Jump to content

Recommended Posts

Guest Armin

Quand on voit l'état de la voiture, on peut dire qu'ils ont été sauvés par la sécurité passive super efficace mise en place depuis de nombreuses années.

DeMevius01.thumb.jpg.6a81f9e990f9e3a0837a495aad8c7441.jpg

Comme quoi, des fois, la FIA est capable de prendre certaines bonnes décisions !

Link to post
Share on other sites
  • Replies 251
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

JCA c'est le prototype ! Jamais sa faute, et le monde entier qui se ligue contre lui. Ses comportements ont pourri sa carriere et celle d'autres par l'occasion . Francis Vincent pourrait en parler ...

Senna  Je viens de voir sur Planetmarcus que Bonato et Lefebvre seront présents en C3 R5....première sortie officielle en mondial, bien pour ces 2 pilotes français 

C’est triste pour Breen surtout...

Tour de Corse WRC: en mode "recos"

Par Alain Camoin--03 avril 2018 à 13:09
L'Estonien Esapekka Lappi (Team Toyota) a reconnu les spéciales sur une Subaru.

L'Estonien Esapekka Lappi (Team Toyota) a reconnu les spéciales sur une Subaru.

PHOTOS ALAIN CAMOIN

Trois longues et éprouvantes journées pour noter les 333,48 km d'épreuves spéciales de ce 61e Tour de Corse WRC. Une "corvée" pour la plus grande partie des équipages séparés en deux groupes, qui ont ingurgité hier les chronos 5-8, Cagnano -Pino-Canari (35,61 km), 6-9 Le désert des Agriate (15,45 km) et 7-10 Novella (17,39 km) à parcourir deux fois, ce qu'impose la réglementation FIA. Soit pour ce lundi un total de 421,38 km avec les liaisons pour le groupe 1 (WRC et WRC2), 479,34 km pour le groupe 2 (WRC2 et autres), contrôlés par un GPS distribué par l'organisation, avec pointage à chaque départ et arrivée de spéciale.

Aujourd'hui, dans le Centre Corse, ils auront 351,98 km pour le groupe 1 et 433,78 km pour l'autre. Demain dans le secteur d'Ajaccio 394,93 km pour le premier et 381,34 km. Un Tour de reconnaissance devenu un Tour de force, avant le départ vendredi de la compétition...

Le tout à bord de voitures de tourisme, si possible à la marque de la firme pour les professionnels, avec le respect du Code de la route. Des juges de paix sont postés pour relever les éventuelles infractions. La fabuleuse époque des reconnaissances avec un "mulet" (voiture identique à celle de course) des années 70-80, à vitesse déraisonnable sur route ouverte est révolue. C'était alors aussi l'invitation pour quelques privilégiés, d'embarquer aux côtés des Darniche, Andruet, Ragnotti... sur les Lancia Stratos, Alpine Renault ou autres R5 Turbo.

Une spéciale difficile à prendre en notes pour Loeb

Aujourd'hui avec l'aseptisation des rallyes, la prise de notes virage par virage du coéquipier est capitale dans la perspective d'une victoire. Ainsi il n'est pas rare de voir lors des caméras embarquées, la rectification d'une note au crayon du coéquipier lors du deuxième passage en course, qui avait été prise trop optimiste ou pessimiste, avec une voiture de série au cours des reconnaissances.

Il fallait être matinal dans l'humidité de l'embranchement de Cagnano, pour pointer les pilotes prioritaires qui patientaient déjà un quart d'heure avant l'ouverture officielle des reconnaissances.

Ils faisaient le bonheur d'une poignée des passionnés, qui avaient programmé une "merendella en bord de route". Selfies, photos et autre dédicaces auxquels se prêtaient volontiers les deux Sébastien (Ogier et Loeb) qui déjà se suivaient.

"J'ai trouvé que cette spéciale est vraiment dure à prendre en notes, j'espère que ça ira mieux pour les deux autres, lançait Loeb (Citroën) lors de son deuxième passage. J'hésite parfois sur des 110 ou 110+, cela peut ensuite avoir des conséquences sur le chrono."

"C'est un gros morceau d'entrée, analysait Ogier (Ford) après le deuxième run. C'est un moment important, car ce sont des spéciales que l'on ne connaît pas, il faudra se remettre dans le rythme."

Par rapport au profil étroit de cette ES dans le Cap, l'organisation avait demandé l'ouverture de la route uniquement dans le sens de la spéciale sur le secteur Pino-Canari (15 km). Après sa sortie de route aux essais mercredi, Thierry Neuville (Hyundai) reprenait ses repères. "C'est vraiment la première partie la plus difficile, ensuite la fin est très technique, il ne faut pas faire le con . D'ici-là on aura trouvé le rythme."

