Jump to content
Spirit of Rally

Actualité du WRC en général

Recommended Posts

Qu'il se concentre sur sa course et qu'il arrête de refaire le monde , et là il aura peut être 71 % de chances ...

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Zoréol a dit :

Extrait d'une ITW de Neuville sur wrc.com. La saison commence dans une bonne ambiance !

1554165803_Capturedcran2019-01-2312_29_11.jpg.fa080eda39c3007f846f7e999e5d0c1e.jpg

"Fair play",what's that,lastly..?

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le parcours du Rallye du Portugal révélé - Motorsport.com Suisse

 
Le parcours du Rallye du Portugal révélé
 

L'itinéraire précis de la septième manche du championnat est désormais connu, et devrait de nouveau représenter un défi pour les pilotes.

Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota RacingMads Osberg, Torstein Eriksen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally TeamElfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport FordDani Sordo, Carlos Del Barrio, Hyundai New i20 WRC, Hyundai MotorsportDani Sordo, Carlos Del Barrio, Hyundai New i20 WRC, Hyundai MotorsportMads Øsberg, Torstein Eriksen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally TeamJari Huttunen, Antti Linnaketo, Hyundai i20 R5Dani Sordo, Carlos Del Barrio, Hyundai New i20 WRC, Hyundai Motorsport

On en sait désormais un peu plus sur le parcours de la prochaine édition du Rallye du Portugal, qui prendra place du 30 mai au 2 juin prochains, et constituera la septième manche du WRC saison 2019.

Le centre névralgique du rallye sera cette année inchangé, et se situera ainsi à Matosinhos, localité à proximité de Porto et située au bord de l'Océan Atlantique. C'est à cet endroit que se dérouleront les diverses vérifications administratives et techniques, mais aussi là que sera localisée l'assistance ainsi que la majorité des départs et des arrivées des différentes étapes de l'épreuve.

Plus de 300 km de parcours chronométrés

La cérémonie de départ, elle, se déroulera à Coimbra, plus au sud et dans les terres, au niveau de l'Université Porta Férrea précisément. Ce sera alors le coup d'envoi de 1463,55 km, dont 311,59 chronométrés et répartis sur 20 spéciales.

Ainsi, les pilotes devront arpenter à partir du jeudi 30 le circuit Baltar, situé à Paredes et où aura lieu le shakedown, et ce au moins à trois reprises.

Le lendemain matin marquera le véritable début des hostilités. Les engagés prendront la direction des spéciales de Lousã, Góis et Arganil, plus à l'est de Coimbra et donc en plein cœur du Portugal. Un retour vers le futur puisque l'épreuve lusitanienne n'était plus passée dans ces contrées depuis 2001.

Pas moins de 91,50 km seront ainsi au programme de ces premières boucles, avant que le plateau ne chemine plus au nord, pour la Super Spéciale située à Lousada, reconduite cette année.

La journée du samedi débutera quant à elle à Vieira do Minho, avant la spéciale désormais fameuse de Cabeceiras de Basto, localisée dans le massif de Cabreira, proche de la frontière avec l'Espagne.

La non moins connue spéciale d'Amarante fera également partie de l'itinéraire, et représentera par ailleurs la spéciale la plus longue de l'épreuve avec 37,6 km. La journée se conclura ensuite en milieu urbain avec un double passage des concurrents dans les rues de Gaia.

Comme en 2018, la journée dominicale sera marquée par la célèbre spéciale de Fafe. Le second passage sur la spéciale reliant Fafe à Lameirinha constituera par ailleurs la Power Stage, mais il ne s'agira pas là des seuls défis qu'auront à affronter les pilotes au cours de la dernière journée, puisqu'il leur faudra en effet passer aussi par les spéciales de Montim et Luíhas. Ces dernières seront aussi décisive dans l'attribution de la victoire de cette septième manche de l'année, et remportée en 2018 par Thierry Neuville.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le WRC va passer à une solution hybride ou électrique - Motorsport.com Suisse

Le WRC va passer à une solution hybride ou électrique
 
Après une attente bien trop longue au goût de la FIA, le Championnat du monde des Rallyes va enfin prendre le chemin de l'énergie hybride et électrique à l'horizon 2022.

Le Championnat du monde des Rallyes va introduire une solution hybride ou électrique à partir de la saison 2022. Les détails et les grandes lignes de la réglementation pour la prochaine génération de voitures seront dévoilés dans le courant de l'année, alors que le président de la FIA, Jean Todt, a exprimé sa frustration face aux progrès selon lui trop lents du WRC dans ce domaine.

La FIA doit trancher

Team principal de M-Sport, Richard Millener confirme lui aussi qu'il y aura "une forme d'hybride" à partir de 2022 en WRC et que c'est avant tout "un devoir" pour la discipline de prendre ce chemin. "C'est le seul moyen pour que certains constructeurs restent en WRC, et c'est la seule façon pour nous d'en attirer de nouveaux", ajoute-t-il. "C'est très important de sortir cette réglementation cette année. Si nous pouvons l'avoir en milieu de saison, cela donnera six mois pour aller voir de potentiels nouveaux constructeurs et leur dire : 'Voici ce que nous avons, vous en voulez ?'."

