Jump to content

Les essais - souvenirs et anecdotes


Recommended Posts

il y a 5 minutes, Cook a dit :

Hiver 2013/2014 la I20 Arrive

Puis c'est au tour de Dani et la tu lui demande 

ce qu'il pense de la Hyundai par rapport à la Mini et 

il te répond 

"AARRRFFFFF la mini c'était de la Mdr mais la chè encore plouse dé la Mdr" 

Devant tout les ingenieurs vraiment un grand grand moment :bravo: :rire:

 

 

Top les vidéos ! Puis les commentaires de Dani^^ ?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 225
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Si c'était des photos de partouzes, vous vous chercheriez comme ça aussi?? - C'est toi là sur la photo? - Ah non, le monsieur noir je ne l'ai jamais croisé - Et sur celle-là?? - Ah

Les essais Novikov!!! Un moment vraiment sympa au col de l'Echarrasson avec du full neige!! Il est sortie 2 fois dont une ou nous aurions pu sortir la Ford vu que nous  avions des pelle

Posted Images

La réflexion de Sordo me fait repenser à une dite par le taulier.

Lors des premiers essais de la DS3 WRC sur asphalte, à la pause déjeuner, on peut échanger quelques mots avec le pilote et les ingénieurs. 

Un gars lance à Loeb :

- «  Alors Seb, t’es premières impressions avec cette DS? »

- « C’est d’la merde! Y’a pas de moteur et tu t’emmerdes au volant. Je pense qu’en te concentrant un peu tu dois pouvoir t’endormir. »

Tout ça sous le regard médusé d’Alexis Avril. :lol:

Link to post
Share on other sites

oui c'est exactement ça avec Sordo car il nous avait expliqué par la suite

que la I20 n'avait pas de chassis et surtout un gros gros manque de puissance il était presque dégouté 

d'être venue chez eux:murAnim: et du coût tu vois il y est encore!! 

Sachant que pour moi la I20 et la C3 son les 2 WRC les plus aboutis pour le moment car Toy c'est vraiment

amélioré cette année les résultats sont la 

Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Cook a dit :

oui c'est exactement ça avec Sordo car il nous avait expliqué par la suite

que la I20 n'avait pas de chassis et surtout un gros gros manque de puissance il était presque dégouté 

d'être venue chez eux:murAnim: et du coût tu vois il y est encore!! 

Sachant que pour moi la I20 et la C3 son les 2 WRC les plus aboutis pour le moment car Toy c'est vraiment

amélioré cette année les résultats sont la 

En effet, toy ont travaillé très dur je pense pour en arrivé là ! 

Link to post
Share on other sites

Séance d’essais Ford Fiesta S2000 avec Hirvonen. Nous sommes à 2 jours du départ de la course. Les essais se font avec l’auto qui sera utilisée pendant le Monte-Carlo.

Ce matin là, nous sommes à la base sur les coups de 6h du matin. Il fait -21 degrés, mais c’est supportable car il n’y a pas de vent. Je pars sur la zone pour un run de reconnaissance afin de voir si nous devons remettre de la rubalise, ou refaire des postes qui auraient été vandalisés dans la nuit. 

Retour à la base, RAS, tout est en ordre. Je rejoins les copains pour un bon café bien chaud, préparé par l’extraordinaire Mike The Chef :love:

7h, dernier briefing, Teddy et moi distribuons le matériel, les radios, et les postes occupés par les fermeurs. Tout le monde part se mettre en place, et je retourne faire un dernier run de vérification. Tout le monde est en place, les conditions sont parfaites, à savoir une épaisse croute de glace recouverte d’une belle couche de neige.

Le soleil commence à faire son apparition, et à 10h, je suis dehors par -18, et j’ai presque chaud!!! Toujours pas un millimètre de vent, pas un seul nuage, et un soleil haut et fort. 

Hirvonen enchaine les runs, tout se passe à merveille.

Aux alentours de 13h30, c’est le moment tant attendu de la pause déjeuner. Chez Ford, tout le monde est logé à la même enseigne. Pilote, copilote, ingénieurs, mécaniciens, fermeurs, tout le monde mange dehors, et se pose là où il peut, souvent sur une pile de pneus. Comme d’habitude, la nourriture est excellente et le choix très important. C’est incroyable ce que Mike arrive à faire dans un espace de 1,5 m2. 

Quelques 3/4 d’heure plus tard, c’est le moment de la reprise. Tout à brutalement changé. Il fait gris, le ciel est bas, et il y a un vent du Nord qui commence à bien faire sentir les -18...

Tout le monde retourne à son poste, et la Fiesta recommence son balais de glissades à travers les bois de la route des crêtes.

Il est 16h, c’est carrément la tempête. Il neige à l’horizontale avec un vent à 80km/h, et le ciel est tellement descendu que nous sommes désormais dans les nuages. La visibilité est à 30 mètres.

