Jump to content

Actualité du WRC en général


Recommended Posts

  • Replies 6.1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Le père Solberg etait un visionnaire en voulant faire rouler sa fiesta au jus de raisin , lui l'electrique il n'en voulait pas , c'est pour ça qu'il voulait couper tous les poteaux .

C'est bien cette nomination. Les pilotes TGR vont pouvoir rouler sans retenu. Parce que Latvala qui t'engueule parce que t'as cassé la voiture, ça fait pas crédible 

Kris Meeke est un pilote qui n'a certainement pas besoin d'être présenté , simplement soit vous l'aimez, soit vous le détestez. En tout cas, il est toujours l'un des pilotes qui a manqué le plus en 20

Posted Images

Enfin, le nouveau-venu Kris Meeke sera encore plus prudent que ses collègues. « Je suis encore en phase d’apprentissage, donc je n’aurai pas d’objectifs élevés au Monte-Carlo. Ma priorité sera de prendre du plaisir à piloter, et le Monte-Carl’ est justement un rendez-vous que j’ai apprécié par le passé. »

 

 

oui et surtout garder l'auto sur la route !! lol 

Link to post
Share on other sites

Sébastien Loeb tempère les attentes autour de son premier rallye avec Hyundai en WRC.

Loeb :

"Débuter par le Monte-Carlo va être compliqué", prévient l'Alsacien au micro de Motorsport.com. "C'est une épreuve où j'ai eu du succès par le passé, mais cette année, c'est un défi complètement différent avec une nouvelle équipe, une nouvelle voiture, et je ne connais que la portion de la montée du col du Turini dans le parcours de cette année. Je peux utiliser dix kilomètres de notes dans ce que j'ai déjà, tout le reste est nouveau, ce qui rend aussi les choses plus excitantes. Découvrir une nouvelle équipe et une nouvelle voiture est quelque chose que je n'ai jamais fait auparavant, mais nous avons réalisé des essais productifs."

Sebastien Loeb, Hyundai Motorsport

"J'ai piloté pour la première fois une WRC qui est différente de ce que j'ai piloté par le passé, mais il est probablement trop tôt pour vraiment comparer [les voitures]. Ce que je peux dire, c'est que l'i20 est agréable à piloter, nous avons vraiment eu de bonnes sensations en essayant différentes choses et en tirant le meilleur du peu de temps que nous avions pour préparer le rallye."

De l'optimisme après les essais

Loeb participera cette année à six rallyes du calendrier WRC, et s'est déjà positionné comme un possible soutien pour permettre à Hyundai et Thierry Neuville de jouer les deux titres mondiaux. Mais il entend également ne pas voir son compteur de victoires rester bloqué à 79. "J'ai fait trois rallyes l'année dernière et j'en ai gagné un", rappelle-t-il. "J'espère que je m'habituerai rapidement à l'i20 Coupe WRC et que je serai en mesure d'afficher un rythme compétitif, et peut-être même d'être en course pour la première place."

En dépit du timing serré lors des essais menés en amont du Monte-Carlo, la tendance est donc positive dans les rangs de Hyundai. Outre l'optimisme prudent de sa recrue vedette, le nouveau patron Andrea Adamo se satisfait également de la manière dont les choses se sont déroulées ces derniers jours.

"Sébastien a pu comprendre le comportement de la voiture, il a dit qu'elle était facile à piloter et il était heureux qu'elle lui donne confiance", précise-t-il. "J'ai vu des visages satisfaits à la fin des essais. Je ne suis pas devin, donc je ne peux pas vous donner le résultat, mais j'espère qu'il appréciera son premier rallye. Normalement, quand vous prenez du plaisir, vous êtes rapides."

Link to post
Share on other sites

Rallye - Ogier : « J'aurais préféré que Loeb revienne à plein temps »

Révélation

Contexte:  

Sébastien Loeb fera six apparitions sous les couleurs de Hyundai. Est-ce que ça peut fausser la donne dans le championnat ?

Chaque fois, on ne fait pas la même course, donc c'est toujours des situations particulières. Mais c'est très sympa de le voir ici ! C'est sûr que, personnellement, j'aurais préféré qu'il revienne à plein temps, ça aurait été super pour le championnat d'avoir un autre pilote qui peut se battre pour le titre. Plus on est à se battre, mieux c'est. Mais je sais que dès qu'il sera là, il y aura un candidat de plus pour la victoire.

