Jump to content
Krystof

Coronavirus - Le point sur le bouleversement des calendriers

Recommended Posts

Le Spa Rally 2020 aura lieu les 12 et 13 décembre. 

"Nous pouvons en effet officialiser dès maintenant les dates des samedi 12 et dimanche 13 décembre, ce qui signifie que de manière exceptionnelle, le Spa Rally constituera la finale du BRC, annonce Christian Jupsin au nom de DG Sport.

Le pari n’était bien sûr pas gagné d’avance, nous avons partagé ce projet avec toutes les parties concernées, à commencer par la Ville de Spa, le Circuit de Spa-Francorchamps, le RACB, le promoteur du Championnat de Belgique et toutes les communes concernées.

Un accord de principe généralisé est désormais donné et les premiers retours ont été enthousiastes, ce qui nous conforte dans ce choix…"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Rick a dit :

Pas un rallye avant, au mieux, 15 semaines ! 

Manquerait plus que nos femmes n'aient plus de Nurofen dans le table de nuit :dent:

 

Je parie que le prochain ça sera le rallye des calendes Grecques en juin 2027 :o:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de lire que nombre d'ėcuries (dont 2C competition, et des Italiennes concernėes par le WRC 3 ) souhaitent qu'en cas de reprise, bien sur, celle ci soit limitėe aux epreuves Européennes uniquement. Ceci pour des raisons ėconomiques car les structures souffrent et pensent souffrir  encore longtemps y compris lors du re-demarrage. Si, P.L. Loubet est assuré de pouvoir disposer de son budget et meme de pouvoir le reporter å la saison prochaine, tous ne sont pas dans son cas, et craignent les diminutions voire absences de finances du fait des pietres trésoreries des sponsors å la reprise. 

Les " usines " se font également du mourron car les constructeurs ne vendant quasiment plus rien, quid des département courses ? Certains font remarquer que :

- Les containers sont toujours au Mexique

- Une saison strictement Européenne + Japon serait envisageable pour 2021.

- La nouvelle rėglementation pourrait etre repoussée , le moment etant mal choisi pour une nouvelle  marque d'entrer dans la danse. Deja bien beau si celles qui y sont deja restent. Aussi, les plus pessimistes parlent meme d'un Mundial R5 jusqu'à ce que les nuages se dissipent !

Qui survivra verra.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était l'événement de ce calendrier 2020 du WRC, le retour du Safari Rally après une absence de 18 ans en mondial des rallyes. A la suite de la pandémie du Coronavirus Covid-19, le écuries ne veulent pas faire le déplacement en Afrique.

Une annonce devrait être faite dans la semaine concernant le report ou l'annulation du Safari Rally qui se déroule au Kenya. Même si un report est décidé, les écuries ne semblent pas décidées à effectuer le déplacement en Afrique.

Le Safari Rally dans le doute

A l'heure actuelle aucune décision n'est prise, le directeur des rallyes à la FIA, Yves Matton s'est entretenu avec DirtFish.com concernant la situation. "Nous comprenons que les équipes sont en attente pour le moment en raison de la situation actuelle. Cependant, nous surveillons la situation chaque semaine avec eux et le promoteur du WRC en particulier concernant le rallye safari au Kenya."

Pour sa part, le directeur de l'équipe Hyundai Motorsport, Andrea Adamo, ne s'est pas prononcé en faveur d'un déplacement au Kenya. "Je ne sais pas si ce problème va affecter seulement le Kenya, je ne sais pas exactement comment va évoluer la situation.
Je ne veux pas être mal compris, et je sais qu'après la phrase que je vais dire, quelqu'un va créer une polémique, mais nous devons être réalistes et je dois prendre soin de mon personnel : sommes-nous sûrs qu'en juillet, nous pouvons être à l'aise à l'idée d'envoyer 90 personnes au Kenya pour participer à cet événement ? En ce moment, je ne le pense pas. C'est une période difficile et nous avons suffisamment de problèmes ici. J'adorerais être là-bas, c'est quelque chose qui est dans le calendrier et que nous devons défendre, mais pas à n'importe quel prix."

Le Rallye du Kenya est initialement programmé du 16 au 19 juillet, mais si la FIA valide ce déplacement, des membres de l'équipe ont déjà signifié leur intention de ne pas effectuer le déplacement. "Même si le promoteur dit que l'événement est maintenu, nous n'irons pas" déclare ce membre de Hyundai. "Nous discutons avec les compagnies d'assurance à ce sujet (sur le fait d'envoyer du personnel au Kenya) et elles nous répondent si c'est une plaisanterie..."