Jean François, le responsable de la DDE de Mezilhac arrive et me dit :

- «  Faut tout arrêter maintenant. La situation est extrêmement délicate et on a fermé l’accès à Lachamp Raphaël. Je fais rentrer mes gars, et hors de question qu’ils ressortent, c’est vraiment trop dangereux. Finissez, rangez tout, et on vous escorte jusqu’au village. »

Je vais voir George Black, responsable de la séance d’essais chez Ford, et il me dit clairement qu’ils ont besoin de bosser, et que le temps ne l’inquiète pas! J’explique ça à mon Jean François qui reste pantois et qui me redit qu’ils ne pourront rien pour nous si on est dans le pétrin...

19h30, la tempête n’a pas faibli, au contraire! Le vent est encore plus fort et il fait -22 maintenant. Le ressenti doit être proche de -35!!! Ford a fini de travailler et à 20h00, nous partons tous en direction de l’hôtel des Cévennes, hôtel qui se situe à 1km400. La colonne d’une quinzaine de véhicules progresse à une vitesse ridicule, mais c’est grâce aux pelletées acharnées des jeunes mécaniciens de chez Ford.

21h00, nous sommes au col de Mezilhac, devant l’hôtel et le centre de DDE voisin. 1h pour faire moins de 2km, c’est très très long... 21h05, les jeunes britishs sont déjà au comptoir. Ces gars-là sont exceptionnels, ce sont des warriors! Après une journée de travail de malade mental, ils ont encore chassé la neige à la main sur 1km, et ils ont la banane...

Bon, pour nous fermeurs, c’est pas fini... notre gîte se situe à quelques centaines de mètres après l’Areilladou, en direction de Lachamp Raphaël donc. Il nous reste 3km à faire, sur une route fermée par la préfecture, et qui n’a pas été déneigée depuis 16h00...

Il y a encore de la lumière au centre de la DDE. J’y vais, et je retrouve le responsable Jean François, qui briefe son équipe d’astreinte. Je lui explique la situation et lui demande de nous ouvrir jusqu’au gîte. Ayant été prévenu de la situation 5h auparavant, vous vous imaginez la réponse qui me fut donnée! J’insiste, je dis que ce n’est pas notre faute, que nous sommes 8, et que nous n’avons nulle part où manger et dormir. Jeff m’explique alors que seul un ordre venant de la gendarmerie pour secourir quelqu’un peut faire ouvrir la route. Tiens, ça tombe bien, je vais les appeler! Avec nous, il y a un fermeur qui a besoin d’assistance respiratoire pour dormir, et son appareil est au gîte. Je le dis à Jeff, et insiste fortement que s’il n’a pas son appareil, il ne passera pas la nuit. Après 5 minutes de palabres, le verdict tombe :

- « Putain tu fais chier quand même! Bon les gars, allez leur ouvrir la route. »

Quand j’arrive aux voitures, je m’aperçois l’air désolé que mes compères ne se sont pas inquiétés de leur sort, et qu’ils sont tous en train de parfaire leur anglais autour de bière et de pastis! J’interviens quasi manu militari pour foutre tout ce beau monde dehors, parce que les deux gonzes de la DDE sont déjà dans leur engins, et ils n’avaient pas la mine à plaisanter...

Les 3km pour aller au gîte sont interminables, et à 500 mètres du but, tout le monde s’arrête. Je suis le véhicule qui ferme la marche et je ne vois pas ce qu’il se passe. De toutes façons, je ne vois même pas les feux de stop de la voiture qui est 3 mètres devant moi. Je n’ai jamais vu de pareilles conditions! Après 1/4 d’heure d’attente supplémentaire, nous redémarrons et arrivons enfin au gîte. On peut alors reprendre l’apéro, ce que les mecs ne tardent pas à faire...

Le lendemain matin, tout est impraticable. Le chasse-neige revient nous chercher pour qu’on puisse quitter le gîte. La tempête est toujours d’actualité, il fait encore -20, il y a une visibilité à 3 mètres, et un vent à décorner vous savez qui...

Quand on arrive au col, George Black me dit qu’ils ne rouleront pas dans ces conditions. Ils partent au parc à Valence, font les verifs techniques et administratives, mais il faut qu’on lui organise une dernière séance sur le goudron cette fois, et à quelques kilomètres de Valence. C’est comme ça que de 18h à 22h, la Fiesta fera une dernière séance d’essais sur la route de Toulaud, et avec les numéros sur les portières!!! ??? !!!

Quatre jours plus tard, Hirvonen et Lethinen lèveront le trophée du vainqueur devant le palais princier de Monaco.