 

De retour chez Citroën, le sextuple champion du monde évoque ses ambitions pour la nouvelle saison et l'arrivée de Sébastien Loeb chez Hyundai.

Propos recueillis par Antoine Grenapin
Publié le 23/01/2019 à 08:30 | Le Point.fr
Sesbastien Ogier et Julien Ingrassia (Citroen), la semaine derniere, lors d'un test avant le rallye Monte-Carlo, premiere manche de la saison de WRC (rallye) ce week-end. Sesbastien Ogier et Julien Ingrassia (Citroën), la semaine dernière, lors d'un test avant le rallye Monte-Carlo, première manche de la saison de WRC (rallye) ce week-end.    © Citroën Racing/ Aurelien Vialatte

La marque des grands. La saison dernière, Sébastien Ogier était devenu champion du monde des rallyes lors de l'ultime manche de la saison en Australie. Après deux ans chez M-Sport, le Français, désormais six fois champion du monde, retrouve Citroën qu'il avait quitté en 2011. Le natif de Gap espère poursuivre sa moisson de titres, lui qui pointe à trois unités du record détenu par Sébastien Loeb (9 sacres). Ça tombe bien : dès ce week-end sur les routes du Monte-Carlo, il affrontera l'Alsacien qui participera à six manches au volant d'une Hyundai. Et rien de mieux qu'un succès à domicile, là où il s'est déjà imposé à cinq reprises, pour commencer cette nouvelle saison de la meilleure des manières. Avant de s'élancer, Sébastien Ogier évoque pour Le Point ses nouvelles ambitions, l'état de la discipline et son envie d'en découdre.

Le Point : Qu'avez-vous ressenti en enfilant à nouveau la combinaison de Citroën ?

Sébastien Ogier : Ça a ravivé de nombreux souvenirs liés à notre début de carrière. Cela a un côté agréable, quasi nostalgique. Mais cela fait quelques années déjà que je suis parti (il a quitté Citroën en 2011, NDRL), donc ça reste avant tout le début d'une nouvelle histoire.

Pendant deux ans, vous rouliez au sein d'une écurie privée (M-Sport) avec moins de moyens techniques, humains et logistiques. Comment vivez-vous le fait de retrouver une écurie officielle ?

Honnêtement, la différence n'est pas si grande. M-Sport fonctionnait comme une équipe officielle. Au quotidien, ce n'était pas forcément évident de constater des différences. J'espère que le fait d'intégrer à nouveau une équipe officielle va nous offrir plus de possibilités de progresser et d'être performant. Mais il ne faut pas dire non plus que ça a été un changement radical. Certes, il y a des façons de travailler différentes et le retour au français nous change beaucoup, mais cela reste à la marge.

Justement, au-delà de la langue, y a-t-il des spécificités françaises ?

Je ne sais pas si ce sont des spécificités hexagonales, mais chaque équipe a ses habitudes, sa philosophie, sa façon de régler la voiture. Malgré tout, il n'y a pas cinquante recettes pour être performant en sport automobile. Les différences ne sont pas si grandes entre les équipes.

C'est loin d'être gagné d'avance

Quelles sont vos sensations à bord de la nouvelle C3 WRC ? Est-elle apte à viser les victoires et le titre ?

J'espère ! Je suis impatient comme tout le monde de découvrir les premiers chronos pour pouvoir me jauger face à la concurrence. Maintenant, les tests se sont bien passés et les sensations sont assez bonnes au volant. Il y a bien sûr encore du travail à faire avant d'être à 100 %. J'espère avoir suffisamment de préparation pour être performant dès ce week-end.

En tant que tenant du titre, vous ne pouvez que viser le sacre de champion du monde cette année encore ?

Tout autre résultat serait décevant, c'est indéniable. Quand on a gagné les six derniers championnats, ce serait dommage de viser plus bas pour l'avenir. Au vu du contexte, c'est loin d'être gagné. Il va falloir se battre comme toujours et être à notre meilleur niveau pour aller chercher un nouveau titre. L'ambition, on l'a !

