Jump to content

Actualité du WRC en général


Recommended Posts

il y a une heure, Mako a dit :

Oui mais c'est aussi le rallye ou l'on peut le plus " facilement " signer des " exploits " cf. Beauchef et plus prės de nous Bouffier ou Kubica. Alors quand on a fait une croix sur une carriere de pilote pro en WRC , ca reste un rallye hyper riche en emotions inoubliables et ou les "coups de poker " peuvent payer, en creant des ecarts qui sont impossibles ailleurs .

Exactement, au Monté-Carl' un bon pilote peut toujours faire un résultat et éventuellement réussir un coup sur un choix de pneus décisif (Bouffier 1er en 2011 en IRC et 2ème en 2014 en WRC) ce n'est pas comme la plupart des autres rallyes où les pilotes qui roulent en WRC depuis des années ont tous ont des notes avec lesquelles ils sont 100% en confiance à force de refaire les mêmes spéciales. D'ailleurs c'est d'autant plus regrettable que le Chili soit annulé, car c'est un rallye qu'ils n'avaient fait qu'une seule fois (2019) et qui aurait donc pu être un peu plus intéressant que d'autres!

Edited by RP14
Link to post
Share on other sites
  • Replies 6.1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Le père Solberg etait un visionnaire en voulant faire rouler sa fiesta au jus de raisin , lui l'electrique il n'en voulait pas , c'est pour ça qu'il voulait couper tous les poteaux .

C'est bien cette nomination. Les pilotes TGR vont pouvoir rouler sans retenu. Parce que Latvala qui t'engueule parce que t'as cassé la voiture, ça fait pas crédible 

Kris Meeke est un pilote qui n'a certainement pas besoin d'être présenté , simplement soit vous l'aimez, soit vous le détestez. En tout cas, il est toujours l'un des pilotes qui a manqué le plus en 20

Posted Images

Pas de mauvaise surprise M-Sport a fait son grand bluff annuel, mais devrait être présent en WRC en 2020...

Sur fb je viens de voir le message suivant: "Le Club des supporters 2020 M-Sport est là, et nous sommes prêts à accueillir plein de nouveaux #MSPORTERS à la famille !"

S'il y a un club de supporters, il y aura certainement un team et toujours 2 autos. Ils ne font pas un club de supporters pour les beaux yeux de leurs clients! :lol:

Link to post
Share on other sites

Grönholm développe encore la Proton IRIZ R5

BY JB  – POSTED ON 18 DÉCEMBRE 2019  POSTED IN: NEWS RALLYES

Gronholm_Test_IRIZ_R5_S.jpg
Le Team PROTON qui a lancé son projet de retour sur le championnat du monde des rallyes avec la IRIZ R5 en mai 2017 et qui a homologué officiellement l’auto en mars dernier en collaboration avec le préparateur Mellors Elliott Motorsport continue ses multiples essais de développement et envisage de commercialiser cette nouvelle R5 pour les championnats internationaux tels que le WRC-2, l’ERC et aussi l’APRC (Championnat Asie Pacifique).

Après des tests réalisés fin 2017, Marcus Grönholm est de nouveau actuellement dans les forêts irlandaises sur terre pour venir en aide à l’équipe afin d’apporter son aide pour les améliorations nécessaires.

Credit photos : Dharriganimages.

 
 
Test_Days_Gronholm_Proton_Iriz_R5_3    Test_Days_Gronholm_Proton_Iriz_R5_2   Test_Days_Gronholm_Proton_Iriz_R5_1
Link to post
Share on other sites

Lappi conserve un soutien de poids

19 décembre 2019

Très discret depuis la fin de saison et l’arrêt soudain du programme Citroën Racing, Esapekka Lappi n’a toujours pas donné la moindre indication concernant sa présence en championnat du monde pour 2020.

Lappi-WRC-2019-1.jpg

Alors que plusieurs sources s’attachent à le voir clairement rebondir dans l’équipe britannique MSport au volant d’une Ford Fiesta WRC, le finlandais, ainsi que l’écurie de Malcolm Wilson n’ont toujours pas communiqué sur une quelconque collaboration pour la saison à venir.

Malgré ces doutes qui planent encore sur son avenir, l’ex pilote Citroën vient d’annoncer une nouvelle, toujours importante au moment des négociations pour décrocher un baquet à temps plein.

En effet, la société finlandaise Ponsse (véhicules et machines forestiers) a renouvelé son partenariat avec Lappi pour l’année à venir. Connue en WRC pour sponsoriser depuis plusieurs années des pilotes finlandais, l’entreprise figure parmi les entreprises les plus réputées de Finlande, ainsi qu’une référence dans son domaine.