Petite précision, l’arrêt qui a duré 1/4 d’heure, juste avant d’arriver au gîte, c’était parce que la voiture d’un automobiliste qui essayait d’aller au Puy s’était retrouvée prise dans une congère. Le chasse-neige la poussée puis remorquée au retour. De confidence de Jean François : « si tu nous avais pas fait ressortir, ce mec serait mort! »

Ce fut la pire de toutes les séances d’essais que j’ai pu faire.

 

Link to post
Share on other sites

Ben les mecs c'est ça " LE RALLY" ! Et ça fait autant rever que les speciales. Et si les recos ne font plus rever aujourd'hui, il fut un temps oú elles firent la legende des epreuves, au sommet du Turini, à Antraigues,à Quenza ou St Jean en Royans. Une sceance d'essai WRC vous ne pouvez pas la comparer avec des essais de F1 ....en plus qui peut imaginer Ocon et Grosjean au milieu de tout ça ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Rick a dit :

Séance d’essais Ford Fiesta S2000 avec Hirvonen. Nous sommes à 2 jours du départ de la course. Les essais se font avec l’auto qui sera utilisée pendant le Monte-Carlo.

Ce matin là, nous sommes à la base sur les coups de 6h du matin. Il fait -21 degrés, mais c’est supportable car il n’y a pas de vent. Je pars sur la zone pour un run de reconnaissance afin de voir si nous devons remettre de la rubalise, ou refaire des postes qui auraient été vandalisés dans la nuit. 

Retour à la base, RAS, tout est en ordre. Je rejoins les copains pour un bon café bien chaud, préparé par l’extraordinaire Mike The Chef :love:

7h, dernier briefing, Teddy et moi distribuons le matériel, les radios, et les postes occupés par les fermeurs. Tout le monde part se mettre en place, et je retourne faire un dernier run de vérification. Tout le monde est en place, les conditions sont parfaites, à savoir une épaisse croute de glace recouverte d’une belle couche de neige.

Le soleil commence à faire son apparition, et à 10h, je suis dehors par -18, et j’ai presque chaud!!! Toujours pas un millimètre de vent, pas un seul nuage, et un soleil haut et fort. 

Hirvonen enchaine les runs, tout se passe à merveille.

Aux alentours de 13h30, c’est le moment tant attendu de la pause déjeuner. Chez Ford, tout le monde est logé à la même enseigne. Pilote, copilote, ingénieurs, mécaniciens, fermeurs, tout le monde mange dehors, et se pose là où il peut, souvent sur une pile de pneus. Comme d’habitude, la nourriture est excellente et le choix très important. C’est incroyable ce que Mike arrive à faire dans un espace de 1,5 m2. 

Quelques 3/4 d’heure plus tard, c’est le moment de la reprise. Tout à brutalement changé. Il fait gris, le ciel est bas, et il y a un vent du Nord qui commence à bien faire sentir les -18...

Tout le monde retourne à son poste, et la Fiesta recommence son balais de glissades à travers les bois de la route des crêtes.

Il est 16h, c’est carrément la tempête. Il neige à l’horizontale avec un vent à 80km/h, et le ciel est tellement descendu que nous sommes désormais dans les nuages. La visibilité est à 30 mètres.

Jean François, le responsable de la DDE de Mezilhac arrive et me dit :

- «  Faut tout arrêter maintenant. La situation est extrêmement délicate et on a fermé l’accès à Lachamp Raphaël. Je fais rentrer mes gars, et hors de question qu’ils ressortent, c’est vraiment trop dangereux. Finissez, rangez tout, et on vous escorte jusqu’au village. »

Je vais voir George Black, responsable de la séance d’essais chez Ford, et il me dit clairement qu’ils ont besoin de bosser, et que le temps ne l’inquiète pas! J’explique ça à mon Jean François qui reste pantois et qui me redit qu’ils ne pourront rien pour nous si on est dans le pétrin...

19h30, la tempête n’a pas faibli, au contraire! Le vent est encore plus fort et il fait -22 maintenant. Le ressenti doit être proche de -35!!! Ford a fini de travailler et à 20h00, nous partons tous en direction de l’hôtel des Cévennes, hôtel qui se situe à 1km400. La colonne d’une quinzaine de véhicules progresse à une vitesse ridicule, mais c’est grâce aux pelletées acharnées des jeunes mécaniciens de chez Ford.

21h00, nous sommes au col de Mezilhac, devant l’hôtel et le centre de DDE voisin. 1h pour faire moins de 2km, c’est très très long... 21h05, les jeunes britishs sont déjà au comptoir. Ces gars-là sont exceptionnels, ce sont des warriors! Après une journée de travail de malade mental, ils ont encore chassé la neige à la main sur 1km, et ils ont la banane...

Bon, pour nous fermeurs, c’est pas fini... notre gîte se situe à quelques centaines de mètres après l’Areilladou, en direction de Lachamp Raphaël donc. Il nous reste 3km à faire, sur une route fermée par la préfecture, et qui n’a pas été déneigée depuis 16h00...