La concurrence pousse à l'humilité

Vous avez été sacré lors de l'ultime rallye la saison dernière. Chaque année, vous vous sentez plus fort ?

Finalement pas autant que ça. Bien entendu, l'expérience est un paramètre important dans notre sport et le fait d'avoir accumulé toutes ses années va forcément nous aider. Mais je n'aborde pas la saison en me disant : « Je l'ai gagné six fois, ça va être de plus en plus facile. » Il faut savoir se remettre en question et on repart tous de zéro. La concurrence est de plus en plus forte ces dernières années, donc ça pousse à l'humilité.

Quelles sont justement les forces en présence cette saison ?

Il faudra compter sur Hyundai et sur Toyota. La marque sud-coréenne peut se targuer d'avoir été vice-championne du monde lors des trois dernières saisons avec Thierry Neuville. Ils avaient un «  package  » très performant la saison dernière. Toyota aussi avait fini très fort et ça pourrait être le plus gros danger pour nous. En début de championnat, j'ai l'habitude de dire qu'il ne faut oublier personne et on n'est pas à l'abri d'avoir un autre pilote qui se mêle à la lutte pour le titre.

Loeb, c'est très sympa de le voir ici

Sébastien Loeb fera six apparitions sous les couleurs de Hyundai. Est-ce que ça peut fausser la donne dans le championnat ?

Chaque fois, on ne fait pas la même course, donc c'est toujours des situations particulières. Mais c'est très sympa de le voir ici ! C'est sûr que, personnellement, j'aurais préféré qu'il revienne à plein temps, ça aurait été super pour le championnat d'avoir un autre pilote qui peut se battre pour le titre. Plus on est à se battre, mieux c'est. Mais je sais que dès qu'il sera là, il y aura un candidat de plus pour la victoire.

Où trouvez-vous la motivation, année après année ?

Il s'agit d'une difficulté à laquelle se confronte n'importe quel sportif qui a une carrière qui dure. Quand on a connu quelques succès, il faut se battre pour trouver la motivation. Pour moi cette saison, elle vient aussi du fait de s'élancer dans une nouvelle équipe. Le challenge est excitant : essayer de gagner avec une troisième équipe différente le titre de champion du monde. Et puis il y a toujours le plaisir d'être derrière le volant avec des voitures très excitantes à conduire.

Vous êtes aussi un ambassadeur naturel du WRC. Est-ce que la discipline se porte bien ?

Oui, d'autant qu'actuellement, il y a quatre constructeurs qui se battent pour le titre, ce qui n'a pas toujours été le cas en rallye. Il reste encore des aspects à améliorer. D'un point de vue médiatique, je suis sûr qu'on peut faire mieux. Le format de la course (actuellement du vendredi au dimanche) pourrait être repensé : des rallyes plus compacts, ce serait plus pertinent pour garder l'attention des spectateurs. Le niveau du spectacle mériterait encore mieux !

Link to post
Share on other sites

RALLYE MONTE-CARLO - Sébastien Loeb (Hyundai MST) encaisse mal sa quatrième place, à treize secondes du podium. S'il "a pris du plaisir", le septuple lauréat de l'épreuve n'a pas traduit en chronos les sensations qu'il avait dans sa i20. Et il ne se l'explique pas.

Même missionné pour rapporter des points au championnat du monde des constructeurs, qui permettent aujourd'hui à Hyundai de trôner en tête du Mondial, il ne serait pas privé de se mêler à la lutte pour la victoire. Mais voilà, il a rapidement été mis hors-jeu par des choix de pneus mal ciblés, et il garde en travers de la gorge sa quatrième place, à 2'28"2 du vainqueur, Sébastien Ogier (Citroën WRT). A 13 secondes de l'Estonien Ott Tänak (Toyota WRT).

"Ça n'était pas un rallye facile, ça n'était pas non plus simple dans les conditions dans lesquelles on débutait la saison", a souligné le recordman des victoires au Monte-Carlo, qui avait testé sa 120 seulement une journée et demi.

"On a fait des bonnes spéciales, d'autres dont je suis un peu moins satisfait", a-t-il ajouté. "Je ne suis pas super content de la performance d'aujourd'hui parce que je pense avoir plutôt bien roulé et ça ne fait pas tout à fait les temps que je voudrais donc il va falloir analyser, comprendre et progresser. (...) Mais on a pris du plaisir au volant."

