Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 134
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour à tous, bienvenu sur la section des archives vidéos ! Depuis plusieurs années, je cherche via les rezosociaux  (youtube, dailymotion et un peu fb) et des sites un peu moins légaux  des re

Super reportage sur le développement de la 206 WRC 2002 avec Panizzi  

Dernières maj de la saison 1994        

Posted Images

  • 2 weeks later...

J'ai vu hier soir qu'il y avait cette chaîne avec pas mal de vidéos tirées de DVD Echappement de l'époque...

Résultats des courses, une vidéo en entraînant une autre, les choses entraînent les choses... je me suis couché après 4h du matin! :lol:

 

https://www.youtube.com/channel/UCBPGGLW4lu9DdDAAU-Y6fLQ

 

Link to post
Share on other sites

 

Merci pour l'info (ce résumé de 2011 que je n'ai pas encore vu).

J'ai revu celui-ci l'autre jour. Si jamais il y a un petit malin qui vous reparle de Loeb qui est sorti de sa retraite et qui a"poutré Ogier de 3.8 secondes en Catalogne." Vous pourrez lui renvoyer dans les chicos Duval qui en Allemagne en 2007, vient en pigiste avec une voiture de la génération précédente et qui après la 1ère étape le vendredi soir devançait Loeb et Grönholm qui eux roulaient respectivement avec la C4 et la Focus et leurs dernières évolutions. Cela dit la Xsara à cette époque-là était encore tout à fait compétitive.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Classic. Grönholm, l'homme qui donna la première victoire à la Peugeot 206 WRC

Marcus Grönholm fête ce mardi 5 février 2019 ses 51 ans, l’occasion de revenir sur la première victoire de la Peugeot 206 WRC en Suède en 2000, avec le grand Finlandais au volant.

Classic. Grönholm, l'homme qui donna la première victoire à la Peugeot 206 WRC

Marcus Grönholm avec sa Peugeot 206 WRC au Rallye de Suède 2000. © FREDERIC LE FLOC H / DPPI

Le Rallye de Suède 2000 (10-13 février) provoque des maux de tête dans le clan Peugeot. Les trois 206 WRC avaient quitté piteusement le Monte-Carlo quelques semaines auparavant, incapables de démarrer en raison du froid hivernal. Ce problème allait-il s’aggraver en Suède, terre encore plus polaire en février ? 

Signe du réchauffement climatique, les températures sont positives en Europe du nord. De fait, la neige est quasiment absente lors des deux premières étapes ! Une image rarissime dans cette épreuve. Au moins, les voitures du Lion allaient avoir plus chaud…

Marcus Grönholm, pour sa première saison complète en Championnat du monde des rallyes (WRC), se doute bien qu’il aura sa carte à jouer sur un terrain à sa convenance. « La victoire est possible, mais nous devons en priorité réaliser un rallye sans le moindre problème. Alors, ça pourrait être bien. »

Ça commence en tout cas très bien pour le Finlandais, accompagné de son copilote (et beau-frère) Timo Rautiainen. À la fin de la première journée, le duo nordique compte 15 secondes d’avance sur le deuxième, Thomas Radstrom (Toyota). « Nous avons de bonnes sensations. J’espère que ça restera comme ça pour la suite du week-end », énonce Marcus Grönholm. 

Sur une route faite de graviers et de glace, la Peugeot 205 grise s’échappe. Rien que sur la première spéciale du samedi, elle double son avance sur la Toyota Corolla de Thomas Radstrom ! « C’est pourtant très facile de sortir la voiture de la piste », indique François Delecour (Peugeot). 

Le dimanche, c’est un autre Finlandais volant qui va chatouiller Marcus Grönholm : Tommi Mäkinen (Mitsubishi). Le quadruple champion sortant, parti avec 26 secondes de retard, attaque tandis que la neige tombe enfin. Au lancement de l’ultime secteur chronométré, Tommi Mäkinen a baissé la marge à seulement 14 secondes. 
 

Le pensionnaire Peugeot Sport parviendra à garder un mince avantage de 6’’8 ! « Cette victoire à une saveur particulière, d'autant qu'elle a été obtenue après une bagarre avec Tommi [Mäkinen]. Durant la dernière spéciale, je n'arrêtais pas de demander à mon copilote si j'étais dans le bon rythme. Je conduisais à je dirais 85% », reconnaît le grand Marcus.

« Marcus a fait un rallye splendide, se félicite Corrado Provera, le Team principal de Peugeot. Il a pris la tête dès la deuxième spéciale, il a pu la garder jusqu’à la fin. Notre lutte pour les championnats Pilotes et Constructeurs commencent maintenant. » Le Français avait vu juste : en fin d’année, les deux titres iraient à la marque sochalienne. 19 ans plus tard, l'appel de la neige était trop forte pour Marcus Grönholm, qui reviendra au Rallye de Suède 2019 sur une Toyota Yaris officielle.

Medhi Casaurang-Vergez
 
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...