Le jeune Porto-Vecchiais Pierre-Louis Loubet qui sera au volant d'une Hyundai R5, ambitionne un podium en WRC2.

Le "beau gosse" du plateau, Andréas Mikkelsen (Hyundai), attendu par ses groupies se rappelait être passé sur ce tracé lorsqu'il avait gagné la Giraglia et que le Tour était en IRC. Brian Bouffier (Ford), a roulé l'an dernier dans le Cap Corse Historique, qu'il avait gagné. "Oui mais dans l'autre sens", précisait-il. Enfin Dany Sordo est le seul à avoir emprunté le bon sens. "Uniquement sur 3,5 km", se souvenait l'Espagnol qui était en essais il y a un an ici.

Au fur et à mesure des passages des concurrents, suivis par les WRC2, les spectateurs se faisaient plus nombreux.

Link to post
Share on other sites

Dans les portions sinueuses où c'est limité à 90, c'est certainement moins contraignant de respecter la limitation de vitesse qu'en Finlande dans les grandes lignes droites où ils ne peuvent pas dépasser les 70! Après c'est clair qu'il faut toujours rester vigilant et sur de longues journées de recos cela doit être usant!

Link to post
Share on other sites

196BDD2D-F412-4519-A945-5C05F0D53819.thumb.jpeg.1ebbd56ba1846afb185eb62ca0c0a69f.jpeg

Le duel avec Sébastien Ogier

Pour que ce soit un duel, il faudrait que l’on soit deux à faire le rallye. Ce n’est pas le cas. On ne joue plus la même chose. Moi ma carrière de rallyman est derrière moi, Sébastien (Ogier) se bat pour le titre, ce ne sont pas les mêmes enjeux.

 

Les nouvelles WRC

Globalement, on ne devrait pas finir à la toile (au niveau des pneus. Ces nouvelles WRC sont hyper performantes. C’est sympas d’en profiter, les sensations sont top, c’est plus amusant que les anciennes WRC. C’est puissant, ça prend des tours, avec plus d’adhérence à haute vitesse grâce aux appuis aérodynamiques. Il y a tout pour se faire plaisir. Il y a plus de dosage, le moteur est plus pointu. Il y a beaucoup de chevaux en haut, il faut rouler dans les tours même si tu as pas mal de couple en bas.

 

L’asphalte. Tour de Corse

On a vu qu’au Mexique, on était capable d’aller vite sur la terre. On repasse sur l’asphalte, c’est complètement différent. Ici, en Corse, j’ai souvent été bien. J’ai espoir que l’on puisse être dans le coup. Les essais et les recos se sont bien passées. Tout va bien pour le moment. J’ai le handicap de ne pas connaître les spéciales. Je n’ai pas l’habitude des longues spéciales. Il faudra être bien concentré sur un long moment. Au Dakar, c’est un peu la même chose, même si ce n’est pas la même intensité. Ma crainte, c’est de partir dans l’inconnu sur la première ES, sans split (écart à l’intérieur de la spéciale qui permettait au pilote de savoir où il se situait, à l’époque où Loeb dominait la discipline). Il ne faudra pas entrer dans un faux rythme car sur 50 km, ça se paie cher.

 

Potentiel de la Citroën

Kris Meeke (son équipier) est rapide (il menait en Corse en 2017 avant de casser). On sait que la voiture est performante.

Link to post
Share on other sites
Guest Armin

Début du Shakedown sur une route humide, Meeke signe le meilleur temps rapidement, avant que la FIA et la meilleure amie de Turbo n’interrompent la séance une vingtaine de minutes suite au mauvais placement de certains spectateurs.

La pluie qui avait arrosé le parcours hier fait que le passage des pilotes dans les cordes amène de la boue sur la route et personne ne pourra effectuer un meilleur temps que le Roux de service.

 

Première spéciale, pour se mettre en jambes (pas pour les fillettes) demain matin à 9h50, La Porta / Valle di Rostino (49 km)

C'est là que De Mevius à détruit sa 208 il y a quelques jours .

Link to post
Share on other sites

https://www.ouest-france.fr/sport/auto/rallyes-wrc/wrc-tour-de-corse-sebastien-loeb-remet-le-couvert-5675743

 

Retour en France. D'être ici en France, cela ne change en rien à l'approche. Après, pour être tranquille, il faudra peut-être que je me cache derrière le camion. Il n'y a pas plus de pression qu'ailleurs. La pression, je la vis de l'intérieur. 

 

Danos dit la même chose à propos du ricard ...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 12 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online




×
×
  • Create New...