Teemu Suninen, Mikko Markkula, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC

Richard Millener admet volontiers que le WRC est déjà à contretemps pour s'orienter enfin vers des énergies plus durables et écologiques. Sans chercher d'excuses, il rappelle toutefois certains tenants et aboutissants de la problématique.

"C'est ce que veulent tous les constructeurs", assure-t-il. "Nous savons tous que c'est ce que nous voulons, mais le problème est de se mettre d'accord. Tout le monde met en avant des idées pour la meilleure solution qui conviendra à son propre produit, et c'est compréhensible. La FIA doit mettre ces points de vue de côté et revenir vers en nous disant ce que nous devons faire. Nous avons besoin de savoir, par exemple, s'il y aura des pièces communes [fournies par la FIA], et si oui, desquelles il s'agira."

"Le principal débat semble se situer entre les systèmes hybrides basse tension et haute tension, mais comment intégrons-nous ces systèmes et qu'utilisons-nous comme base ? Y aura-t-il une sorte de système standardisé entre les voitures ? Pour le moment, nous sommes dans le flou, alors il nous faut une direction. Nous avons besoin de savoir si, chez M-Sport, nous aurons besoin d'une aide extérieure pour ça. Lorsque nous sommes passés de la spécification 2015 à celle de 2017, le travail restait mécanique. D'accord, il y avait des stratégies et des technologies différentes, mais nous pouvions faire ce travail nous-mêmes, avec l'aide de Ford."

Propos recueillis par David Evans  

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une solution du genre thermique pour les spéciales et élec pour les liaisons pourrait être un début...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Evolution logique ? C'est indubitable. Vu de l'extérieur, un sport mécanique qui ne sait pas évoluer avec son temps paraît devenir une discipline de dinosaure, et on sait où mène cette direction.

Souhaitable ? Possible que oui. Pas tant pour la pollution générée qui est totalement anecdotique, mais en terme d'image renvoyée, vocation du championnat du monde et raison de l'engagement des constructeurs.

Appréciée ? J'en doute fortement. Les systèmes hybrides sont de véritables usines à gaz, ne contribuent aucunement à la logique de réduction des coûts, et risquent d'être un facteur réduisant la fiabilité des autos.
Les écolo-intégristes puristes diront quant à eux que ça reste une solution à base de thermique, donc imparfait.

En revanche, le WRC est à mon sens la meilleure discipline pour l'hybride en terme de transfert de techno - bien plus que la F1 ou le WEC - ne serait-ce que par rapport au gabarit des voitures (mêmes si les versions 2017 ont de moins en moins de rapport avec les voitures de série) ou bien au travers de la grande diversité de climats et de terrains que le rallye peut proposer, et qui sont autant d'occasions d'éprouver la techno en la poussant dans ses retranchements.

Edited by salociN
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord pour la partie hybride des éventuels projets...
De nombreux véhicules roulent déjà sans problème avec cette technologie.

Le "tout électrique", je n'y crois pas à ce jour.
Ayant assisté à plusieurs manche d'ePrix, c'est lamentable au niveau des sensations et sans aucune saveur.
Imaginez une spéciale qui se ferait dans le silence complet, non pardon, avec uniquement le bruit des freins et des pneus qui couinent... et des oiseaux qui gazouillent :siffle2:

Sans oublier le recyclage des batteries :roll:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, salociN a dit :

En revanche, le WRC est à mon sens la meilleure discipline pour l'hybride en terme de transfert de techno - bien plus que la F1 ou le WEC - ne serait-ce que par rapport au gabarit des voitures (mêmes si les versions 2017 ont de moins en moins de rapport avec les voitures de série) ou bien au travers de la grande diversité de climats et de terrains que le rallye peut proposer, et qui sont autant d'occasions d'éprouver la techno en la poussant dans ses retranchements.

Clairement. Le WRC est la discipline de sport automobile qui est le plus proche de la série. Et nombre de techniques ont été d'abord développées pour le rallye (4x4 entre autre) alors que les disciplines sur circuit sont bien éloignées des contraintes quotidiennes des automobilistes et des constructeurs.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Armin a dit :

Ayant assisté à plusieurs manche d'ePrix, c'est lamentable au niveau des sensations et sans aucune saveur.

Imaginez une spéciale qui se ferait dans le silence complet, non pardon, avec uniquement le bruit des freins et des pneus qui couinent... et des oiseaux qui gazouillent :siffle2:

Problème aussi en terme de sécurité : le silence est un cauchemar pour gérer les spectateurs sur les spéciales, à moins de vouloir vraiment faire un strike.

Edited by salociN
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est probablement pour ça que la FIA éjecte les passionnés des spéciales :murAnim:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ici là y aura plus de spectateurs ... :ange:

Ou le peu qui restera sera dans des tribunes à 50 metres de la route .