Quant au directeur technique de Toyota, Tom Fowler, il est sur la même position : "je ne comprends pas pourquoi nous n'avons pas déjà annoncé que nous n'irions pas. Pour le Safari Rally, il faut construire des pièces spécifiques pour les voitures, nous devons planifier cela mais avec la situation actuelle c'est presque impossible, cela demande du temps et de l'argent. Aujourd'hui nous évaluons tout depuis le domicile et il est possible que nous travaillons sur des voitures que ne serons jamais utilisées."

Ça c'est fait. On passe directement à la finlande qui se pose déjà des questions sur l'annulation de son rallye. 

Le championnat va être annulé et une  nouvelle polémique va naître sur le 7ème titre qu'Ogier n'obtiendra pas :D:

Share this post


Link to post
Share on other sites

SAN Mazuin Racing demande une annulation du championnat BRC 2020

« En tant que champions sortants, nous estimons qu’il est important de donner notre position aux organisateurs du BRC », explique Christophe Mazuin, propriétaire de l’équipe qui aligne Adrian Fernémont et Samuel Maillen.

 « La crise du coronavirus est catastrophique pour énormément de personnes mais aussi pour une majorité d’entreprises.

Le groupe SAN Mazuin que je dirige est aussi très fortement touché. 

Nous ne vendons plus de voitures depuis la mi-mars et nos ateliers et carrosseries sont fermés, hormis pour quelques interventions sur des véhicules d’urgence.

Malgré toute la passion qui nous anime, nous ne pouvons maintenir notre engagement et notre objectif de titre 2020 ».

Une reprise qui s’annonce difficile

Bien qu’il soit impossible d’estimer précisément l’impact négatif de cette crise, il semble évident que le retour à la normale prendra beaucoup de temps.

Selon Christophe Mazuin, il faudra des mois d’efforts pour redresser la barre :

« Quand le confinement sera terminé, nous serons confrontés à plusieurs difficultés importantes.

D’abord, nous devrons assurer tous les rendez-vous mécaniques que nous avons dû déplacer depuis le 18 mars, date à laquelle nous avions décider de fermer nos concessions.

Ce sont ainsi plus de 1.000 rendez-vous que nous devrons assurer alors que d’autres clients vont arriver eux-aussi à l’échéance de leur entretien.

Nos équipes techniques seront donc sous pression. »

Et les difficultés ne s’arrêtent pas là :

« Concernant la vente de véhicules, nous nous attendons à une reprise très progressive de la demande.

Beaucoup de personnes et d’entreprises rencontrent ou rencontreront des difficultés financières.

L’achat d’une voiture risque donc très souvent d’être reporté. »

Des économies indispensables

Pour les concessions automobiles, le manque à gagner de ces longues semaines de fermeture implique d’importantes économies.

Les dépenses en marketing sont largement revues à la baisse.

Et le sponsoring est bien évidemment concerné.

« Il serait donc déplacé de maintenir notre soutien à SAN Mazuin Racing comme initialement prévu », témoigne Christophe Mazuin.

« Hormis, sans doute, pour une ou deux épreuves qui ont des retombées directes pour nos concessions, nous avons choisi de limiter drastiquement notre engagement. 

Nous pensons que la majorité des teams et sponsors impliqués vont devoir se serrer la ceinture et que la tenue d’un championnat n’a plus beaucoup de sens.

Une décision difficile mais évidente

Tout se présentait au mieux pour le lancement de la saison.

La liste de prétendants au titre n’avait jamais été aussi longue, la bagarre à l’Haspengouw fut splendide et le Spa rally aurait dû être magistral.

Et puis vint le Covid 19.

« Défendre un titre en rallye est bien accessoire à côté de la santé des gens d’abord et de l’économie belge ensuite », poursuit Christophe Mazuin.

« Je me réjouissais de voir Adrian et Samuel se battre dans le championnat de Belgique le plus relevé depuis des dizaines d’années.

J’espère que le RACB nous entendra et prendra la sage décision d’annuler le championnat pour mieux rebondir en 2021.

De mon côté en tout cas, la décision est prise.

Je ne reviens jamais sur mes engagements mais face à ce cas exceptionnel, c’est la mort dans l’âme que je dois limiter mon implication.

