Jump to content

Thermique, hybride, tout électrique ? Quel avenir et quelles conséquences pour le rallye ?


Recommended Posts

  • Replies 59
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

C'est clair que l'historique c'est la même chose qu'un national/régional, y a quelque bons pilotes mais ça ne vaudra jamais un WRC avec les cadors. Comme dis @Mako, c'est le côté musée qui est intéres

C'est sûr que le rythme (niveau) en VH n'est pas le même qu'en moderne, ce qui se comprend. Y'a rien à gagner et comme le dit @Vince les mecs font attention à ces autos dont il est très difficile voir

Il est où le cucul , où elle est la têtête ?

Posted Images

Article pris sur RS.

Développée depuis plus d’un an, la Skoda Kreisel RE-X1 a effectué ses premiers pas en compétition à l’occasion du Rallye Weiz la semaine dernière.

Sur cette manche du championnat d’Autriche des Rallyes, Raimund Baumschlager, multiple champion national, a amené cette Skoda à la troisième place finale du classement, terminant derrière les Rally2 de Simon Wagner et Erik Cais.

“Je suis pleinement heureux. Tout s’est vraiment bien passé. Nous n’avons jamais eu de problèmes et tout fonctionnait parfaitement avec les bornes de recharge. Le rallye était un autre test pour nous, cette fois dans des conditions compétitives. Nous faisons face à la concurrence principalement pour développer davantage le véhicule. C’est absolument sensationnel de terminer 3e pour la première course, mais ce n’était pas l’objectif déclaré. Mais cela a aussi montré que l’équilibre des performances, c’est-à-dire la réglementation fixée par l’AMF (Fédération autrichienne du sport automobile), est tout à fait correct.” a déclaré Raimund Baumschlager.

Sur cette épreuve, la boucle la plus importante comptait 50,44 kilomètres chronométrés.

La semaine prochaine, cette voiture sera de nouveau alignée par Raimund Baumschlager sur le Hartbergerland Rallye, nouvelle épreuve du championnat d’Autriche des rallyes.

                                                                                                                                                                         

Je ne vais pas reparler du côté insipide de ces autos, mais franchement, je trouve que la mise en danger des spectateurs est tout simplement ahurissante :???:. Y'a de quoi se faire tailler un putain de short !

Faut être malade et inconscient pour mettre un engin inaudible à ce point sur des routes de rallye. Et je passe sur la charge électrique du véhicule en cas de sortie. quand tu vois qu'à Silverstone, le week-end dernier, il a fallu attendre que 2 ingénieurs de RED-BULL viennent décharger l'auto de Verstapen avant que les commissaires (pourtant équipés de gants spéciaux) puissent toucher la voiture :boulet-7:  

 

Ne pas cliquer sur ce lien !

Link to post
Share on other sites
  • Rick pinned this topic

Il va falloir en revenir à la grande et belle époque des "marshalls" du RAC qui de postes en postes signalaient l'arrivée d'une auto avec force  coups de sifflet stridents. Dans les parcs et plus encore les forets ceux ci précédaient et accompagnaient le bruit rageur et roque des 4 cylindres Ford. Un son magique s'il en est !

Edited by Mako
Link to post
Share on other sites

Alors, d'accord, il faut bosser sur le bruit de ce type de voiture.
Mais je trouve que niveau performance, c'est pas dégueu.

Tu mets un top pilote du WRC là-dedans pour une journée d'essais accompagné par la sirène d'ouvreur de Bruno Saby et ça passe crème :delbarrio:

Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Le blond a dit :

Alors, d'accord, il faut bosser sur le bruit de ce type de voiture.
Mais je trouve que niveau performance, c'est pas dégueu.

Tu mets un top pilote du WRC là-dedans pour une journée d'essais accompagné par la sirène d'ouvreur de Bruno Saby et ça passe crème :delbarrio:

Ah mais sur la performance, y'a rien à dire, c'est bestial, mais pour la sécurité, faudra repasser :emmett1:

Ne pas cliquer sur ce lien !

Link to post
Share on other sites

Le problème de l'historique c'est le rythme adopté... On peut légitimement comprendre que les mecs ne prennent pas tous les risques au volant de ce type d'autos !:bah:

Mais moi ce qui m'a le plus remué les tripes depuis le bord des ES, qui m'a fait aimer le rallye, c'est le pilotage, la prise de risque, le flirt avec la limite... Là j'ai toujours eu l'impression d'assister à une parade.

A chaque fois que j'ai vu de l'historique je me suis ennuyé. :bah:Certes en Belgique, par exemple, t'as quelques bonhommes qui les secouent un peu les "mamies", mais on est quand même loin d'un vrai flat out... :non:

 

Du coup ça m'a jamais vraiment emballé l'historique, et pourtant j'y ai vu du très lourd des fois (GrB etc...)

Edited by Vince

Le meilleur de nos photos, depuis 2006

https://facebook.com/R4B-photographie

Link to post
Share on other sites

C'est sûr que le rythme (niveau) en VH n'est pas le même qu'en moderne, ce qui se comprend. Y'a rien à gagner et comme le dit @Vince les mecs font attention à ces autos dont il est très difficile voire impossible de trouver des pièces.

Mais même si c'est mené à 80% avec une tendance à la conduite spectacle comme c'est le cas au Rally Legend, j'y trouve mon compte. 

C'est pas la même parade flat-out que le WRC, mais avec le bruit, l'odeur, et le mythe en plus, c'est sympa quand même. 