Il y a encore de la lumière au centre de la DDE. J’y vais, et je retrouve le responsable Jean François, qui briefe son équipe d’astreinte. Je lui explique la situation et lui demande de nous ouvrir jusqu’au gîte. Ayant été prévenu de la situation 5h auparavant, vous vous imaginez la réponse qui me fut donnée! J’insiste, je dis que ce n’est pas notre faute, que nous sommes 8, et que nous n’avons nulle part où manger et dormir. Jeff m’explique alors que seul un ordre venant de la gendarmerie pour secourir quelqu’un peut faire ouvrir la route. Tiens, ça tombe bien, je vais les appeler! Avec nous, il y a un fermeur qui a besoin d’assistance respiratoire pour dormir, et son appareil est au gîte. Je le dis à Jeff, et insiste fortement que s’il n’a pas son appareil, il ne passera pas la nuit. Après 5 minutes de palabres, le verdict tombe :

- « Putain tu fais chier quand même! Bon les gars, allez leur ouvrir la route. »

Quand j’arrive aux voitures, je m’aperçois l’air désolé que mes compères ne se sont pas inquiétés de leur sort, et qu’ils sont tous en train de parfaire leur anglais autour de bière et de pastis! J’interviens quasi manu militari pour foutre tout ce beau monde dehors, parce que les deux gonzes de la DDE sont déjà dans leur engins, et ils n’avaient pas la mine à plaisanter...

Les 3km pour aller au gîte sont interminables, et à 500 mètres du but, tout le monde s’arrête. Je suis le véhicule qui ferme la marche et je ne vois pas ce qu’il se passe. De toutes façons, je ne vois même pas les feux de stop de la voiture qui est 3 mètres devant moi. Je n’ai jamais vu de pareilles conditions! Après 1/4 d’heure d’attente supplémentaire, nous redémarrons et arrivons enfin au gîte. On peut alors reprendre l’apéro, ce que les mecs ne tardent pas à faire...

Le lendemain matin, tout est impraticable. Le chasse-neige revient nous chercher pour qu’on puisse quitter le gîte. La tempête est toujours d’actualité, il fait encore -20, il y a une visibilité à 3 mètres, et un vent à décorner vous savez qui...

Quand on arrive au col, George Black me dit qu’ils ne rouleront pas dans ces conditions. Ils partent au parc à Valence, font les verifs techniques et administratives, mais il faut qu’on lui organise une dernière séance sur le goudron cette fois, et à quelques kilomètres de Valence. C’est comme ça que de 18h à 22h, la Fiesta fera une dernière séance d’essais sur la route de Toulaud, et avec les numéros sur les portières!!! ??? !!!

Quatre jours plus tard, Hirvonen et Lethinen lèveront le trophée du vainqueur devant le palais princier de Monaco.

Petite précision, l’arrêt qui a duré 1/4 d’heure, juste avant d’arriver au gîte, c’était parce que la voiture d’un automobiliste qui essayait d’aller au Puy s’était retrouvée prise dans une congère. Le chasse-neige la poussée puis remorquée au retour. De confidence de Jean François : « si tu nous avais pas fait ressortir, ce mec serait mort! »

Ce fut la pire de toutes les séances d’essais que j’ai pu faire.

 

j'y étais ce jour la Kris et justement la burle et le ciel bas mon fait peur et je suis rentré en tout d'aprem avec de belles chaleurs jusqu'au Estables le soir 4 contacts et je suis descendu a Toulaud  de très bon souvenirs mais sur le moment de bonnes sueurs froides :rire:

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Le blond a dit :

Oui, 2013. Et après, je me demande pourquoi personne ne se déplace sur les rallyes avec moi :rire:

@KrystofC'est cette année là qu'on y était, non??

Edit : Oui, c'était cette année là!!! C'était dantesque... Le gasoil avait gelé dans le réservoir à St Bonnet...

Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Stephane66 a dit :

@KrystofC'est cette année là qu'on y était, non??

Edit : Oui, c'était cette année là!!! C'était dantesque... Le gasoil avait gelé dans le réservoir à St Bonnet...

Le matin , pour rejoindre la spéciale,  on avait l'air de pingouins :w:

il y a 8 minutes, Stephane66 a dit :

Et je me souviens que j'avais poussé sa petite A1 à l'ami @Krystof... Les chaussettes ne fonctionnaient pas très bien... En même temps quelle idée de se garer dans une montée...

C'etait pas une montée,  c'etait un trou , on a dû d'abord la retrouver sous la neige .

il y a 5 minutes, Turbo a dit :

Krystof avec une A1 ? Quel richou ... 

C'etait l'auto de madame :D:

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 8 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online




×
×
  • Create New...