Encore en phase d'adaptation dans sa nouvelle équipe, il va enchaîner sur le Rallye de Suède, sans un décor blanc radicalement différent, ce qui promet du travail en vue de cette épreuve où il ne s'est imposé qu'une fois, en 2004.

"Ça ne veut rien dire du tout pour la Suède parce que c'est complètement différent. Je ne sais pas ce qu'on peut espérer. Je vais déjà aller faire une séance d'essais en Suède pour la première fois depuis 2012 ou 2013. Mais c'est sympa car ce sont des sensations vraiment géniales de rouler sur la glace quand les conditions sont bonnes. J'espère que ça va bien se passer", a-t-il conclu.

Link to post
Share on other sites
Guest salociN

Je peux me tromper hein, mais j'ai l'impression que sa victoire en Espagne est un peu l'arbre qui cache la forêt d'un "come-back" à la Schumacher. Tout ce qu'on dit sur la maîtrise qu'il n'a pas encore sur la i20 est vrai, logique, et il va faire du mieux possible pour la faire convenir à son style de pilotage, on peut compter là-dessus. Mais le Loeb revenu en 2018 n'est plus le Loeb d'avant 2013.

Le truc qu'il oublie de dire, c'est surtout que les 3 mecs en face sont TELLEMENT affutés, dans le vif du sujet depuis tant d'années, tellement sur une pente ascendante de progression, et de surcroit surmotivés par la présence du Roi des rallyes, que tout Loeb qu'il est et malgré tout ce qu'il représente, ça risque de pas bien peser lourd. Parce qu'au delà d'Ogier qui est toujours égal à lui-même (seuls les rallyx viennent de le découvrir), ça pousse d'une manière rare et très intense avec Neuville et Tänak, et ces deux grands challengers commencent même maintenant à être très matures et fiables !

C'est à mon sens ce que ce Monte Carlo 2019 révèle pour la suite de la saison, car au delà des spécificités propres à tout Monte Carlo, les comportements et la solidité affichés sont très révélateurs.

Edited by salociN
Link to post
Share on other sites

Pour moi c'est toujours le même Loeb , mais plus avec les mêmes adversaires ...

Être là où il est à l'issue de ce MC , c'est déjà très bien , après un Dakar et une journée d'essais . Quand il aura récupéré et appris la i20 , quand elle sera à sa main , quand sa main ira mieux etc .... il reduira l'ecart , mais le trio infernal sera difficile à aller chercher . N'oublions pas qu'Ogier et la C3 ont eux aussi une marge de progression .

Link to post
Share on other sites

Et de toutes façon, je ne pense pas que Hyundai l'ai embauché pour autre chose que d'assurer la 4ème place. S'il fait 4 sur tous les rallyes où il sera, Hyundai sera champion du monde.

Sinon en ayant plus d'expérience avec la voiture, il aurait contenu Tanak. Mais jene pense pas qu'il se serait mêlé à la lutte pour la gagne

Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Vince a dit :

Et il s'est planté dans ses choix de pneus à au moins 2 ou 3 reprises !

Je ne sais pas vraiment quel en est la cause mais c'est quand même très surprenant venant de lui... Ça a toujours été sa force justement ! :bah:

Je pense que pour les pneus c'etait surtout un coup de poker , si ça passait c'etait beau , ça a marché en espagne .

Link to post
Share on other sites

Je crois que ce qui le chagrine,  c'est pas la 4ème place,  c'est les 2mn de retard.  Mais il va certainement encore se remettre dans le bain en Suède,  et après ça va ch...

Lui qui annonçait vouloir surtout se faire plaisir, cette saison,   tu vois tout de suite qu' il a toujours la hargne,  vu comme il a l'air énervé après ses temps du dimanche. 

Avec tous les inconvénients qu' il cumulait au départ  (copilote de 90kg, fatigue,  manque d'essai,  d'habitude avec la I20, doigts... ) il termine à une position que n'importe lequel des autres 2ème  pilotes du Wrc n'ont pu obtenir et lui n'est pas satisfait.  

Ca te place tout de suite la mentalité du guerrier.  

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...