C’est la seule option réaliste.

Enfin, j’ai une grosse pensée pour Racing Technology, notre partenaire technique pour qui notre décision est également une très mauvaise nouvelle. »

Une belle aventure qui, espérons-le, pourra reprendre de plus belle l’année prochaine.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Roxana Maracineanu : “Le sport ne sera pas prioritaire et il sera à huis clos”

22 avril 2020 - 15h12
    
GT4F-2019-07-LED-08-Sat-R1-2007-DBWP7874

On ne sait toujours pas à quel moment pourront reprendre les compétitions sportives mais Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, a prévenu : “le sport ne sera pas prioritaire”.

Roxana Maracineanu était l’invitée d’Olivier Canton dans l’émission Le Club Eurosport. “Ce qui est certain, c’est que le sport ne sera pas prioritaire, il n’est pas prioritaire dans notre société”, a déclaré la ministre.

“Plus on aura de scénarii, plus on saura lequel choisir. Évidemment une reprise à la mi-juin est le scénario optimum mais il y en a d’autres. Celui d’une reprise en septembre des championnats, voire d’une saison blanche cette année pour pouvoir reprendre au mieux la saison prochaine.”

“Nous ne sommes pas là pour définir le calendrier de chacun des sports. Le rugby professionnel, le football professionnel ainsi que le cyclisme ont besoin des événements sportifs parce qu’il y a des droits TV qui sont en jeu. Derrière ces droits TV, il y a beaucoup d’argent qui ne sert pas uniquement au sport professionnel, qui sert aussi au sport amateur ainsi qu’à nos sportifs de haut niveau.”

“Tous les événements qui pourront reprendre se feront de toute façon à huis clos ou avec des restrictions très strictes. C’est le seul moyen pour que le sport professionnel et que le sport amateur survivent, jusqu’à nouvel ordre. Il va falloir réinventer et imaginer le sport de demain.”

“À partir du moment où l’on pourra moins se rassembler, moins se mesurer parce que l’on ne pourra plus se toucher comme avant, évidemment le sport perdra de son essence.

L’émission est à voir dans son intégralité ce soir à 19h sur Eurosport 1.

https://www.endurance-info.com/fr/roxana-maracineanu-le-sport-ne-sera-pas-prioritaire-et-il-sera-a-huis-clos/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Roxana Maracineanu précise ses propos sur la reprise du sport

23 avril 2020 - 19h54
    
GT4F-2019-04-NOG-18-Sun-R2-2033-DBWP9407

A chaque jour sa nouvelle… Suite aux propos déclarés hier par Roxana Maracineanu lors de l’émission Le Club sur Eurosport où la Ministre des Sports déclarait que le sport n’était pas prioritaire dans la société et qu’il n’était pas prioritaire dans les décisions du gouvernement, l’ancienne nageuse a tenu à clarifier ses propos dans un communiqué.

“Suite aux échos suscités par certains de mes propos, je tiens à me faire bien comprendre. Parmi tous les enjeux auxquels notre société fait face, évidemment la reprise du sport est un sujet majeur. J’y travaille quotidiennement depuis des semaines. Mais la priorité reste la santé.

Depuis le 1er jour le ministère des Sports est, au sein du Gouvernement, mobilisé pour aider les acteurs du sport dans la crise. Reprendre le sport, les événements, ouvrir les clubs, faire repartir le secteur le plus vite et le mieux possible est ma préoccupation. 

J’ai toujours été persuadée que le sport a un rôle majeur dans notre société. Cette conviction est renforcée par la crise. La reprise du sport est essentielle pour que la vie reprenne. Mais restons lucides et patients. Aujourd’hui, notre priorité est la santé des Français. 

En tant que ministre, je dois veiller à celle des athlètes, des pratiquants. J’ai consacré ma vie au sport. Je l’aime et je le défends. Je le fais aujourd’hui plus que jamais. Nous sommes encore dans le temps de la gestion de la crise, déterminés à ne laisser aucun acteur de côté. 

Et même si chacun est préoccupé de l’après, mesurons tous qu’il faudra du temps pour reprendre une vie normale. Et d’ailleurs, je ferai tout pour que le sport y participe à sa juste place.”

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

La manche précédente en vidéo.

Source : Pablo 46

Classement WRC après le Mexique

  • La photo coup de coeur

    Image à venir...

    Crédit photo : unknown>

    ×
    ×
    • Create New...