Révélation

C'est un peu comme une production de chez Blue One et Jacquie & Michel. On n'est pas sur le même niveau, mais on peut quand même se faire plaisir avec les deux :w:

 

Ne pas cliquer sur ce lien !

Link to post
Share on other sites

Les seuls qui roulent comme des dingue ( et pas forcément bien !!)  c'est sur le tour auto , ils cassent des jaguar type e , des cobra, voir même des ferrari très chère , mais bon ils ont la même en double dans le garage donc no souci :D:

 

y'a quelques années , y'avait une ferrari 250 gto piloté par 2 filles , et bien elle rouler bien fort :love:

Edited by le lozérien
Link to post
Share on other sites

C'est clair que l'historique c'est la même chose qu'un national/régional, y a quelque bons pilotes mais ça ne vaudra jamais un WRC avec les cadors. Comme dis @Mako, c'est le côté musée qui est intéressant. Quand j'avais été au Rally Legend, je m'étais autant, voir plus, éclaté au parc qu'en spéciale. J'avais passé tout mon temps à regarder l'historique des voitures et savoir que telle voiture avait été piloté par Loeb, Sainz, McRae, KKK... Et ça m'avait enchanté :love:

Mais ça ne vaudra jamais un passage flat out en Finlande :jap:

 

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Le WRC détaille le fonctionnement des systèmes hybrides

Par :

Tom Howard

7 sept. 2021, 17:30

Le Championnat du monde des Rallyes a donné des détails sur la façon dont le système hybride sera utilisé dans les spéciales et sur les parcours de liaison l'an prochain.

Le WRC détaille le fonctionnement des systèmes hybrides

L'ère hybride du WRC va débuter l'an prochain avec le lancement du règlement Rally1, qui verra Toyota, Hyundai et Ford M-Sport entamer un cycle d'au moins trois ans. Les voitures seront dotées d'un système hybride de 100 kW développé par Compact Dynamics, associé au moteur thermique d'une cylindrée de 1,6 litre pour offrir une puissance totale de 514 chevaux. Les châssis ont également été modifiés afin de mieux protéger les équipages.

 

 

Comme cela était pressenti, les systèmes hybrides pourront être utilisés dans toutes les spéciales. Les équipages passeront en mode 100% électrique pour les parcours de liaison et jusqu'au parc d'assistance, l'autonomie offerte par le système étant de 20 km. Pour que la puissance du système hybride soit utilisée dans certaines parties des spéciales, les équipes devront utiliser des cartographies entrées dans le système électronique de la voiture avant chaque secteur chronométré.

 

Lors du salon IAA Mobility organisé à Munich cette semaine, le WRC a donné de plus amples détails sur le fonctionnement du système hybride. La puissance supplémentaire sera liée aux actions faites par le pilote à l'accélération et au freinage, pour offrir un surplus d'énergie adapté au style de pilotage et aux conditions de route.

 

 

La quantité d'énergie libérée à chaque pression sur l'accélérateur dépendra de la longueur de la spéciale et du niveau de charge de la batterie. Une spéciale courte avec une batterie pleine permettra donc un gain de puissance plus important à chaque accélération. À l'inverse, une spéciale longue limitera la quantité d'énergie disponible. La récupération sera faite au freinage et quand l'accélérateur sera libéré par le pilote. Cette puissance supplémentaire acquise en cours de spéciale ne pourra être réutilisée que quand le pilote aura atteint un seuil défini par la cartographie.

 

Xavier Mestelan Pinon a confirmé que le système hybride pourra donner toute sa puissance au début des secteurs chronométrés mais qu'ensuite, le surplus d'énergie dépendra de la récupération effectuée en cours des spéciales. "Ce ne sera pas un système 'push to pass'", a précisé le directeur technique du WRC à Munich. "Au départ de chaque spéciale, on pourra l'activer pour dix secondes pendant lesquelles on aura toute la puissance, mais ensuite, pour avoir le même niveau de puissance, le pilote devra en récupérer suffisamment."

 

 

Pinon a également précisé que le système pourra entrer dans un mode sécurité en cas de problème et qu'il est conçu pour encaisser un choc de 70g. La puissance sera limitée quand ce mode sécurité sera enclenché. L'ingénieur a par ailleurs indiqué que la charge complète des batteries prendra environ une demi-heure.

 

Les pilotes "malins" seront récompensés selon Wilson

Pour Malcolm Wilson, l'arrivée de cette technologie hybride pose un défi aux équipes mais aussi aux pilotes. Pour le patron de M-Sport, ceux qui arriveront le mieux à gérer l'énergie auront un avantage. "Il y a eu beaucoup d'efforts, de réflexion, de conception et d'ingénierie dans tout cela et dans toute la programmation", a précisé Wilson. "C'est certainement plus important que ce que nous avions tous planifié. Je pense que les pilotes assez intelligents et malins seront devant."

 

 

La FIA ne va pas se contenter de l'arrivée d'un système hybride l'an prochain puisque le WRC va devenir son premier championnat utilisant un carburant 100% durable, fourni par P1 Racing Fuels. Les parcs d'assistance seront également alimentés par des sources d'énergies durables l'an prochain.

 

"L'hybride et ces carburants durables sont deux étapes majeures dans le programme de développement durable à 360° du WRC", a précisé Yves Matton, responsable des rallyes à la FIA. "Je crois fermement que la prochaine étape sera d'avoir des énergies renouvelables sur les parcs d'assistance, et ce sera le cas l'an prochain. [Nous] rechargerons les voitures Rally1 avec cette énergie."

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You are posting as a guest. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...