    • Create New...