À l’heure où certaines incertitudes subsistent, ce partenariat résonne comme un bon coup de pouce pour le pilote de 28 ans, qui sans trop en dévoiler, a donné une bonne indication en affirmant ses objectifs pour 2020.

« C’est formidable de représenter une entreprise aussi réputée en Finlande et dans le monde. En tant qu’athlète, j’apprécie particulièrement la coopération à long terme de Ponsse. Notre partenariat a débuté dès 2012 et ces années ont été marquées à la fois par des succès et des périodes plus difficiles. Aussi par de grandes surprises comme la dernière de cet automne. Cependant, Ponsse a fidèlement cru en nous et en nos objectifs. L’objectif principal est toujours de remporter le championnat du monde de rallye. L’objectif pour 2020 est d’atteindre des performances stables, et je crois que cela viendra également avec de l’expérience. »

Par Arnaud G.
Link to post
Share on other sites

 Enfin une bonne nouvelle pour le WRC                                                                                     Dans la serie  " on a pas fini de rire " la declaration aujourd'hui de Jean Todt ! 

- "Il n'est pas envisageable que la F1 passe à l'electrique avant plusieurs decenies. L'experience de la Formule e pour interessante qu'elle est, ne montre pas la voie d'une solution perenne . Il faut å present s'orienter sur des carburants plus "verts" " 

Quand j'avance, tu recules, comment veux tu, comment veux tu ?  :marabout:

Edited by Mako
Link to post
Share on other sites

L'ALTERNATIVE D'UN WRC AVEC R5 + COMMENCE À PERDRE DE LA FORCE

EGNQVMGXoAcPrYJ-660x400.jpg

Le président de la Commission des rallyes de la FIA, Yves Matton, a réaffirmé que le WRC n'envisagerait pas de remplacer l'actuelle World Rally Car par des voitures R5 + comme futur plan B. Les constructeurs auront le temps jusqu'en mars pour concrétiser leur engagement aux normes hybrides de 2022. Parallèlement, le Belge a déclaré que les marques souhaitent la continuité des véhicules actuels, car elles estiment que les "idées populaires" ne conviennent pas à un sport automobile d'élite.Au cours du dernier mois de novembre, le vice-président de la commission susmentionnée, Timo Rautiainen, avait accordé un entretien à Yle dans lequel il révélait que la FIA pourrait évaluer une alternative pour éviter une éventuelle fuite de fabricants.

«Quelque chose est clair: si le WRC échoue dans sa forme actuelle ou future, alors nous avons déjà une autre option. C'est-à-dire un modèle de championnat plus petit, pour des voitures moins chères », a expliqué le vice-président de la Commission des rallyes. "Si nous arrivons à subir le départ d'une équipe après l'autre, nous aurons alors le WRC 2, qui, cette division deviendrait la première catégorie du rallye mondial . "

Cette solution économique est entrée sur l'orbite de la FIA, les coûts du WRC en termes de développement de véhicules restant élevés. En fait, les performances des futures voitures hybrides augmenteront les coûts. Malgré ce contexte, le Finlandais a précisé que le WRC ne devrait pas nécessairement tomber dans une crise profonde qui force une Coupe du monde avec l'actuelle R5.

«Faire quelque chose de moins cher n'est pas une mauvaise idée. Mais le dernier règlement WRC a été adopté en raison du désir de voir des voitures plus impressionnantes et plus robustes, ce qui pourrait être réalisé grâce à l'aérodynamique », a expliqué Rautiainen.

Un mois après ces déclarations, les idées de la FIA ont continué à être analysées par la presse internationale. Cela est dû au fait que la Fédération n'a pas finalement publié le règlement hybride finalisé en décembre, comme prévu. Au contraire, seuls les principes techniques ont été approuvés, tandis que le règlement sera finalisé et mis aux voix en mars 2020.Selon Autosport, les équipes Hyundai, Toyota et M-Sport soutiennent l'arrivée des hybrides World Rally Car, mais aucune ne peut donner son approbation finale avant la publication du règlement de 2022. Si aucun engagement n'est signé pour avril prochain , la FIA devrait commencer à reconsidérer ses plans futurs.

"Les équipes doivent s'engager pour avril", a déclaré Matton aux médias britanniques. «Sinon, alors nous pouvons travailler sur une nouvelle stratégie, et nous aurions plus de 18 mois pour nous assurer de réaliser ce que nous voulons. Pour l'instant, la FIA offre la livraison du système hybride et le Conseil mondial dévoilera le vainqueur au printemps 2020 (N.de.R: automne pour l'Amérique du Sud). Les constructeurs disposeront donc d'environ 18 mois pour développer leurs nouveaux véhicules. »

EHvIf-zXUAA6z4f.jpg

Malgré ce contexte, le président de la Commission des Rallyes FIA a atténué les attentes concernant un éventuel plan B avec le R5 +. Au contraire, le Belge a prédit qu'il pourrait y avoir encore un avenir prospère devant l'actuelle World Rally Car, en raison de l'intérêt des constructeurs en lice pour le championnat.