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Armin a dit :

C'est probablement pour ça que la FIA éjecte les passionnés des spéciales :murAnim:

Après ça dépend comment elle les éjectes, si c'est avec une Tesla, ça fait cher la méthode :o:

La réduction de la longueur des ES, la compacité voulue des WE de rallye, tout cela à terme va dans le sens de l'électrique et des batteries actuellement bien trop limitées pour le rallye.

M'enfin bon, quand on sera passé au full électrique, y'a plus grand monde à éjecter :johnny:

Edited by salociN
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Logiquement, il ne faut pas vouloir aller trop loin tout de suite dans l'hybridation pour que ce ne soit pas contre-productif (hausse des coûts et perte d'efficacité des autos par rapport au niveau de performance actuellement observé). Je pense qu'il faudrait d'abord prévoir un système qui apporte un boost, mais qui puisse être neutralisé en cas de problème sans contraindre les autos à l'arrêt...

Il faut savoir qu'en 2012 Audi a remporté les 24h du Mans sur une auto hybride... Oui enfin officiellement, ils ne se sont pas privés de faire de la pub dès le lundi suivant, sans préciser que leur système "hy-bide" n'avait en fait fonctionné que pendant 4h sur les 24h, et qu'il avait été désactivé ensuite car il ne fonctionnait plus!

Le plateau n'est pas énorme en WRC, alors si au début la moitié des autos abandonne parce que les systèmes hybrides ne sont pas au point, on ne va pas aller loin.

Et pour moi pas question de dénaturer et de raccourcir davantage les épreuves, sinon ce ne sera plus du tout du rallye.

Mais bon, il faut avoir confiance, à la FIA ils vont encore nous trouver des trucs dont eux seuls on le secret, vous savez les c... ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnaît!

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, RP14 a dit :

Je pense qu'il faudrait d'abord prévoir un système qui apporte un boost, mais qui puisse être neutralisé en cas de problème sans contraindre les autos à l'arrêt...

Mais bon, il faut avoir confiance, à la FIA ils vont encore nous trouver des trucs dont eux seuls on le secret, vous savez les c... ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnaît!

Je me souviens d'un essai de la Porsche 919 Hybride dans Auto-Hebdo:

il fallait faire un tour pour décharger la batterie avant de rentrer au stand pour une intervention des mécanos,

formés à ces opérations.

Comment gérer ça en cas de sortie de route ou d'arrêt brutal en rallye. Interdiction formelle de toucher la voiture...

Ils vont faire comment pour gérer ça nos "instruits"..?

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un an après avoir célébré les champions de Formule 1, la FIA a voulu cette fois rendre hommage aux pilotes de WRC. Elle a inauguré mercredi au sein de son siège situé place de la Concorde à Paris le « Hall of Fame » WRC. Les 17 champions du monde des rallyes WRC ont été mis à l'honneur. Jean Todt et Sébastien Loeb, titré avec Citroën entre 2004 et 2012, Tommi Makinen, champion du monde de 1996 à 1999, étaient notamment présents. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous avec des beaux costards sauf.... Loeb ! Baskets jeans chemise, tranquille quoi! :w:

Entre lui et Danos la décontraction de ce duo est géniale je trouve !

Et sinon le seul absent (parmi les vivants hein, je vous vois venir...) de cette "party" est Ogier ! Volonté de sa part ou impossibilité ?!?

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Rapido a dit :

Je me souviens d'un essai de la Porsche 919 Hybride dans Auto-Hebdo:

il fallait faire un tour pour décharger la batterie avant de rentrer au stand pour une intervention des mécanos,

formés à ces opérations.

Comment gérer ça en cas de sortie de route ou d'arrêt brutal en rallye. Interdiction formelle de toucher la voiture...

Ils vont faire comment pour gérer ça nos "instruits"..?

 

c'est clair ,  et sinon on va se retrouver avec 20 bagnoles au départ , car les " petits " qui roule en clio 3, 4 ou 208 r2 ( du moins dans cette catégorie )  on risque de se retrouver avec les top voitures  en hybride et les autres en thermique , jusqu'à ce que ce soit totalement interdit !!!  

 

ou alors il faut que les constructeurs trouve aussi une solution  pour les catégorie inférieure ( à moindre coûts ) , mais je pense que ça va déjà être un casse tête pour la catégorie reine , alors pour les autres catégories ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Va être sympa le park à Gap, avec les 80 groupes électrogènes qui tournent à donf pour recharger entre 2 boucles

  • Like 1
  • LOL 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Vince a dit :

Tous avec des beaux costards sauf.... Loeb ! Baskets jeans chemise, tranquille quoi! :w:

Entre lui et Danos la décontraction de ce duo est géniale je trouve !

Et sinon le seul absent (parmi les vivants hein, je vous vois venir...) de cette "party" est Ogier ! Volonté de sa part ou impossibilité ?!?

Il devait balayer la salle avant la cérémonie. Du coup il est pas venu pour protester contre le règlement 

:porte:

  • Like 1
  • LOL 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 4 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online

×