"Pour le moment, il n'y a qu'un seul plan A et aucun plan B", a déclaré Matton au Rallye Magazin. «Nous sommes convaincus que notre sport aura des difficultés s'il n'adopte pas la nouvelle technologie moteur. Il est clair que nous devrons réfléchir à des alternatives s'il n'y a pas d'approbation pour l'introduction de WRC hybrides en avril. Cependant, nous pensons que les idées populaires, telles que les véhicules R5 +, ne conviennent pas aux fabricants d'un sport d'élite. »

"Les marques demandent le type de voitures que nous avons en ce moment", a ajouté le président de la commission des rallyes d'Autosport. «A chacune des réunions du Conseil, nous nous posons la même question:« comment réduire les coûts? ». La réponse est que nous avons besoin de ces types de voitures, et nous devons faire tout notre possible pour les garder aussi rentables que possible, mais ce haut niveau de technologie a un coût ».

" Nous n'avons jamais dit que nous réduirions les dépenses ", a expliqué Matton. «Ce que nous devons faire, c'est travailler à maintenir les coûts au même niveau. Il n'est tout simplement pas possible d'introduire la technologie hybride tout en réduisant les coûts. La seule alternative serait de parier sur un championnat basé sur des voitures R5, mais ce n'est pas le type de voitures que les constructeurs recherchent pour la classe senior .

Avec ces déclarations, il est clair que le champ d'action de la FIA à l'avenir sera assez étroit et délicat. Alors que les fabricants demandent à continuer avec les WRC actuels, il est clair que leurs coûts déjà élevés augmenteront encore plus en raison de l'introduction de la technologie hybride. Cependant, la réticence à parier sur l'alternative R5 + obligera la Fédération à réfléchir sérieusement aux options les plus durables pour la prochaine réglementation 2022.Malgré ce contexte incertain, Yves Matton estime que les idées de la FIA prédisent un avenir prospère pour le WRC, puisque le championnat bénéficierait de l'entrée de plus de constructeurs dans les différentes classes qui seront à partir de 2020.

«Les consultations et l'intérêt suggèrent qu'il y aura plus de trois fabricants dans le WRC à l'avenir. D'ici 2023, nous nous sommes fixé pour objectif d'avoir 20 voitures soutenues par des marques officielles en compétition régulière pour le titre mondial », a déclaré Matton. «Mais je ne veux pas dire exactement 20 World Rally Cars. Nous savons que c'est impossible. Le maximum que nous ayons jamais atteint était de 16 ou 17 ».

"Travailler avec les catégories WRC 2 et WRC 3 pour l'année prochaine, c'est quand nous commencerons à voir plus d'intérêt et plus de voitures soutenues par les constructeurs", a expliqué le Belge. «Nous voulons un championnat pro-am (N.de.R: combinaison de professionnel et amateur), mais si nous disons que nous allons vers une R5 +, alors les marques ne nous soutiendront pas. Nous devons trouver un équilibre entre les meilleures voitures et les autres véhicules pris en charge par les constructeurs des divisions inférieures. »

Link to post
Share on other sites

Oui, mais bien sur ! Et la marmotte elle plie le chocolat..... 20 voitures ! C'est une histoire Belge ? Parce que des constructeurs il n'y en a plus que 2 ! Alors si le Matton se laisse griser comme d'autres,  par les bruits de roulages d'eventuelles C3 privėes qui feraient passer le plateau de 7 a 8 certaines a 10 ou 12 , il faudrait qu'il garde en memoire que le groupe VW s'est retirė du truc de maniere definitive . Si on ajoute qu'il n'y a pas d'espoir coté Francais ni coté Allemand , il reste que les Nippons , qui eux , s'engagent a tour de role et jamais  ensembles . 

Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Le blond a dit :

A quoi bon faire le Monte Carlo pour un finlandais. Pour lui, le Suède ou la Finlande sont une meilleure vitrine.
Je le verrai plutôt monter un projet pour faire la Suède moi :clindoeil:

Oui je suis bien d'accord , mais ne veut il pas faire toute la saison ?   en 2021 surement d'autre pilotes vont prendre la retraite ( sordo ,  ogier !! , loeb !! ) , et le fait que Citroën soit obligé de le payer quand même en 2020 ,  il faut qu'il se montre et prouve quelques choses sur tous les rallye pour qu'une équipe s'intéresse à lui pour 2021 .

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...